Corum Bubble Paiste : une montre qui devrait faire du bruit !

L'horloger Corum vient de présenter sa Bubble Paiste, issue d’un partenariat avec Paiste, le fameux fabricant suisse de cymbales qui fournit les stars du rock depuis des années. Résultat ? Une série limitée de 350 exemplaires qui devrait faire du bruit ! Compter 4.350 euros.


A priori pas tellement de rapports entre Corum, marque horlogère suisse et Paiste, fabricant suisse de cymbales. A priori seulement puisqu’en fait ces deux entreprises suisses commercialisent des produits issus d’une longue tradition de savoir-faire et d’artisanat associés à l’amour du travail bien fait.
 
C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’est née cette collaboration qui a donné lieu à la création de cette nouvelle Bubble dotée d’un boitier en acier PVD noir de 47 mm (étanche 100 mètres) sur bracelet caoutchouc qui accueille en son sein, un calibre mécanique automatique. Mais ce qui fait incontestablement l’intérêt de cette nouveauté, c’est son cadran ! En effet, ce dernier est la parfaite reproduction miniaturisée d’une cymbale. À l’instar des cymbales Paiste, chaque cadran est réalisé en bronze et à la main, faisant de fait de chaque montre, une pièce unique (série limitée à 350 exemplaires). A noter que les aiguilles squelettées permettent d'admirer le cadran martellé de belle manière. 
 
Fournissant les meilleurs batteurs des groupes les plus fameux dans l’histoire du rock, tels que Kiss, Pink Floyd ou AC/DC, Paiste est une référence incontournable dans l’univers des musiciens. Rappelons que l’objectif de cette entreprise familiale est de réinventer sans cesse, grâce à ses instruments, de nouveaux sons en accord avec les besoins créatifs des batteurs et des percussionnistes.

La Bubble de chez Corum fait partie de ces montres particulièrement recherchées sur le marché de l’occasion (et qui « tiennent la côte » comme on dit dans ce milieu). Design original et symbole d’une époque. Ce garde-temps a clairement révolutionné l’industrie horlogère… Non pas par ses complications, mais par son look totalement décalé dans le monde du luxe. De nos jours, c’est monnaie courante, mais à l’époque, c’était une petite révolution. Personne n’avait jamais osé proposer des montres funs (à part Gérald Genta) dans l’univers feutré et sérieux de l’horlogerie haut de gamme.  
 
La Bubble apparait pour la première fois en 2000. Il s’agissait alors d’une montre surdimensionnée munie d'un verre saphir élargi. Un design radical (avec tête de mort sur le cadran et sabres en guise d’aiguilles pour certains modèles) qui devint aussitôt un must du troisième millénaire. Quinze ans plus tard, la Bubble effectue un grand retour, s'imposant enfin comme un véritable pilier de l'héritage horloger Corum. Il était temps de le reconnaitre… Ce grand retour, on le doit en partie à Laurent Picciotto, le fondateur de Chronopassion à Paris.


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Décembre 2015 | Lu 1011 fois