IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme


La marque horlogère suisse IWC a revu cette année, l’une de ses montres « icône », la fameuse Aquatimer. Née en 1967, cette quadragénaire a donc été totalement relookée, aussi bien sur le plan technique qu’esthétique pour donner naissance à une toute nouvelle gamme de « plongeuses » constituée de cinq pièces dont le modèle phare, l’Aquatimer Deep Two, est équipé d’un bathymètre.


IWC Aquatimer 2009
Même si, de nos jours, l’ordinateur épargne à l’amateur de plongée sous-marine la majeure partie de son travail de calcul, la montre de plongée n’en reste pas moins, de par sa robustesse et sa fiabilité, la montre sportive par excellence –et, en tant que « réserve de sécurité », le système de back-up indispensable sous la surface.

Dans cet esprit, IWC Schaffhausen a une nouvelle fois revu et corrigé en profondeur, aussi bien sur le plan technique qu’esthétique, sa famille de montres de plongée commercialisées pour la première fois en 1967 sous le nom Aquatimer.

Cette nouvelle gamme, qui sera commercialisée sur 2009, se compose de cinq pièces : l’Aquatimer Deep Two ; l’Aquatimer Chronographe Edition Galapagos Islands ; l’Aquatimer Chronographe ; l’Aquatimer Chronographe en or rose et l’Aquatimer Automatic 2000. Toutes ont un point commun : leur 44 mm de diamètre pour les dimensions des boîtes qui ont légèrement augmenté ; sauf pour une, l’Aquatimer Deep Two qui affiche fièrement 46 mm de diamètre !

L’autre dénominateur commun de cette nouvelle gamme, qui se remarque dès le premier coup d’œil, est la lunette tournante de nouveau placée à l’extérieur (vs sur le réhaut intérieur sur les modèles précédents). En effet, pour ses montres de plongée, IWC a toujours recouru aux deux options pour mesurer les temps de plongée.

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
A l’origine, la première Aquatimer était équipée d’une lunette tournante placée à l’intérieur que l’on pouvait actionner à l’aide de la seconde couronne.

Si le système est d’une sûreté à toute épreuve en ce qui concerne un déréglage intempestif, il n’est en revanche pas aussi simple à utiliser lorsque le plongeur porte des gants.

Le modèle de montres OCEAN 2000 de 1982, déjà, fruit de la coopération avec Porsche Design, a alors adopté la lunette tournante extérieure, solution que la GST Aquatimer de 1997 a elle aussi conservé.

La génération d’Aquatimer de 2009 reprend cette technique avec une lunette tournante extérieure conçue de toutes pièces. Il est même possible d’actionner celle-ci avec des gants –mais, pour des motifs de sécurité, uniquement dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Un verre saphir de 4 mm de large imprimé sur sa face inférieure repose sur une épaisse et sextuple couche de substance luminescente en superluminova. De cette manière, le pouvoir éclairant et la lisibilité sont optimaux quelles que soient les conditions d’éclairage.

Pour certains modèles, la nouvelle gamme a recours aux couleurs d’identification jaune-noir et bleu-orange de l’ancienne ligne Aquatimer, mais introduit aussi de nouvelles combinaisons de couleur pour le cadran, les aiguilles et les indicateurs. Un autre élément caractéristique de cette nouvelle collection est le système innovant de remplacement de bracelets. De fait, en tant que montre sportive polyvalente, la nouvelle Aquatimer est également utilisable pour les missions professionnelles sous l’eau. Lors de la plongée, un léger bracelet scratch, par exemple, est judicieux pour que l’on puisse aussi porter la montre sur la combinaison en néoprène. Cependant, si certains apprécient justement ce matériau léger -qu’ils préfèrent à un bracelet massif en acier-, ils souhaitent parfois avoir la possibilité d’alterner.

Pour concilier toutes ces options, les modèles Aquatimer ont été équipés d’un nouveau système de remplacement rapide de bracelets. Il suffit de toucher du doigt la face inférieure de la corne de bracelet pour déverrouiller un levier et séparer le bracelet de la boîte. Quand on la porte au bras, la montre ne peut donc pas se décrocher de son bracelet. Le bracelet interchangeable (qu’il soit en matière plastique, en caoutchouc ou en acier) est inséré entre les cornes de bracelet, où il s’enclenche. Un processus d’une grande simplicité et que l’on peut accomplir sans outil en quelques secondes.

Aquatimer Deep Two

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
L’Aquatimer Deep Two, qui résiste à une pression maximale de 12 bar, marque le retour, dix ans plus tard, de la montre de plongée avec bathymètre. Comme la GST
Deep One de 1999, lors de la plongée, elle n’affiche pas seulement la profondeur de plongée actuelle, mais aussi la profondeur maximale atteinte au cours de la plongée. Elle constitue ainsi un second système de sécurité à part entière en plus de l’ordinateur de plongée.

Par ailleurs, alors que la GST Deep One pouvait mesurer des profondeurs jusqu’à 45 mètres, l’Aquatimer Deep Two se distingue par un indicateur de cadran en demi-cercle qui mesure la plongée jusqu’à 50 mètres. Son système de mesure de la pression se trouve dans une deuxième grande couronne sur le côté gauche de la boîte.

La pression de l’eau agit directement sur une membrane intégrée à cette couronne et enfonce une tige jusqu’au coeur du boîtier. Ce mouvement actionne un levier avec des aiguilles de mesure. Mais seules les pointes d’aiguille relevées au niveau du cadran se déplacent visiblement à travers une fente en demi-cercle dans le cadran se trouvant au-dessus de l’échelle d’affichage. Les aiguilles sont guidées autour du mouvement. Une solution astucieuse qui épargne le passage des axes à travers le mouvement.

L’aiguille de profondeur (bleue) se déplace –au fur et à mesure que la profondeur d’eau augmente– au-dessus du champ de mesure blanc. L’affichage de profondeur maximale (rouge) se fige respectivement au-dessus de la plus grande profondeur atteinte. Un bouton se trouvant sous la couronne du capteur de mesure, du côté gauche de la boîte, permet de le remettre à zéro. La boîte de l’Aquatimer Deep Two mesure – seul membre de la famille à le faire – 46 mm de diamètre.

Aquatimer Chronographe

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
Avec les caractéristiques de la nouvelle gamme Aquatimer tels la lunette tournante extérieure et le système de remplacement rapide de bracelets, l’Aquatimer Chronographe en acier inoxydable – avec bracelet en acier inoxydable ou en caoutchouc– se présente dans deux versions différentes pour le cadran : la « couleur maison de l’Aquatimer » noir et jaune ou dans une combinaison de couleurs, bleu et rouge corail.

La montre dans sa grande boîte de 44 mm de diamètre résiste à une pression maximale de 12 bar.

Le mouvement de chronographe cal. 79320 mesure des temps additionnels jusqu’à 12 heures sur des cadrans intérieurs rhodiés. Outre la date, elle possède aussi un affichage des jours de la semaine.

Aquatimer Chronographe Edition Galapagos Islands

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
Identique par la taille de sa boîte et par son entraînement automatique (cal. 79320) à l’Aquatimer Chronographe, l’Aquatimer Chronographe Edition Galapagos Islands est, à tout point de vue, un spécimen exceptionnel de la nouvelle ligne.

La boîte en acier inoxydable mat noir complètement revêtue de caoutchouc vulcanisé, le cadran noir et les affichages blancs contrastés ainsi que le bracelet en caoutchouc, également de couleur noire, font de cette montre résistant à une pression maximale de 12 bar une incontournable qui ne passera pas inaperçue quand on la porte au poignet.

Elle est l’ambassadrice d’une nouvelle coopération entre IWC et la Charles Darwin Foundation, qui a son siège aux îles Galapagos.

Aquatimer Chronographe en or rose

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
Parmi les chronographes de plongée, l’Aquatimer Chronographe en or rose se démarque tant sur le plan esthétique que de la technique horlogère – première montre de la gamme Aquatimer à présenter cette particularité, elle est équipée du calibre de manufacture 89360, le mouvement de chronographe mis au point et construit dans son intégralité chez IWC.

Ce mouvement se distingue par sa fonction flyback et l’affichage à deux aiguilles des longs temps d’arrêt sur un seul et unique cadran intérieur. Le cal. 89360, remonté par l’automatique à doubles cliquets d’IWC, est actuellement considéré comme l’un des mouvements mécaniques les plus modernes avec fonction d’arrêt que l’on peut aussi admirer à travers le fond en saphir de cette sportive montre de plongée.

Cette montre qui résiste à une pression de 12 bar est proposée uniquement avec une boîte en or rose de 44 mm de diamètre avec un bracelet en caoutchouc noir.

Aquatimer Automatic 2000

IWC Aquatimer : 2009 marque l’arrivée d’une toute nouvelle gamme
Son nom est tout un programme. Sur le plan de l’étanchéité, avec une résistance à la pression contrôlée de 200 bar, l’Aquatimer Automatic 2000 continue de détenir le record de la collection.

Elle est proposée avec un cadran noir et une lunette tournante extérieure noire avec le fameux segment de 15 minutes jaune luminescent de l’actuelle Aquatimer en acier inoxydable.

L’aiguille des minutes, qui affiche la durée de la plongée, est également traitée en jaune pour assurer une distinction sans ambiguïté. Une seconde version a un cadran blanc avec des chiffres oranges ou blancs sur un fond blanc ou bleu foncé sur la lunette tournante et des aiguilles des heures de couleur orange.

Elle est propulsée par le mouvement automatique cal. 30110. L’Aquatimer Automatic 2000 est proposée au choix avec un bracelet en acier inoxydable ou un bracelet en caoutchouc.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Mars 2009 | Lu 12867 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques