Avec le test Master 1000 Hours, Jaeger-LeCoultre impose une nouvelle norme de qualité horlogère


Le principe Master 1000 Hours est un programme de tests exceptionnellement rigoureux que personne, auparavant, n’avait imposé à des montres-bracelets. Ce test de 1000 heures, comme son nom l’indique, est imposé à la ligne « Master 1000 Hours », qui ne renie en rien son inspiration des modèles des années cinquante mais dans des versions nettement plus contemporaines des garde-temps Jaeger-LeCoultre qui ont marqué cette époque.


Avec le test Master 1000 Hours, Jaeger-LeCoultre impose une nouvelle norme de qualité horlogère
Toutes les Master 1000 Hours ont un point commun : elles ont chacune passé avec succès le contrôle 1000 Hours qu’impose Jaeger-LeCoultre à cette ligne de produits.

Ce programme est d’un niveau différent de celui du test officiel de chronométrie, qui ne concerne, lui, qu’une partie du mouvement. Chez Jaeger-LeCoultre, c’est la montre terminée et emboîtée, avec cadran et aiguilles, qui est mise à l’épreuve.

Ainsi, la montre complète est testée en six positions, en mouvement rotatif et au repos. Elle est confrontée à des chocs calculés et à des tests d’étanchéité à 5 atmosphères (50 mètres). Elle doit aussi supporter des températures variées.

Cette suite d’épreuves qui met chaque garde-temps au défi, a pour mission de détecter la moindre faiblesse et de certifier ses performances. Ces 1000 premières heures dans la vie d’une montre ont une valeur de passeport pour les décennies à venir, assure la marque du Sentier.

Après 1000 heures de tests effectués sur six semaines, le mouvement de la montre est parfaitement rodé et prêt à affronter l’épreuve au porter. Chaque montre est montée plusieurs fois sur un cyclotest qui effectue 800 tours en deux heures, ceci pendant toute la durée du test Master 1000 Hours. Ce test permet de garantir le bon fonctionnement du remontage automatique de la montre.

Chaque lauréate de l’épreuve Master 1000 Hours reçoit un certificat signé du maître-horloger responsable. Ce « diplôme » prouve que la montre a traversé les six tests avec excellence et qu’elle est digne de la plus haute confiance. Le sceau numéroté sur le fond du boîtier est la garantie visible que votre Master 1000 Hours a subi avec succès l’épreuve des 1000 heures.

Les six tests en détail

Test 1 :
Placée sur une machine qui lui imprime un mouvement de va-et-vient et l’expose aux petits chocs du quotidien, la montre Master 1000 Hours se remonte automatiquement. L’objectif du test consiste, par ce remontage, à vérifier que le ressort de barillet témoigne d’une tension normale. La fixation correcte de tous les composants de la montre est également contrôlée.

Test 2 :
Il est destiné à vérifier le parfait réglage du spiral, ce fin ressort qui rappelle le balancier à sa position d’équilibre, en assure d’égales oscillations et détermine la régularité de marche de la montre. La mesure repose sur des contrôles effectués dans 6 positions différentes qui simulent les conditions du porter.

Test 3 :
Il permet de contrôler la réserve de marche, c’est-à-dire la durée pendant laquelle le ressort de barillet libèrera son énergie et assurera le fonctionnement autonome de la montre.

Test 4 :
Il confirme la résistance aux variations de température de l’alliage métallique qui compose le spiral: en effet, sa dilatation affecterait la régulation de la montre. Le contrôle s’effectue dans les conditions climatiques extrêmes auxquelles la montre Master 1000 Hours peut être confrontée au porter. Après avoir été placée en température ambiante de 22°C, elle passe à un environnement de 4°C. Enfin, elle affronte la chaleur dans un caisson à 40°C.

Test 5 :
Effectué sur le cyclotest, ce contrôle reproduit les conditions des multiples mouvements quotidiens au poignet: durant trois semaines, la montre est soumise en alternance à des temps de rotation et d’arrêt. Au ressortir de ce test, qui est le plus long de la série Master 1000 Hours, la montre est en mesure de garantir sa marche parfaite.

Test 6 :
Pour protéger la montre contre les intrusions, il faut assurer son étanchéité absolue à 5 atmosphères. Un test de l’air confirme l’hermétisme rigoureux de la Master 1000 Hours et l’infaillibilité de ses joints d’étanchéité: la montre est placée sous pression dans un volume défini, car toute variation de volume avertirait d’une fuite éventuelle.

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Septembre 2006 | Lu 5524 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques