Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 : un futur collector en titane


Après une première édition couronnée de succès en 2009, le rallye en étoile autour de Gstaad est de retour du 31 août au 4 septembre 2011. Partenaire titre du rallye, la manufacture horlogère indépendante Audemars Piguet célèbre cet événement avec le lancement d’une nouvelle série limitée : le Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011. Une série en titane éditée à 250 exemplaires numérotés, dont 50 pièces encore plus exclusives seront uniquement disponibles dans les boutiques Audemars Piguet de Gstaad et Genève.


Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011
L’intérêt de la manufacture du Brassus pour l’automobile de compétition ne date pas d’hier ! Très impliquée aux côtés de ses ambassadeurs pilotes de Formule 1, Sébastien Buemi, Jarno Trulli, et depuis novembre 2010 Michael Schumacher, Audemars Piguet est aussi chronométreur officiel de compétitions historiques comme le Tour Auto, le Spa Classic ou le Gstaad Classic Audemars Piguet.

Ce dernier est le seul rallye classique à proposer en Suisse des épreuves chronométrées sur environ 100 km de routes fermées. Les routes de montagne, sinueuses, offrent en effet de parfaits terrains de jeu pour les gentlemen pilotes avides de sensations et de performances.

La prestigieuse manifestation attend cette année une centaine d’équipages, au volant de GT et voitures de sport des années 30 à fin 70. Le programme reste fidèle à celui de la première édition : trois jours de rallye dans les Alpes suisses, avec une boucle différente chaque jour -toujours au départ de Gstaad– ponctuée d’épreuves spéciales sur routes fermées.

Afin d’allier sport et confort, chaque soirée est organisée dans un lieu exclusif et les participants sont logés dans les plus beaux hôtels de Gstaad ; en particulier au Grand Hôtel Park où se niche la boutique Audemars Piguet. C’est dans cet espace privilégié, ainsi qu’au sein de la boutique Audemars Piguet de Genève, que la série limitée Jules Audemars Gstaad Classic 2011 est présentée aux collectionneurs avertis.

Les 250 futurs acquéreurs de cette montre-bracelet seront sans doute été séduits par son look vintage ; le côté classique inhérent à la collection Jules Audemars, judicieusement agrémenté d’une touche sportive de par son association au rallye de Gstaad. Le boîtier rond qui distingue traditionnellement les montres Jules Audemars, se voit cette fois associé à des couleurs et des matériaux inspirés du monde automobile.

Le cadran, inspiré par les années 20, apporte une touche légèrement vintage qui contribue à une esthétique qui s’annonce « chic et sportive, classique et toutefois contemporaine ». Le bracelet cousu main en cuir marron avec surpiqûre grise en forme de losange rappelle la sellerie d’une voiture, alors que le titane du boîtier est très utilisé dans le monde automobile en raison de sa robustesse et grande légèreté.

Petite touche de raffinement supplémentaire : le poussoir destiné à la fonction start/stop du chronographe a été conçu en or rose pour être immédiatement identifiable par le pilote qui se doit de rester concentré sur ses performances.

Afin d’offrir à la montre un écrin à sa hauteur, le coffret réservé aux 50 acquéreurs du Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 en Suisse est inspiré d’une malle de voyage de voiture classique, entièrement gainé de cuir marron, avec coutures ton sur ton et fermeture par des lanières aux boucles métalliques.

Gstaad Classic

Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 : un futur collector en titane
La plus sélecte des stations suisses va s’offrir une fin d’été sous le signe de la passion automobile. Les concurrents du Gstaad Classic Audemars Piguet poseront leurs valises, de mercredi 31 août au dimanche 4 septembre, dans l’un des trois palaces du village: le Gstaad Palace, le Grand Hôtel Park et le Grand Hôtel Bellevue.

Organisé par le Gstaad Classic Rally (Peter Auto, DSL Events et le Gstaad Automobile Club), ce rallye propose un très bel itinéraire à travers les Alpes suisses. Entre épreuves chronométrées sur routes fermées et étapes culturelles, le Gstaad Classic Audemars Piguet revient lors d’une seconde édition où sport, convivialité et luxe seront en parfaite osmose.

Comme en 2009, le Gstaad Classic Audemars Piguet réunit en 2011 une sélection d’automobiles à la hauteur du décor particulièrement somptueux offert cette année par les Alpes suisses. Prestige et diversité sont de mise, avec plus de quatre-vingts voitures dont près du tiers inscrites en catégorie compétition. De la plus ancienne, une Alfa Romeo 1750 GS de 1931, aux Porsche 911 RSR et Alpine A 110 du début des années soixante-dix, la liste des engagés offre le meilleur du Grand Tourisme et du Sport Automobile du XXème siècle. Les grands noms s’y succèdent :
Bugatti (Type 50), Jaguar (SS 100, XK 120, Type E…), Alfa Romeo (1900 SS Zagato, TZ…) Aston Martin (DB3 S, DB4 GT, DB5…), Ferrari (212, 250 GT Berlinetta, 275 GTB, Daytona Gr. IV…), Mercedes (300 SL), Porsche (904, 911 RSR…).

Les connaisseurs apprécieront la présence d’autos rares dans ce type d’épreuve comme l’ASA 1000 GT, la « baby Ferrari » produite à seulement 75 exemplaires. Coté concurrents, le Gstaad Classic Audemars Piguet confirme son envergure internationale avec près d’une quinzaine de nationalités représentées. Cette année, les participants venus des Balkans se sont inscrits en nombre. La Croatie, l’ex Yougoslavie ou encore la Serbie seront représentées. Certains viendront de plus loin pour partager ces quatre jours de plaisir et devront pour cela traverser l’Atlantique depuis les Etats-Unis. La ville de Gstaad sera pour l’occasion un véritable melting pot de culture.

Après une première journée de Vérifications dans le Parc Fermé installé au coeur du village qu’ils rejoindront tous les soirs, les concurrents prendront jeudi 1er septembre le départ de la première étape. Au programme : 260 kilomètres de routes de montagne et cinq épreuves sur route au coeur de Lavaux, région classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un décor unique pour les équipages qui traverseront les vignobles en terrasse avec une vue imprenable sur le Lac Léman. Une étape sous le signe de la découverte avec un déjeuner au château fort d’Aigle. Situé en plein vignoble du Chablais, ce monument médiéval a été édifié à la fin du XIIème siècle par la famille d’Aigle qui donna son nom à la ville.

Avec près de 300 kilomètres et quatre épreuves sur route, le vendredi requerra une bonne dose d’endurance. Une journée toute particulière pour les Gentlemen Drivers, qui rouleront dans les traces des plus grands, sur une partie du tracé de la mythique course d’Ollon Villars, ancienne épreuve du Championnat du Monde de Montagne dans les années 60. Le cortège traversera également la commune de Grindelwald, célèbre pour avoir accueilli en 1969 le tournage du James Bond, «Au Service Secret de sa Majesté» avec George Lazenby dans le rôle titre ; mais aussi pour sa vue exceptionnelle sur le glacier de l’Eiger.

Le dernier jour sera le plus court pour les équipages qui achèveront les derniers 170 kilomètres du rallye dont deux épreuves sur route, mais également un slalom très technique sur l’ancien aérodrome militaire de St Stephan, au coeur d’une vallée étroite de l’Oberland Bernois.

Il y a deux ans déjà, la première édition du Gstaad Classic Audemars Piguet avait conquis participants et public grâce au programme inédit de l’épreuve. En 2011, le rallye d’exception promet de laisser de nouveau un souvenir impérissable à l’ensemble des acteurs, et cela grâce à l’implication sans faille des partenaires fidèles de l’épreuve, Audemars Piguet, EFG Bank et Modena Cars. Tous ont répondu présent pour cette nouvelle aventure.

Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 : un futur collector en titane

Spécificités techniques du Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011

Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 : un futur collector en titane
Mouvement
Diamètre total : 29.9 mm
Epaisseur : 7.16 mm
Nombre de rubis : 64
Nombre de composants : 364
Cadence du balancier : 21'600 alt/h

Réserve de marche : 50h

Boîtier en titane, fond saphir, étanche à 20 m

Cadran anthracite, compteurs argentés, chiffres arabes appliques en or rose

Bracelet cousu main en cuir marron avec surpiqûre grise en forme de losange et boucle déployante
AP en titane

Ecrin spécial rectangulaire gainé de cuir marron, avec coutures ton sur ton et boucles métalliques
grises. Logos Gstaad Classic et Audemars Piguet gauffrés sur le couvercle.

Chronographe Jules Audemars Gstaad Classic 2011 : un futur collector en titane

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Juillet 2011 | Lu 3055 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques