KonTiki Diver de chez Eterna : un 'concept watch' devenu réalité


Lancée en tant que concept à la Foire Horlogère de Bâle 2005, la montre Eterna KonTiki Diver a finalement été commercialisée cette année (mai 2006). Pionnier de l’industrie horlogère depuis 1856, Eterna dévoile les secrets de cet instrument de plongée destiné aux professionnels, dont les fonctions et le design répondent aux exigences les plus élevées.


KonTiki Diver
La KonTiki Diver sépare totalement, en deux éléments de construction, les fonctions de « protection du mouvement » et de « fixation au poignet ». Un « container » protège le précieux mouvement mécanique et une construction en pont en acier inoxydable, pour « l’ancrage », assure la fixation au poignet. Le container est ancré dans le pont par deux poussoirs à ressorts d’où un déverrouillage accidentel pratiquement exclu. A noter : pour des raisons de stabilité et de poids, Eterna a choisi d’utiliser pour le container du titane, recouvert de PVD noir.

Une fois le container verrouillé dans le pont, la lunette tournante et la couronne, déplacée à 12 heures dans un souci de protection, sont assurés contre tout dommage et déplacement involontaire. Explications… Le mécanisme de basculement reliant le container au pont constitue une réelle avancée technique et un véritable gain de sécurité. En pratique, il fonctionne de la manière suivante : avant de s'immerger, le plongeur bascule le container hors du pont après l'avoir déverrouillé à l'aide des deux poussoirs à ressorts. Il règle ensuite son temps de plongée sur la lunette tournante bidirectionnelle, temps qu’il peut lire sans erreur de parallaxe sur l'échelle gravée sur un réhaut placé à l'intérieur.

En verrouillant à nouveau le container dans le pont, la lunette tournante est assurée contre toute rotation involontaire. Solution tout à fait nouvelle, ce mécanisme inédit est très important pour la sécurité : dans les montres de plongée classiques, la lunette tournante ne peut pas être verrouillée et ne peut donc tourner que dans le sens contraire des aiguilles de la montre. En cas de rotation intempestive de la lunette, le temps de plongée affiché est donc supérieur à la réalité et le plongeur doit ainsi regagner la surface avant l'heure prévue.

KonTiki Diver

Des générations de plongeurs ont donc en réalité accepté pendant des années que leur temps de plongée puisse être modifié de manière accidentelle. La KonTiki Diver souhaite mettre fin à cette incohérence.

Un système d’étanchéité inspiré de la construction automobile… Grâce à plusieurs dispositifs brevetés et à un nouveau principe d’étanchéité, la KonTiki Diver bénéficie de fonctions qui n’avaient, jusqu’ici, jamais pu être intégrées à une montre de plongée. La marque suisse a combiné entre eux, les avantages de la lunette tournante conventionnelle et d’un anneau de plongée intérieur. En effet, l’anneau de plongée n’est pas réglé au moyen d’une couronne, mais par la lunette tournante elle-même.

Le système de réglage Eterna peut ainsi être actionné sans difficulté, et la minuterie du temps de plongée demeure soigneusement protégée sous la robuste glace bombée de quatre millimètres d’épaisseur. Cette réalisation a été rendue possible par un transfert de technologie novateur. Les éléments tournants, autrement dit la lunette et la couronne de remontage, ont été rendus étanches à l'aide de « simmerings », des joints annulaires pour axes utilisés dans la construction automobile. Eterna, en collaboration avec des fournisseurs est parvenue à miniaturiser ce système pour la branche horlogère, ce qui lui a permis de réaliser une montre étanche jusqu'à 1000 mètres, sans couronne vissée. L’avantage ? En cas de nécessité, le mouvement mécanique de la montre peut être remonté sous l’eau. A cet effet, la couronne fortement moletée a un diamètre de dix millimètres pour permettre un remontage facile, même avec un pouce ganté. Sa position dans le pont empêche de la tirer par inadvertance aussitôt que le container est verrouillé. Un affichage parfaitement lisible de la réserve de marche (fonction nouvelle par rapport à une montre de plongée traditionnelle) indique si et quand un remontage devient nécessaire.

Pour garantir à cette montre une précision et une fiabilité de très haut niveau, Eterna l'a dotée d'un mouvement automatique avec certificat de chronomètre. D’autre part, la minuterie de la lunette tournante est protégée contre l’usure et les dommages de l’extérieur, un point critique constant dans les lunettes habituelles imprimées et gravées. A noter : toutes les indications de plongée, de même que l’affichage de la réserve de marche, sont recouvertes de Superluminova jaune, assurant une lisibilité maximale, même dans les grandes profondeurs.

Un hommage à Thor Heyerdahl

Parmi les voyages maritimes les plus étonnants figure celui du chercheur et aventurier norvégien Thor Heyerdahl, en 1947. Pour étayer sa théorie de la colonisation des îles du Pacifique, il entreprit avec cinq courageux compagnons une traversée téméraire du Pérou aux îles de l'Orient – plus de 8 000 kilomètres – à bord d'un radeau préhistorique, baptisé du nom du dieu du soleil, KonTiki. La montre essentielle pour sa vie, qu'il portait à son poignet, était une Eterna fabriquée à Granges. Près de 60 ans plus tard, la même marque horlogère revisite le mythe au travers de la nouvelle KonTiki Diver, une interprétation novatrice de la montre de plongée classique.

Spécificités techniques de la KonTiki Diver Eterna

Boîtier :
en titane recouvert de PVD noir
lunette tournante bidirectionnelle sans crantage,
en acier inoxydable satiné et poli, avec fixation de sécurité
poussoirs à ressorts
réhaut tournant sur la lunette, avec échelle pour la plongée
glace saphir 4 mm d’épaisseur antireflet, inrayable
couronne non vissée à système d’étanchéité brevetée
fond avec médaillon KonTiki gravé
étanche jusqu’à 1 000 mètres

Bracelet :
en caoutchouc noir avec boucle déployante et extension pour la plongée

Cadran :
cadran noir
index et aiguilles revêtus de Super Luminova
indicateur de réserve de marche à 4h ; date à 7h30

Mouvement :
calibre ETA 2897 à remontage automatique mécanique et rotor Eterna
chronomètre certifié

Dimensions :
diamètre : 46 mm
épaisseur : 16 mm

Prix public : 4.000 euros environ

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Décembre 2006 | Lu 10037 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques