Breitling Chronomat Airborne : sexy trentenaire


Breitling fête cette année les trente ans de bons et loyaux services de l’une de ses montres iconiques : le fameux Chronomat, qui pour l’occasion revient en deux versions de boitiers, l’un de 41 mm (étanche 300 mètres) et l’autre de 44 mm (étanche 500 mètres). Dans les deux cas de figure, ce mythique chrono de pilote est doté du calibre « manuf » B01 qui affiche une réserve de marche supérieure à 70 heures.


Breitling Chronomat Airborn
Voici probablement l’un des garde-temps les plus connus au monde. C’est avec lui (entre-autres) que les quadras-quinquagénaires ont appris à aimer et à porter des grosses montres… En effet, dans les années 80, seules les Breitling et les Rolex osaient les gros diamètres, qui à l’époque dépassaient rarement les 40/41 mm ! Pendant longtemps, la Chronomat fut même l’une des montres préférées de Jean-Paul Belmondo qui la portait autant à la ville que sur les grands écrans.  
 
En réalité, l’histoire de ce chrono de pilote remonte au début des années 1980. A l’époque, Ernest Schneider –qui vient de racheter la marque à Willy Breitling– apprend que les Frecce Tricolori, la patrouille d’acrobatie aérienne de l’armée italienne, lancent un appel d’offres pour leur montre officielle. Il décide alors de créer un tout nouveau chronographe d’aviation, taillé sur mesure pour les besoins des pilotes.
 
Cet instrument prend forme dans une collaboration étroite avec la patrouille. Tous ses détails de construction et d’habillage sont conçus pour répondre aux exigences des professionnels de l’air –qu’il s’agisse de la robustesse du boîtier, du profil très étudié des cornes, de la lisibilité du cadran ou de l’ergonomie des poussoirs et de la couronne. Séduits par ce chrono, les as du ciel italiens lui accordent la palme. La montre officielle des Frecce Tricolori est lancée en 1983.
 
Bien conscient d’avoir créé un instrument résumant toute la philosophie et la vocation de sa marque, Ernest Schneider choisit de faire de ce modèle le nouveau porte-drapeau de l’esprit Breitling. En 1984, l’entreprise marque avec éclat son 100e anniversaire en lançant dans sa collection courante le Chronomat. En trois décennies, ce chrono a vu son esthétique évoluer par petites (re)touches –tout en conservant son caractère et son style immédiatement reconnaissables.
 
Sans surprise, en 2009, le Chronomat est le tout premier modèle de la gamme à accueillir les nouveaux calibres manufacture Breitling (marque indépendante rappelons-le). Best-seller des collections, il s’est imposé comme un grand classique de l’horlogerie, une montre icône, un garde-temps mythique que tout collectionneur se doit d’avoir dans sa collection !
 
Pour célébrer ce trentième anniversaire, Breitling a présenté à Bâle la semaine dernière, une série spéciale renouant avec le design et l’esprit du chronographe Frecce Tricolori d’origine. Ce Chronomat Airborne se distingue par sa lunette tournante satinée équipée de quatre cavaliers en relief permettant de décompter des temps de vol, tout en facilitant la rotation, même avec des gants. Le robuste boîtier en acier, doté de finitions polies, est disponible en deux tailles pour cette édition : 41mm étanche 300 mètres et 44 mm étanche 500 mètres.
 
Le cadran est quant à lui proposé en deux versions : noir avec compteurs argent ou argent avec compteurs noirs. Au dos du boîtier sont gravées l’inscription « Edition Spéciale 30e Anniversaire » ainsi que la silhouette d’un Aermacchi, l’un des dix avions de la patrouille italienne. En accord avec sa vocation aéronautique, le Chronomat Airborne se porte sur un bracelet ultrarésistant en tissu noir de type militaire, avec boucle déployante. Il embarque un Calibre Breitling 01 manufacture à remontage automatique, un mouvement certifié chronomètre par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres), comme tous les moteurs équipant la flotte Breitling.


Spécificités techniques de la montre Breitling Chronomat Airborne

Breitling Chronomat Airborne : sexy trentenaire
Calibre manufacture Breitling 01, officiellement certifié chronomètre par le COSC, automatique à haute fréquence (28 800 alternances), 47 rubis.
 
Réserve de marche supérieure à 70 heures.

Fonctions
Chronographe au 1/4 de seconde, totalisateurs 30 minutes et 12 heures. Calendrier.
 
Boîtier : acier.
Etanche à 300 m (version 41 mm) et 500 m (version 44 mm).
Couronne et poussoirs vissés.
Lunette tournante unidirectionnelle à cliquet.
Glace saphir bombée, antireflet double face.
 
Cadrans : noir Onyx ou argent Sierra
 
Bracelets : Military ou bracelet Pilot

Breitling Chronomat Airborn gravure du fond de boite

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Avril 2014 | Lu 1926 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques