BRM W44 / W50 : quand les montres s’inspirent des rayons des voitures de courses des années 50


La manufacture française BRM vient de présenter en avant-première de Bâle 2009, les deux dernières créations de sa collection vintage : les W44 et W50, deux modèles qui s’inspirent des roues à rayons des voitures de course des années 50.


BRM W44 / W50 : quand les montres s’inspirent des rayons des voitures de courses des années 50
Bernard Richard, patron de la manufacture horlogère française BRM, est un passionné de sports mécaniques… Auto ou moto, il faut que ça vrombisse !

C’est d’ailleurs cette passion qui, la plupart du temps, l’inspire pour la création de ses montres dont le design et les mouvements découlent en droite ligne de l’univers des circuits et des paddocks.

Aiguilles rouges, jaunes ou oranges, bracelets décorés « damier noir et blanc », mouvements pareils à des moteurs de deux-roues, etc. Ses garde-temps évoquent le bitume, les pneus chauds et les tours de piste à 250 km/h !

Toujours dans cet esprit « mécanique », BRM vient donc de présenter en avant-première de Bâle 2009, deux nouvelles pièces en titane qui intègrent la collection « vintage ».

Il s’agit de la W44 et de la W50, deux montres au diamètre imposant (respectivement 44 mm et 50 mm) qui s’inspirent des roues à rayons des voitures de course des années 50.

« Nous avons donc réussi l’impossible, souligne Bernard Richard : insérer un mouvement volant au milieu de sa boîte, simplement relié par des axes rigides. Notre construction modulaire fait le reste puisque ces pièces existent en inox ou en titane avec PVD noir, avec les rayons polis auxquels viendra s’ajouter une série en titane et or rose ainsi qu’en titane bleu et or rose ».

Spécificités techniques des BRM W44/W50

Boîtier de 44mm ou 50mm

- Boîtier en titane et fond en inox 316L

- Cadran en inox 316L de construction modulaire (3 parties) rattaché à des rayons, tel les jantes de certaines sportives

- La couronne est protégée par une pièce (protège couronne), taillée dans la masse et rapportée par vissage tout comme les cornes en inox 316L.

- Etanche à 100 mètres

- Bracelet en cuir piqué sellier ou caoutchouc

- Trois couleurs d’aiguilles : rouge, jaune ou orange

Prix de vente public
W44 : 4 050 euros
W50 : 4 650 euros

Disponibilité : juillet 2009

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Mars 2009 | Lu 5911 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques