Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



The Rolex Experience, plongée au cœur de la marque genevoise en plein cœur de Shanghai


Shanghai. Septembre 2011. L’été touche à sa fin, mais la chaleur, bien installée, refuse d’abandonner la vie trépidante de celle que l’on surnomme la « Paris d’Extrême-Orient ». Après des semaines de travaux, Rolex vient d’ouvrir The Rolex Experience au rez-de-chaussée de The Roosevelet House, un immeuble historique situé sur le Bund, célèbre avenue qui longe la rivière Huangpu. Visite guidée de cet espace culturel et multimédia qui revient, de manière didactique, sur cent années de l’une des plus belles aventures horlogères.



The Roosevelt House crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
Depuis quelques semaines, les Shanghaiens et les touristes peuvent s’orienter plus facilement dans le dédale des rues de Shanghai.

En effet, Rolex vient d’installer cinq grandes lettres vertes lumineuses surmontées d’une couronne d’or au sommet, et de chaque côté, de l’immeuble Shanghai Industrial & Commerce Building situé près de Old Street et du jardin Yuyuan.

Désormais, au même titre que la célèbre tour de la Perle de l’Orient, ce gratte-ciel blanc et bleu devient lui aussi une sorte de phare, de point de repère, de « meeting point » pour les piétons, où scintillent la nuit les lumières vertes du R, du O, du L, du E et du X de l’un des plus grands noms de l’horlogerie suisse.

The Roosevelt House crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
Servez-vous de ce nouveau building-phare pour vous orienter et diriger vos pas vers le Bund*…

Le Bund, nom mythique qui fait partie de ces lieux historiques qui symbolisent les grandes villes de la planète et font rêver les globe-trotters. Tout comme le Malecon à la Havane, la 5ème avenue à New York, les Champs-Elysées à Paris, la Castellana à Madrid, la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, le Bund est indissociable de Shanghai. C’est simple : l’un ne va pas sans l’autre.

Plus concrètement, le Bund est une large avenue qui longe la rivière Huangpu et fait face à Pudong, quartier d’affaires ultra-moderne. C’est du Bund que vous avez la plus belle vue sur la célèbre skyline de Shanghai, où se détachent la fameuse tour de la Perle de l’Orient et l’IFC Tower, également surnommée « décapsuleur » en raison de sa forme.

L’histoire du Bund est intimement liée à celle de « Shanghai la commerçante »… En effet, c’est là que les bateaux en provenance des cinq continents débarquaient leurs cargaisons de tissus, de matières premières, de riz, d’épices et bien sûr d’opium… C’est là, dès le 19ème siècle que se firent -et se défirent- des fortunes monumentales. C’est là aussi que se trouve la maison de la Douane et son célèbre carillon qui s’inspire de celui de Westminster à Londres et qui rythme la vie des Shanghaiens. Enfin, c’est là que sont bâtis certains des plus beaux immeubles de la ville.

Rolex en Chine

Entrée de The Roosevelt House, The Rolex Experience crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
Rolex est présent en Chine depuis de nombreuses années.

Tout a commencé par la filiale de Hong Kong en 1967 –où la marque jouit d’une notoriété depuis des années- puis s’est étendu au reste de l’Asie au fur et à mesure des ouvertures des marchés… La Chine continentale (par opposition à Hong Kong, Macao et Taiwan) est l’une des implantations les plus récentes.

Cependant, la marque affiche d’ores et déjà 230 points de vente et trois services après-vente (Beijing, Shanghai et Guangzhou). C’est d’ailleurs la toute première marque horlogère suisse à avoir eu le droit d’ouvrir un SAV en Chine.

Naturellement, et comme elle le fait partout dans le monde, la manufacture genevoise sponsorise en Chine de nombreux évènements sportifs et culturels et est partenaire de personnalités reconnues dans le monde du golf (le champion Liang Wenchong), du tennis (la championne Li Na) ou encore de la musique (la pianiste Yuja Wang).

The Rolex Experience (entrée) crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
En tout, le Bund compte une trentaine d’édifices aux architectures néoclassique, renaissance ou baroque, tous construits entre le 19ème et le 20ème siècle par des architectes, principalement européens.

Mais c’est au bout du Bund, au numéro 27, que se trouve l’un des plus célèbres bâtiments de cette avenue : The Roosevelt House. C’est dans cet immeuble historique que Rolex s’est installé. Historique, car The Roosevelt House pouvait se targuer d’occuper la meilleure place sur le Bund : celle située juste en face du tout premier des quais de déchargement ; ce qui permettait aux négociants de l’époque d’avoir accès aux meilleurs arrivages et aux marchandises de premier choix.

C’est donc là, dans cet immeuble de style Renaissance datant de 1922, que Rolex a ouvert en septembre 2011 The Rolex Experience. Mais en réalité, tout a commencé en 2009 au cours d’une exposition baptisée « Into the realm of Rolex », qui se tenait alors à Beijing (Pékin). Face au succès populaire rencontré par cet évènement, l’horloger genevois a décidé de poursuivre cette expérience sur le long terme… Et de transformer ce rendez-vous temporaire en un concept plus pérenne. Shanghai, s’est immédiatement imposée comme étant « la » ville où devait être développée The Rolex Experience. Et forcément, le Bund était l’endroit idéal où s’installer…

The Rolex Experience crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer

Rolex Gallery, crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
The Rolex Experience est un concept totalement inédit qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Rien que le nom du lieu sonne déjà comme une aventure, comme une expédition, comme un voyage au cœur même de la manufacture genevoise. L’horloger a bien évidemment privilégié le rez-de-chaussée, où Rolex occupe 800m2 à lui tout seul !

Plus concrètement, deux espaces se font face. A gauche en entrant, vous trouverez une galerie-magasin où les montres sont présentées dans leurs univers respectifs : la plongée pour la Submariner, la voile pour la Yacht-Master, l’escalade pour l’Explorer, la course automobile pour la Daytona, etc. En tout, plus de deux cents garde-temps sont disponibles en permanence : des plus classiques Oyster aux GMT Master en or gris parées de diamants sans oublier, bien évidemment, les Prince et les Cellini. Au fond, une entrée VIP (discrète) et un salon meublé de fauteuils en cuir écrus sont réservés aux hôtes de marque. Quelques livres traitant d’horlogerie et abordant les différents univers de Rolex sont à disposition des clients dans une bibliothèque murale…

C’est de l’autre côté du hall de The Roosevelet House, à droite en entrant, que se trouve The Rolex Experience. La création de cet espace en Chine est une petite révolution en soi. En effet, jusqu’à maintenant, Rolex n’a encore jamais ouvert ce type de musée-galerie-boutique. Pas même en Suisse. En fait, à part la collection horlogère privée de Hans Wildorf, qui regroupe tous les garde-temps acquis par le fondateur de la marque à la couronne, Rolex ne possède pas de musée à proprement parlé. The Rolex Experience est donc l’une des très rares occasions de découvrir l’univers Rolex de manière aussi complète et didactique. Toutefois, sachez que vous n’entrerez pas dans cet espace comme dans un musée classique… Bien sûr l’accès est gratuit, mais les visites –toujours guidées- ne s’effectuent que sur réservation ; prévoyez donc votre venue le plus tôt possible.

Rolex Deep Sea Special 1960 crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
La première pièce est réservée aux expositions temporaires. Les murs sont décorés d’un motif vert, qui évoque la mer. Toutes les couleurs de la décoration font bien évidemment référence à l’univers de Rolex : du fameux vert à l’or en passant par le beige. Actuellement, c’est l’Explorer qui est à l’honneur ; normal, puisque la marque a dévoilé la nouvelle version de l’Explorer 2 l’année dernière à l’occasion de la Foire de Bâle 2011.

Passons maintenant à la visite guidée… Cette découverte se divise en cinq grandes parties -comme les cinq branches de la couronne Rolex. Le passage dans la première salle s’effectue en traversant une lunette Rolex géante et dorée qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler les portes en arrondi que l’on peut trouver, notamment dans les temples chinois.

Dans l’espace Heritage, plusieurs panneaux en chinois et en anglais rappellent les grandes dates qui ont marqué les principales étapes de Rolex. De la naissance du nom (court, facile à prononcer dans toutes les langues, joli sur un cadran, etc.) aux fac-similés des premiers dépôts de brevets. Peu de garde-temps historiques sont exposés. Mais ceux qui le sont, revêtent une importance capitale… La toute première Oyster en or de 1926 par exemple ou la fameuse Deep Sea qui descendit -accrochée au bathyscaphe Trieste de Jacques Piccard- à 10.990 dans la fosse des Mariannes en 1960…

Vous pénétrez ensuite dans un espace où des vidéos vous permettent de découvrir les quatre sites de production de Rolex (intéressant car on n’est pas toujours bien conscient que la marque créé ses montres de A à Z) : la boite et les bracelets à Plan-les-Ouates, les cadrans à Chêne-Bourg et les mouvements à Bienne. Le tout étant ensuite assemblé au siège de Genève.
 

The Rolex Experience crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer

Mise en place du rotor perpétuel crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer
Un troisième espace est entièrement dédié à l’histoire de l’Oyster. Des écrans interactifs dévoilent aux visiteurs les différentes étapes de conception de la célèbre montre ainsi que les principaux éléments qui la compose. A noter que la plupart de ces mini-reportages sont également consultables sur le site de la marque.

Le quatrième espace est dédié aux calibres et aux différents savoir-faire de Rolex. Là encore, vous pouvez vous familiariser avec six des principaux modèles de la marque : l’iconique Daytona, la Datejust, la Datejust Lady 31, la Day-Date II, la GMT Master II et la Deepsea. Du bracelet au rotor en passant par le spiral Parachorm, vous découvrez tous ces éléments par le biais d’écrans 3D.

Enfin, un cinquième et dernier espace met en avant les nombreux partenariats de Rolex avec le monde du sport et de la culture. De Roger Federer à Li Na en passant par Jack Nicklaus et Jean-Claude Killy. De Placido Domingo à Kiri Te Kanawa en passant Diana Krall, Cecilia Bartoli, Michael Bublé ou Sylvie Guillem.

On y découvre également les Prix Rolex (ou Rolex Awards) créés en 1976 pour célébrer le cinquantenaire du chronomètre Oyster. Ces récompenses encouragent l’esprit d’entreprise dans le monde entier. Plus concrètement, ce programme soutient des idées novatrices en offrant à leurs initiateurs les moyens de réaliser des projets visionnaires apportant un bénéfice avéré à leur domaine d’activité (sciences et santé, techniques appliquées, exploration et découvertes, environnement et patrimoine culturel).

Dernier partenariat présenté : le Programme Rolex de mentorat artistique créé pour sa part en 2002. Le concept ? Trouver six jeunes talents prometteurs (dans le monde de la danse, du cinéma, de la littérature, de la musique, du théâtre ou des arts audiovisuels), leur adjoindre un mentor et les faire collaborer pendant un an. Une belle idée de tutorat transgénérationnelle.

The Rolex Experience est un lieu véritablement hors norme qui revient sur plus de cent ans d’histoire. Cent ans de créations, de brevets et de prouesses technologiques. Cent ans de légendes, d’aventures et de rêves. En une heure, le visiteur plonge dans l’univers de cet horloger qui a marqué de son empreinte l’évolution de la montre moderne… Etanchéité, mouvement perpétuel, fonction date, fonction jour/date, fonction GMT, etc. Rolex est à l’origine de nombreuses inventions qui ont fait durablement avancer l’horlogerie contemporaine.

Si l’ensemble de la planète –ou presque- est bien conscient de l’importance de la marque genevoise dans le monde de l’horlogerie, il était impératif que Rolex revienne sur les fondamentaux de son évolution pour le marché chinois -qui connait bien évidemment la marque-, mais manque tout de même de certains repères historiques… Pour l’horloger genevois, The Rolex Experience permet donc aux Chinois, mais également aux voyageurs du monde entier qui visitent Shanghai, de (re)plonger dans l’univers de la marque et de (re)découvrir les grandes lignes de son histoire, de ses modèles emblématiques, de son savoir-faire horloger et de ses partenariats sportifs et culturels.

Lorsque vous sortez de l’immeuble, juste en face, de l’autre côté de la rue, une grande statue de Mao au regard sévère, surveille les allées et venues de son peuple qui désormais, emploie une grande partie de son temps libre à faire du shopping ! Mais sur chaque toit de chaque immeuble du Bund, le drapeau chinois, rouge à étoiles jaunes, trône encore fièrement. Rappelant que le pays est et reste communiste...

Jean-Philippe Tarot

*Le mot Bund tire son origine d’un terme anglo-indien qui signifie « un quai établi sur une berge boueuse ».

Le Bund, crédit photo Rolex/Jean-Daniel Meyer

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Mars 2012 | Lu 3053 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos