Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



2009 : Omega relooke la Constellation


La Constellation est probablement l’une des montres les plus connues de la marque Omega. Née en 1982, immortalisée à partir de 1995 dans les campagnes de communication par le top modèle Cindy Crawford, ce garde-temps est un véritable mythe, notamment en Asie. Cette année, la marque décide de faire évoluer ce modèle iconique en revoyant son design, sans rien renier de l’ADN de ce modèle qui a déjà plus de vingt-cinq ans…


2009 : Omega relooke la Constellation
1982 : Omega lance un garde-temps dont le design devient très rapidement un grand classique. Cette montre, c’est la fameuse Constellation Manhattan dotée pour la première fois de griffes qui la classèrent d’amblée parmi les garde-temps les plus facilement identifiables au monde.

Ces griffes, au-delà de l’aspect purement esthétique, remplissaient également une fonction essentielle : en effet, en contribuant à maintenir fermement le verre saphir et le joint contre le boîtier, elles renforçaient l’étanchéité de la montre.

Cependant, bien que ces griffes aient été introduites pour des raisons fonctionnelles, elles furent rapidement appelées à jouer un rôle que personne n’aurait pu alors imaginer dans l’immense popularité de la Constellation… puisqu’elles finirent par symboliser cette ligne de produit. Et de nos jours, l’Omega Constellation reste immédiatement reconnaissable par les amateurs de montres, même juste entraperçue de loin et sous n’importe quel angle.

L’année 1995 marqua un tournant pour la Constellation… En effet, c’est à cette époque qu’Omega commença à œuvrer avec des ambassadeurs célèbres, en tête desquels figure le top modèle Cindy Crawford.

2009 : Omega relooke la Constellation
La jeune femme a énormément travaillé avec les designers de la marque phare du Swatch Group et a largement contribué au choix du design final, au point que cette ligne est aujourd’hui également connue sous le nom de « Cindy’s Choice ».

Les publicités de Cindy pour la Constellation ‘95 ont évolué au fil du temps pour devenir la campagne publicitaire Omega « My Choice » présentant un ambassadeur Omega et une montre de la famille des Constellation ‘95 ainsi qu’un court texte révélant le nom de l’objet et le slogan « My Choice » sur les affiches et les publicités de la marque.

2009 : la gamme a été entièrement redessinée, franchissant ainsi une nouvelle étape dans son évolution. Ainsi, les nouvelles Constellation possèdent une forte ressemblance avec leurs ancêtres : l’étoile de la Constellation est toujours positionnée à 6 heures et les fameuses griffes sont toujours présentes, bien que leur forme, épurée, ait été retravaillée. Par ailleurs, les nouveaux bracelets « Mono Rang » conservent leurs maillons horizontaux mais sont désormais dotés d’une fermeture papillon qui leur confère un confort maximal au porter.

Toutefois, et c’est bien normal dans la « vie » d’une montre, les Constellation ‘09 présentent certaines caractéristiques qui les différencient de leurs prédécesseurs. Par exemple, leurs cadrans couleur champagne, noir, brun, en argent ou en nacre blanche, dont certains sont animés d’un motif « supernova » radiant à partir de l’étoile de la Constellation –une caractéristique spectaculaire introduite pour la première fois en 2008 dans le modèle Constellation « 160 Years ».

Côté aiguilles, de type Dauphine, elles sont soit rhodiées, soit en or rouge ou jaune 18 carats et sont revêtues de superluminova. A noter également que toutes les nouvelles Constellation sont étanches jusqu’à une profondeur de 100 mètres.

Cette famille aux lignes redessinées est déclinée en cinq tailles : 24 mm, 27 mm, 31 mm, 35 mm et 38 mm. Les deux plus petits modèles sont dotés du mouvement quartz OMEGA calibre 1376 ; les montres de 35 mm de diamètre sont équipées soit du calibre quartz 1532, soit du mouvement OMEGA Co-Axial calibre 2500. Les versions de 31 et 38 mm sont quant à elles équipées respectivement de deux mouvements manufacturés par OMEGA : les calibres à échappement Co-Axial 8520/8521 et 8500/8501.

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Avril 2009 | Lu 13151 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques