Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet


Il y a de cela deux cents ans, Abraham-Louis Breguet conçoit pour une Reine (Caroline Murat, Reine de Naples) la première montre-bracelet. Afin de rendre hommage à cette pièce historique et à son créateur de génie, Breguet s’envole à Naples, où tout a commencé…


Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet
Les 5 et 6 octobre 2012, Breguet investit donc le golfe de Naples pour y célébrer le bicentenaire de la première montre-bracelet, ainsi que les dix ans de sa collection féminine « Reine de Naples ».

Pour l’occasion, la plus prestigieuse des marques du Swatch Group a proposé à ses convives venus du monde entier de faire un bond dans le passé et de découvrir d’abord, la Reggia Di Capodimonte, initialement édifiée pour Charles de Bourbon en 1738.

Dès 1808, ce palais devient la résidence de Caroline Murat, qui occupe le trône de Naples jusqu’en 1815. Aujourd’hui transformée en musée national, la Reggia Di Capodimonte abrite encore certains des appartements d’époque de Caroline Murat, Reine de Naples.

C’est d’ailleurs au cœur du musée de Capodimonte, et plus précisément dans la salle de bal des appartements, réputée pour ses fastes décorations, que la marque a invité ses convives à déjeuner. Ensuite, direction l’île de Capri où un gala VIP prolonge cet événement commémoratif unique.

Dans le même temps, Breguet fait plonger ses invités dans l’univers de la première montre-bracelet, en installant son exposition itinérante « Reine de Naples » sur les hauteurs de Capri. Inaugurée en janvier 2012 à la Cité du Temps à Genève, puis présentée successivement dans les plus grandes villes d’Asie, des Etats-Unis et d’Europe, cette exposition revient sur l’histoire et les mystères de la première montre-bracelet. Une partie des plus belles pièces de la collection contemporaine « Reine de Naples » y est exposée, illustrant avec brio l’ingéniosité et l’élégance des garde-temps d’Abraham-Louis Breguet.

La maison Breguet, fière de mettre en avant certaines des étapes les plus minutieuses de la création d’une montre, présente par ailleurs une sélection exclusive de métiers d’art représentatifs de son savoir-faire ancestral. Anglage, gravure, guillochage et art du camée sont autant de techniques décoratives que Breguet propose de découvrir.

Un événement international de cette envergure ne peut se vivre sans des pièces d’exception. C’est ainsi que Marc A. Hayek, président et PDG de Montres Breguet, a dévoilé aujourd’hui en avant-première mondiale, un nouveau modèle « Reine de Naples » spécial anniversaire, de même qu’une parure complète, conçus exclusivement pour ce double jubilé.

La Reine de Naples, 200ème anniversaire

La « Reine de Naples » spéciale anniversaire compte désormais parmi les Grandes Complications Breguet. Cette Sonnerie au Passage fait retentir chaque heure pleine par deux coups répétés trois fois. Elle rappelle de manière discrète le temps qui s’écoule.

Un poussoir à 2 heures permet d’arrêter cette fonction. Parallèlement aux impératifs techniques habituels, qui impliquent la conception d’un mouvement de forme ovoïde, ce garde-temps unique tient compte des recherches fondamentales de Breguet sur l’acoustique des montres à sonnerie et à répétition.

La géométrie des ponts, de la masse oscillante et des décors, que l’on peut admirer au dos de la montre par un fond saphir, incarne l’image d’un pavillon de jardin de style méditerranéen, identique aux somptueuses résidences de Caroline Murat. Pour faire écho au cadre dans lequel cette pièce est dévoilée, la lunette et l’attache de la « Reine de Naples » spéciale anniversaire sont serties de 28 diamants taille brillant et de 27 saphirs bleus.

Les marteaux de sonnerie, entre lesquels le cœur diamant d’une rose en or gravé indique l’enclenchement de la sonnerie au passage, sont apparents sur le dessus du cadran à 11 heures et 1 heure. Le cadran en or argenté et son réhaut sont pavés de 233 diamants taille brillant et de 303 saphirs bleus de nuances différentes, offrant un subtil dégradé de couleur.

Une couronne située à 4 heures et sertie d’un diamant taille briolette vient sublimer l’aspect de cette montre anniversaire exclusive montée sur un bracelet en alligator avec une boucle déployante sertie de 26 diamants.

Collection « Reine de Naples » : une ode à la féminité

La montre « Reine de Naples » spéciale anniversaire et la parure « Reine de Naples » rejoignent la collection éponyme, qui célèbre aujourd’hui ses dix ans. Lancée en 2002, cette collection exclusivement féminine est un hommage à la première montre-bracelet, commandée par Caroline Murat à Abraham-Louis Breguet en 1810 et livrée en 1812.

Pour créer sa collection « Reine de Naples », Breguet s’est inspiré des descriptions historiques de la pièce originale, connue sous le numéro de production 2639. Les archives d’Abraham-Louis Breguet, conservées au musée Breguet de la Place Vendôme à Paris, ont permis à la Maison de réinterpréter les codes esthétiques de la première montre-bracelet.

A son image, les créations de la collection « Reine de Naples » sont de forme ovale et arborent un cadran excentré à 6 heures. Certains modèles sont munis d’un bracelet-tresse ou d’un indicateur de réserve de marche à 12 heures, en référence à l’esthétique de la montre N° 2639, dont le bracelet était en cheveux garnis d’or et qui affichait un thermomètre en dehors du tour d’heures.

Réalisée spécifiquement pour les dames, la collection « Reine de Naples » allie de manière parfaite raffinement et complications mécaniques, telles que les phases de lune ou la sonnerie au passage.

1812 : Breguet achève pour une Reine la première montre-bracelet

Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet
En 1810, Caroline Murat, Reine de Naples et sœur de Napoléon 1er, commande à Abraham-Louis Breguet une pièce totalement novatrice, puisqu’il s’agit de la première montre-bracelet de l’histoire de l’horlogerie. Réalisée dans les ateliers de celui que l’on nomme « le plus grand Horloger de tous les temps », la commande de la Reine de Naples a une histoire singulière que relatent les registres anciens de Breguet.

Le 8 juin 1810, la Reine de Naples passe commande à Breguet de deux montres peu ordinaires : une montre de carosse à grande complication, pour 100 louis, « plus une montre pour bracelet à répétition dont on lui fait le prix de 5000 francs ». La commande de la Reine de Naples, devenue la montre Breguet N° 2639, a pour appellation inédite « répétition de forme oblongue pour bracelet ». Elle possède un échappement à ancre dit « échappement libre » et est dotée d’un thermomètre. Sa réalisation a demandé 34 opérations différentes impliquant 17 personnes. Début décembre 1811, la montre semble prête et est facturée 4800 francs. Cependant, il faut changer le système de la minuterie et remplacer – sans doute à la demande de la Reine – le cadran en or guilloché par un cadran en argent guilloché avec chiffres arabes. La pièce est finalement achevée le 21 décembre 1812.

Le 8 mars 1849, la comtesse Rasponi apporte à réparer sa montre. Il s’agit d’une « montre à répétition très plate N° 2639, cadran d’argent, chiffres arabes, à thermomètre et avance-retard hors du cadran, ladite montre s’ajustant dans un bracelet en cheveux garnis d’or, à la volonté, clé simple d’or, un autre bracelet garni d’or également, dans un étui de maroquin rouge ». Sa propriétaire n’est autre que Louise Murat, quatrième et dernier enfant de Joachim et Caroline Murat, qui a épousé en 1825 le comte Giulio Rasponi.

Le 27 mars 1849, la montre est rendue à sa propriétaire. La réparation, d’un coût de 80 francs, est décrite en ces termes : « On a repoli les pivots, rétabli le thermomètre, remis la répétition dans ses fonctions, remis le cadran à neuf, visité, nettoyé la montre dans toutes ses parties et réglée ».

En août 1855, la comtesse Rasponi apporte sa montre chez Breguet pour obtenir de nouvelles clés : une clé mâle pour le remontage, une clé femelle pour la mise à l’heure. Cette mention, qui indique de plus que la montre possède une boîte en or guilloché et un « grand anneau d’or brisé », est la dernière trace que la Maison Breguet possède de la montre N° 2639.

Introuvable à ce jour, la montre est inconnue des collectionneurs et des spécialistes. Aucun croquis de cette pièce n’a été retrouvé dans les archives. Cependant, nous savons qu’Abraham-Louis Breguet a crée pour la Reine de Naples la première montre-bracelet connue au monde. Une pièce à l’architecture unique et d’un raffinement inouï puisqu’il s’agit d’une montre à répétition et complications, ovale, exceptionnellement fine, et dotée d’un bracelet en cheveux garnis d’or.

Spécificités techniques de la Breguet Reine de Naples RÉF. 8973BB/6S/8H4 SD0D

Boîtier de forme « ovoïde », en or blanc 18 carats à carrure finement cannelée. Lunette et attache serties de 28 diamants taille brillant, env. 0.89 ct et de 27 saphirs bleus taille brillant, env. 2.77 cts. Couronne sertie d’un diamant briolette, env. 0.267 ct. Poussoir de la sonnerie à 2h. Fond gravé à la main avec glace saphir. Dimensions 38.45 x 30.40 mm. Étanche jusqu’à 3 bar (30 m).

Cadran en or argenté pavé de 156 diamants taille brillant, env. 0.42 ct et de 303 saphirs bleus taille brillant, env. 0.84 ct. Numéroté individuellement et signé Breguet. Réhaut pavé de 77 diamants taille brillant, env. 0.1586 ct. Tour d’heures excentré à 6h. Aiguilles Breguet à « pomme évidée » en acier bleui. Un diamant au coeur d’une rose en or gravé indique l’enclenchement de la sonnerie dans un guichet à 12h. Des ouvertures sur le cadran à 11h et 1h laissent apercevoir les marteaux de la sonnerie.

Mouvement mécanique à remontage automatique, gravé à la main et individuellement numéroté et signé Breguet. Cal. 78SO. 13¼ x 9¾ lignes. 54 rubis. Réserve de marche de 65 heures sans sonnerie ou d’environ 50h avec la sonnerie enclenchée. Masse oscillante en or 18 carats gravée à la main. Échappement à ancre suisse en ligne. Balancier Breguet à vis réglantes. Spiral en silicium. Fréquence 3Hz. Ajusté dans 5 positions.
Bracelet en alligator avec boucle déployante sertie de 26 diamants, env. 0.1285 ct.

La parure Reine de Naples se compose d’une bague, d’une paire de boucles d’oreilles, d’un collier et d’une tiare. Chacun de ces bijoux est en platine 950, matériau le plus noble et le plus résistant que l’on puisse trouver aujourd’hui en joaillerie. Le motif central des bijoux de la parure « Reine de Naples » est un saphir bleu taille ovale. Il est entouré de deux anneaux ovoïdes pavés de diamants taille baguette faisant écho de manière élégante et raffinée au boîtier de la première montre-bracelet, dont la forme était oblongue.

Réf. GJE07PT05.9SABAA
Bague « Reine de Naples » en platine 950 pavée de diamants taille brillant, 2.48 cts, de diamants taille baguette, env. 7.50 cts et d’un saphir bleu taille ovale, 9.50 cts.

Réf. GJE07PT01.9SABAA
Boucles d’oreilles « Reine de Naples » en platine 950 pavées de diamants taille brillant, 0.50 ct, de diamants taille baguette, 2.74 cts et de 2 saphirs bleus taille ovale, 4.02 et 4.58 cts.

Réf. GJE07PT06.9SABAA
Collier « Reine de Naples » en platine 950 pavé de diamants taille brillant, 16.71 cts, de diamants taille baguette, 6.17 cts et d’un saphir bleu taille ovale, 9.41 cts.

Réf. GJE07PT12.9SABAA
Tiare « Reine de Naples » en platine 950 pavée de diamants taille brillant, 12.75 cts, de diamants taille baguette, env. 8.00 cts et d’un saphir bleu taille ovale, 8.37 cts.

Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet

Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet

Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet

Breguet : une parure Reines de Naples pour célébrer les 200 ans de la première montre-bracelet

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Octobre 2012 | Lu 2367 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques