Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



La Navitimer de Breitling : la montre préférée des aviateurs depuis 1952


Dès sa sortie, les pilotes l’ont adoptée : avec son chrono et sa règle à calcul circulaire, la Navitimer (abréviation de Navigation Timer) leur permettait en effet de mesurer leur consommation, leur réserve de carburant, la durée du vol, etc. Depuis, elle est devenue le « best seller » de la marque et a séduit plusieurs générations de passionnés de montres… avec ou sans avion.


La Navitimer de Breitling : la montre préférée des aviateurs depuis 1952
Lors du lancement de la Navitimer en 1952, Breitling voulait offrir aux pilotes, en plus d’un garde-temps fiable, un véritable instrument de poignet.

Ingénieux et efficace, ce chronographe disposait en effet d’un « computer d’avion », d’une règle à calcul circulaire* (créée en 1942) capable de résoudre les différentes opérations liées à la navigation aérienne : temps de montée, taux de consommation et même de convertir les miles en miles nautiques ou kilomètres.

Le modèle d’origine (référence 806) était équipé d’un mouvement Venus 178. Toutefois, entre 1954 et 1955 certaines montres (très prisées des collectionneurs) ont été équipées du mouvement Valjoux 72. Le cadran était noir doté de chiffres arabes blancs.

Rapidement, le logo de l’AOPA (Aircraft Owners and Pilots Associations) est apparu sur la Navitimer. En effet, ce modèle est vite devenu la montre officielle de la plus grande association mondiale de pilotes et de propriétaires d’avion. Dans les années 60, cette inscription disparaîtra avec l’apparition du nouveau logo de Breitling.

Presqu'au même moment, la fameux mouvement Venus 178 est remplacé par un Valjoux 7740, plus moderne. La Navitimer peut désormais afficher la date (à 4 heures). Après une période de creux, la Navitimer “renaît” en 1986 avec son modèle 81600 directement inspiré du 806, célèbre référence de 1952. Ce garde-temps est équipé d’un Lemania 1872. En 1987, sort le 81610 automatique équipé du Valjoux 7750. En 93, la marque, porté par le succès des montres mécaniques lance le « Old Navitimer II » doté d’une glace en sapphir anti-reflet. Le modèle est également devenu étanche. Il s’agit en fait de la première Navitimer où l’aiguille centrale des secondes arbore fièrement le B de Breitling.

Malgré tous ces changements, ces nombreuses références, depuis la fameuse Navitimer de 1952, cette montre a traversé le temps sans vraiment changer de forme ni d’esprit. Produite sans discontinuer, elle est aujourd’hui le doyen de tous les chronographes fabriqués dans le monde.

En cinquante ans d’existence, la Navitimer a acquis le statut d’objet culte. A ce titre, elle a rejoint le cercle très fermé des objets modernes, ultra fonctionnels et intemporels qui ont marqué le 20ème siècle.

* « La règle à calcul permet de résoudre n'importe quelle règle de trois et d'effectuer les principaux calculs liés à la navigation aérienne, à la préparation des plans de vols...ou à la vie de tous les jours » précise la marque dans son manuel d’utilisation.


Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Décembre 2006 | Lu 66016 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos