Corum : Bubble is back

De nombreux amateurs et collectionneurs attendaient le retour de cette montre… Il faut dire que la rumeur courrait depuis quelques mois déjà. Depuis la fin de l’année 2014 pour être plus précis… Des bruits de couloirs. La Bubble de chez Corum pourrait revenir à l’occasion de la prochaine Foire de Bâle. Grâce à Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion. Eh bien c’est chose fait. La Bubble is back ! Deux séries limitées et un modèle qui entre en catalogue.


La Bubble de chez Corum fait partie de ces montres particulièrement recherchées sur le marché de l’occasion (et qui « tiennent la côte » comme on dit dans ce milieu). Design original et symbole d’une époque. Ce garde-temps a clairement révolutionné l’industrie horlogère… Non pas par ses complications, mais par son look totalement décalé dans le monde du luxe. De nos jours, c’est monnaie courante, mais à l’époque, c’était une petite révolution. Personne n’avait jamais osé proposer des montres funs (à part Gérald Genta) dans l’univers feutré et sérieux de l’horlogerie haut de gamme.  
 
La Bubble apparait pour la première fois en 2000. Il s’agissait alors d’une montre surdimensionnée munie d'un verre saphir élargi. Un design radical (avec tête de mort sur le cadran et sabres en guise d’aiguilles pour certains modèles) qui devint aussitôt un must du troisième millénaire. Quinze ans plus tard, la Bubble effectue un grand retour, s'imposant enfin comme un véritable pilier de l'héritage horloger Corum. Il était temps de le reconnaitre…
 
Cette renaissance est en grande partie due à un homme. Un personnage incontournable dans le monde de l’horlogerie : Laurent Picciotto, fondateur de Chronopassion, magasin parisien fermé le samedi, mais qui est devenu une institution à travers la planète, par ses choix ultra sélectifs et souvent, totalement anticonformistes ! C’est donc M. Picciotto qui s’associe pour la première fois avec Corum pour relancer ce modèle emblématique.

Flashback : lors de la Foire de Bâle de l’an 2000, Corum dévoile la Bubble, dotée d'un diamètre de 44 mm (énorme pour l’époque) et d'un imposant verre saphir aux effets déformants. Avec sa taille et sa forme totalement inédites, la Bubble rencontra un succès immédiat. Son design était le fruit de l'imagination de Severin Wunderman, entrepreneur et créateur insatiable qui venait tout juste de racheter Corum. Survivant des camps de concentration puis du cancer, l'infatigable Wunderman laissa libre cours à son imagination débordante en s'inspirant d'une montre de plongée expérimentale des années 1960 équipée d'un énorme verre bombé destiné à lui permettre de résister à la pression subaquatique. C'est ainsi que naquit la Bubble…
 
Malgré son jeune âge, la Bubble constitue déjà un pilier de l'héritage de la marque et revendique une place légitime au panthéon horloger. Cette montre renaît donc aujourd'hui dans le cadre de la collection Corum Heritage, aux côtés d'autres modèles tels que la Coin Watch ultraplate. Si elle conserve les codes esthétiques du modèle original, la Bubble 2015 ne se contente pas de le (re)copier. Équipée d'une couronne sphérique entourée de caoutchouc, la boîte fait la part belle aux lignes douces et arrondies, à l'instar du modèle d'origine. Elle possède toutefois un diamètre élargi de 47 mm, affichant des proportions véritablement exceptionnelles, à plus forte raison lorsque l'on considère son épaisseur de 18,8 mm, verre saphir compris. A noter que les designers ont agrémenté le boîtier de courtes cornes incurvées pour épouser parfaitement le poignet. Le fait est qu’elle « tombe bien ».



Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Mars 2015 | Lu 1306 fois