Chopard Classic Racing Superfast Chrono Split Second : bolide horloger


Depuis de nombreuses années la manufacture horlogère suisse Chopard rend hommage à l’univers des courses de voitures anciennes. Dernière-née, la Classic Racing Superfast Chrono Split Second : tout, dans ce garde-temps, rappelle la compétition automobile. Certifié chronomètre COSC, son mouvement chronographe à seconde rattrapante, qui permet la mesure de temps intermédiaires, en fait un instrument de bord dédiés à tous les aficionados de belle mécanique.


Chopard Classic Racing Superfast Chrono Split Second
Elégante et sportive à la fois, la nouvelle Classic Racing Superfast Chrono Split Second vient compléter la collection Classic Racing qui, chez Chopard, rend hommage à l’univers de l’automobile.

Depuis de nombreuses années en effet, la maison est la fidèle partenaire de plusieurs courses classiques, parmi lesquelles le Grand Prix de Monaco Historique ou la « Corsa più bella del mondo », mieux connue sous le nom de… Mille Miglia.

Tout, dans la nouvelle Classic Racing Superfast Chrono Split Second, évoque l’univers si particulier des courses de voitures d’époque. A commencer par le célèbre bracelet Dunlop Racing, dont le design reprend celui du pneu de course éponyme datant des années 1960. En caoutchouc naturel, il est pourvu d’une boucle déployante.

Le cadran, quant à lui, rappelle les compteurs de bord des anciens bolides. Les marqueurs des minutes sur le réhaut, notamment, remémorent les chiffres qui ornaient compte-tours et indicateurs de vitesse. Les moindres détails de cette pièce –le petit volant de course en acier noirci DLC (Diamond Like Carbon) apposé sur la couronne vissée surmoulée de caoutchouc, les rainures gravées sur les flancs des cornes comme autant d’ailettes de refroidissement, ou encore les vis imbus de la lunette inspirées de celles des jantes– renvoient à la vénérable mécanique de compétition.

Les fonctions de la Classic Racing Superfast Chrono Split Second ne sont pas en reste… Logé dans un boîtier en acier noirci DLC de 45 mm de diamètre, le mouvement à remontage automatique certifié chronomètre COSC offre les fonctions heures, minutes, petite seconde à 9h et date circulaire dans un compteur à 3h.

Mais la véritable star de cette montre est le chronographe à seconde rattrapante. Il permet la mesure, soit d’un temps intermédiaire, soit de deux événements débutant ensemble mais dont la durée n’est pas identique. A l’enclenchement du mécanisme à l’aide du poussoir à 2h, la trotteuse rouge et la rattrapante blanche, parfaitement superposées, entament leur course.

Dans le premier cas, la rattrapante peut être arrêtée à l’aide du poussoir surmoulé de caoutchouc rouge –une nouveauté– à 8h. Une deuxième pression lui permet de rattraper instantanément la trotteuse qui continuait de courir.

Dans le second cas, une fois la rattrapante immobilisée, une pression supplémentaire sur le poussoir à 2h stoppera la trotteuse. Deux mesures sont alors visibles –les minutes et les heures se lisent dans des compteurs à 12h et 6h– avant une remise à zéro à l’aide du poussoir à 5h.

Enfin, soulignons que le fond du boitier de la montre est gravé de la mention « Superfast Split Second ».

La Classic Racing Superfast Chrono Split Second est éditée en une série limitée à 1.000 exemplaires.

Spécificités techniques de la Chopard Classic Racing Superfast Chrono Split Second

Boîtier :
Acier noirci DLC (Diamond like carbon)
Diamètre total 45.00 mm
Epaisseur 15.38 mm
Etanchéité 100 mètres
Couronne en acier noirci DLC avec logo volant surmoulée de caoutchouc noir
Glace saphir antireflet
Fond gravé Superfast Split Second
Lunette en acier avec tachymètre maintenue par 8 vis apparentes

Mouvement :
Chronographe mécanique automatique
Diamètre total 30.40 mm
Nombre de pierres 27 rubis
Réserve de marche 42 heures
1 barillet
Fréquence 28'800 A/h
Certifié Chronomètre (COSC)

Cadran et aiguilles :
Cadran noir
Aiguilles des heures, minutes et indexes noirs métallisés dotés de Superluminova
Trotteuse au centre, rouge avec flèche
Seconde rattrapante, blanche avec flèche
Aiguilles compteurs minutes et heures rouges
Aiguilles compteurs secondes et quantièmes rhodiées

Fonctions et affichages :
Affichage de l’heure et de la minute au centre
Affichage de la petite seconde à 9h
Chronographe
Seconde rattrapante
Compteur 30 min à 12h, compteur 12 heures à 6h
Quantième à compteur à 3h
Tachymètre

Bracelet et boucle :
Bracelet en caoutchouc noir (relief de pneu Dunlop Racing des années 60)
Boucle déployante en acier poli noir

Ref. 168542-3001 - Edition limitée à 1.000 pièces

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Mars 2011 | Lu 4186 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques