Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



La Radiomir de Panerai : une histoire qui s’étale sur 60 ans et redémarre en 1998 avec 60 modèles


La Radiomir, qui s’annonce comme la première montre militaire de plongée, est née en 1938… Mais elle a connu son véritable essor seulement soixante ans plus tard, lorsqu’elle fût ressortie par la marque florentine en édition limitée dotée du mouvement Rolex d'origine.


Panerai Radiomir 1936
Les premières Radiomir ont été réalisée en 1938 pour les militaires de la Marine Royale Italienne d’après un premier prototype mis au point en 1936. A l’époque, ce modèle se distinguait par la structure de son boîtier (47 mm) qui garantissait une étanchéité élevée grâce à sa couronne de remontoir et à son fond vissé.

Cette montre, destinée aux nageurs de combat italiens, était dotée de mouvements fournis par Rolex et utilisait du Radiomir (d’où son nom), une substance spéciale brevetée par Guido Panerai en 1915. Ce vernis luminescent, fabriqué à base de sulfure de zinc, de mésothorium et de bromure de radium, permettait un maximum de visibilité sur le cadran même dans des conditions d’utilisation extrêmes. Les heures étaient marquées par des chiffres romains pour 1, 2, 10 et 11 heures et par des chiffres arabes pour 4, 5, 7 et 8 heures.

En 1956, la marque italienne réalisera également une version pour la Marine Egyptienne équipée d’une lunette tournante avec des marqueurs toutes les cinq minutes et dotée d’un boîtier surdimensionné d’un diamètre de 60 mm.

Mais la Radiomir obtient véritablement son statut de montre mythique à la fin du 20ème siècle, en 1998, lorsque la marque (rachetée par Richemont) relance ce modèle en version platine en édition très limitée : la Radiomir Replica (réf : PAM21).

En effet, ce modèle PAM21 n’a été produit qu’à 60 exemplaires avec un boîtier de 47 mm, car ce garde-temps a été équipé des mouvements Rolex/Cortebert calibre 618 d’époque à remontage manuel, retrouvés par la marque encore dans leur emballage d’origine. Mais il ne restait qu’une soixantaine d’unités dans le magasin, la production a donc forcément été limitée !

C’est probablement l’une des montres qui est à l’origine de tous ces nouveaux modèles de grandes tailles que l’on voit sortir depuis le début du 21ème siècle. Il n’est désormais plus rare de tomber sur des garde-temps de 44 voire 46 mm. Et selon la profession, les boîtiers devraient continuer de grandir…

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Novembre 2006 | Lu 18267 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos