Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver automatique : une plongeuse de grande classe, tout simplement


Les amateurs de la marque la connaisse déjà… En effet, la Royal Oak Offshore Diver automatique existe depuis quelques années déjà -sous une forme légèrement différente*- mais n’était commercialisée jusqu’à maintenant que dans les boutiques exclusives de la manufacture du Brassus. Cette splendide plongeuse (étanche à 300 mètres/42mm/antimagnétique), de grande classe, intègre désormais la collection des Royal Oak Offshore de manière permanente. Petite plongée en eaux profondes…


Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver automatique
Parée pour les conditions extrêmes

Les normes internationales de l’horlogerie suisse (NIHS) requièrent qu’un certain nombre de critères précis soient remplis afin qu’un garde-temps puisse être qualifié de « montre de plongée ».

Dispositif de présélection du temps

La norme NIHS 92-11 (ISO 6425) prévoit un dispositif de présélection du temps. De plus, afin d’éviter les erreurs de lecture, celui-ci doit être protégé contre toute rotation involontaire. La Royal Oak Offshore Diver est équipée d’une échelle de plongée sur réhaut tournant interne. La rotation du réhaut s’effectue à l’aide d’un mécanisme à cliquet unidirectionnel relié à la couronne située à 10 heures. Ce n’est qu’en dévissant la couronne que le porteur pourra faire tourner son dispositif.

S’agissant d’un réhaut et non d’une lunette tournante, la carrure fait aussi office de rempart et protège le mécanisme de rotation. Conformément à la norme 92-11, le dispositif est muni d’une échelle des minutes sur laquelle les périodes de cinq minutes sont clairement mises en évidence.

Visibilité

L’heure, le temps mesuré par le réhaut et l’indication de marche doivent être lisibles à une distance de 25 cm dans l’obscurité. Pour satisfaire cette exigence, le cadran de la Royal Oak Offshore Diver a été optimisé. Les index bâton ainsi que les aiguilles des heures et des minutes sont facettés et luminescents. L’aiguille des heures se distingue par deux bandes latérales supplémentaires de dépôt luminescent. L’aiguille des secondes, également luminescente, assure que la montre fonctionne comme il se doit.

L’ensemble de ces indications est mis en exergue par le décor « Méga Tapisserie » noir, emblème de la collection Royal Oak Offshore. Enfin, l’affichage de l’échelle de plongée au plus près du cadran permet, d’une part, de minimiser le risque de modification involontaire du temps de plongée et, d’autre part, de rendre la lecture du temps de plongée plus aisée.

Etanchéité et résistance à l’eau salée

Les composants du boîtier – notamment les joints, l’épaisseur du fond et celle des glaces – ont été adaptés pour garantir une étanchéité à 300 mètres de profondeur. La norme 92-11 préconise une étanchéité minimale de 100 mètres. Les vis de fond, les écrous intermédiaires et les vis hexagonales – caractéristiques de Royal Oak Offshore – ferment le boîtier aussi sûrement que le hublot d’un sous-marin. Soumise au test d’une solution salée, la Royal Oak Offshore Diver tire son épingle du jeu avec succès : le boîtier ne subit aucune modification et les parties mobiles fonctionnent parfaitement.

Propriété antimagnétique, résistance aux chocs et aux variations thermiques

Le mouvement de la Royal Oak Offshore Diver est protégé par un coffre-fort anti-magnétique. Le spiral, que l’on sait particulièrement sensible, se trouve ainsi préservé de l’influence des champs magnétiques, mais aussi des chocs et des variations thermiques. La marche de la montre est donc plus précise. Par ailleurs, aucune trace de condensation n’apparaît lorsque sont effectués des tests à différentes températures.

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver automatique
Résistance aux forces extérieures

Les attaches doivent résister à des forces allant jusqu’à 200 N. La dimension de boucle ardillon a été augmentée à cet effet précisément. Les plots et le bracelet en caoutchouc sont aussi garants de cette tenue.

Une automatique, purement et simplement

Pour sa nouvelle montre de plongée, Audemars Piguet a choisi la simplicité. C’est une montre de plongée sans autres complications qu’un calibre automatique. Une montre de plongée dans son plus simple appareil. Elle est dotée du mouvement automatique Manufacture Audemars Piguet par excellence : le calibre 3120.

Objet de constantes évolutions, il se distingue par sa grande fiabilité. Précision oblige, le cœur du mouvement est un balancier à inertie variable à spiral plat qui bat à 21’600 alternances par heure. Le réglage s’effectue par le biais de huit masselottes, ce qui lui confère une stabilité considérable et une importante constance dans le temps. Son pont de balancier traversant assure une meilleure résistance aux chocs du fait qu’il est fixé, non pas d’un côté seulement, mais de part et d’autre de la platine. Une seconde au centre à entraînement direct évite tout chevrotement de l’aiguille.

Le calibre 3120 garantit en outre un agréable confort d’utilisation, notamment du fait que la date effectue un saut instantané, qu’elle peut être corrigée rapidement et que la réserve de marche atteint 60 heures. La mise à l’heure est aisée puisque, dès que le porteur tire la couronne, il active le levier stop seconde et provoque ainsi l’arrêt immédiat de l’aiguille des secondes.

Assemblé à la main dans les ateliers du Brassus, ce calibre peut se vanter d’une exceptionnelle qualité d’exécution et de finition. Les ponts sont minutieusement anglés et polis, de sorte à ne présenter que des arêtes nettes et éclatantes. Les moulures de pierres sont diamantées. Les roues arborent des bras anglés et des moulures diamantées. Même le tour et les fentes des vis sont anglés. En ce qui concerne la décoration –faite manuellement– la platine est perlée sur les deux faces et les ponts sont ornés de côtes de Genève. Enfin, la masse oscillante est un monobloc en or 22 carats agrémenté des armoiries des familles Audemars et Piguet et du sigle AP.

La quintessence de la montre sportive

La puissance et le caractère racé qui se dégagent de la Royal Oak Offshore Diver proviennent autant de ses performances que de son allure. Inimitable, le légendaire octogone est à lui seul un symbole de la montre sport.

Fidèle aux origines, le boîtier est en acier inoxydable. Rappelons qu’Audemars Piguet a « inventé » la première montre sportive haut de gamme en 1972… Qu’elle portait le nom de Royal Oak et que, par un coup de force sans précédent, elle hissait l’acier au rang de métal noble. Il faut cependant attendre 1992 pour que l’octogone revête son aspect sport extrême avec l’avènement de Royal Oak Offshore.
Cette collection fait volontiers usage du caoutchouc, qu’elle associe souvent à l’acier, voire même à l’or. Ses cadrans arborent un décor quadrillé particulier baptisé « Méga Tapisserie ».

La Royal Oak Offshore Diver reprend ces codes. Les finitions satiné ou poli du boîtier animent l’acier et le rendent contrasté. La couronne à 10 heures accentue la technicité du modèle. Au nombre des signes distinctifs, soulignons encore la lunette octogonale dotée de huit vis hexagonales, évidemment polies. Quant au joint en caoutchouc noir sous la lunette, il rappelle le surmoulage des couronnes et le bracelet.

*avec réhaut bleu, rouge ou chiffres orange

Spécificités techniques de la Royal Oak Offshore Diver Automatique

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver automatique
Boîtier en acier inoxydable

Etanche à 300 m

Mouvement
Calibre manufacture 3120 à remontage automatique
Diamètre total: 26,60 mm
Diamètre d'encageage: 11,5 lignes (26 mm)
Hauteur: 4,25 mm
40 rubis
278 composants
Masse oscillante en or 22 carats
Cadence du balancier: 21’600 alternances par heure
Balancier à inertie variable à huit masselottes et spiral plat
Porte-piton mobile de type Genève
Tige de remontoir à trois positions

Réserve de marche jusqu’à 60 heures

Finition : décoration de tous les composants; perlage sur la platine; rhodiage, anglage, colimaçonnage et côtes de Genève sur les ponts. Moulures de pierre diamantées ; moulures diamantées et bras anglés sur les roues ; tour et fente de vis anglés
Gravure du monogramme AP et des armoiries des familles Audemars et Piguet sur la masse oscillante

Boîtier
Acier inoxydable
Couronnes en caoutchouc noir
Diamètre : 42 mm
Hauteur : 13,75 mm
Fond médaillon portant l’inscription Royal Oak Offshore
Etanchéité : 300 m

Cadran
Noir avec motif exclusif « Méga Tapisserie »
Réhaut tournant interne avec échelle de plongée
Index appliques gris avec dépôt luminescent
Aiguilles heures et minutes en or gris, facettées, avec dépôt luminescent

Bracelet
Caoutchouc noir avec boucle ardillon surdimensionnée en acier inoxydable

Fonctions
Heures et minutes
Mesure du temps de plongée
Date

Référence 15703ST.OO.A002CA.01

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Mars 2010 | Lu 7958 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques