IWC Ingenieur Automatic AMG black series céramique


Afin de célébrer le partenariat qui unit IWC Schaffhausen et Mercedes-AMG depuis 2004, l’horloger suisse vient de présenter la série limitée Ingenieur Automatic AMG Black Series Céramique. Deux montres en céramique noire avec cadran noir ou brun. Détails.


IWC Ingenieur Automatic AMG black series céramique
Mercedes-AMG, la marque de Mercedes-Benz dont le siège est à Affalterbach (Allemagne), produit les modèles de série les plus performants de son programme de véhicules.
 
La « Black Series », qui s’inspire du sport automobile, vient couronner les gammes de modèles AMG à intervalles irréguliers.
 
Les fans de Formule 1 connaissent aussi Mercedes-AMG par la Official F1 Safety Car, qui, depuis 1996, assure la sécurité sur les circuits du monde entier.
 
Bien que conçue pour la compétition, une « Black Series » d’AMG présente tous les atouts propres à une véritable Mercedes-Benz : durabilité, fiabilité, qualité et adaptation parfaite à un usage quotidien.
 
Des attributs qui caractérisent également le nouveau garde-temps IWC Ingenieur Automatic AMG Black Series Céramique (réf. IW322503, IW322504). Ce n’est pas un hasard, vu que les ingénieurs et techniciens de Schaffhausen et d’Affalterbach partagent la même passion pour la technique de précision de haut niveau, issue d’un travail à la main.
 
L’une des deux versions de l’Ingenieur Automatic AMG Black Series Céramique est intégralement noire, à l’exception des aiguilles et index blancs. Mais les bolides « Black Series » sortant de l’atelier automobile ne sont pas tous noirs... C’est pourquoi IWC propose aussi une montre AMG avec cadran brun, aiguilles et appliques beiges et bracelet en caoutchouc incrusté de veau.
 
Ce garde-temps au design épuré, attire l’attention par l’alternance de surfaces noires laque de piano ultrabrillante ou satinées. Des lignes claires soulignent le chic sport de la montre.
 
S’inspirant des disques de frein haute performance en céramique des voitures AMG, le boîtier étanche 12 bar est en oxyde de zirconium noir, tout comme la lunette, la couronne et son impressionnante protection.
 
C’est en 1986 qu’IWC découvrit l’usage que la branche horlogère pouvait faire de la céramique high-tech, et elle possède le savoir-faire technologique requis pour travailler ce matériau extrêmement dur. Compte tenu de sa dureté -8 sur l’échelle de Mohs-, le boîtier brut ne peut être usiné qu’avec des outils en diamant (dureté de 10). L’oxyde de zirconium, bien supporté par la peau, est très résistant aux rayures, à la chaleur et à la corrosion, tout en étant 30% léger que l’acier, donc parfaitement ­approprié pour des boîtiers de montre.
 
Dix vis en titane pourvues d’imposantes têtes en céramique tiennent l’ensemble du boîtier des deux côtés, une référence à l’ADN des montres Ingenieur modernes. Pour les cinq perforations d’origine dans la lunette, le designer horloger Gérald Genta, s’était inspiré des vis qui rattachaient le casque d’un plongeur à sa combinaison. Au milieu des années 1970, il élabora pour IWC le concept de la légendaire Ingenieur SL, dont le langage formel résolument technique a conféré jusqu’à aujourd’hui sa personnalité à la famille de montres Ingenieur.
 
Cette montre est dotée du calibre 80110, l’un des mouvement les plus robustes d’IWC Schaffhausen. Doté d’un système intégré d’absorption des chocs, il protège la masse oscillante des vibrations et des coups. Avant qu’un mouvement de montre IWC puisse recevoir l’appellation « antichoc », il est soumis à un programme de tests où il subit pendant des semaines des sollicitations constantes de tous les composants avec des forces pouvant atteindre 5000 g (g = unité de mesure de l’accélération de la pesanteur). La montre est ainsi parfaitement armée pour affronter l’accélération vertigineuse – de 0 à 100 km/h en 3,6 s – de l’actuelle SLS AMG Coupé Black Series.
 
Le fond transparent en verre saphir permet d’admirer le mouvement Pellaton assurant 44 heures de réserve de marche et la masse oscillante noircie qui souligne le look technique de la montre. Ponts et composants de la platine sont ornés de Côtes de Genève et de perlage. Le bracelet en caoutchouc incrusté de textile ou de veau allie l’esthétique recherchée avec le confort et la durabilité du caoutchouc, un matériau très résistant.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Mars 2013 | Lu 1809 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques