Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Le monde, Marsaili, c’est comme le temps. On ne le change pas. Et on ne le façonne pas. C’est lui qui nous façonne.



Le monde, Marsaili, c’est comme le temps. On ne le change pas. Et on ne le façonne pas. C’est lui qui nous façonne.
« Elle secoua la tête avec tristesse : « Et dire qu’on pensait changer le monde »
Le monde, Marsaili, c’est comme le temps. On ne le change pas. Et on ne le façonne pas. C’est lui qui nous façonne
» in L’ile des chasseurs d’oiseaux de Peter May.

Plus loin dans ce même livre, on peut également lire :

« Chaque fois que je regarde ma montre, dit-il, une autre seconde minute est passée. Et puis une heure, et un jour. Bientôt une semaine, et puis un mois. Et puis un autre. Et soudain je serai en train de pointer pour mon premier jour. » Il secoua la tête. « Et dans pas longtemps, je pointerai pour mon dernier jour. Et puis on me foutra dans un trou au cimetière de Crobost. Et à quoi tout cela aura-t-il servi ?
- Oh, Seigneur ! C’est pour dans soixante, soixante-dix ans ce que tu racontes. Et tu viens de tout flinguer en une seconde. Tu as toute la vie devant toi
».

Note de l’éditeur (Babel)

Marqué par la mort récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod est envoyé sur son île natale de Lewis car un meurtre vient d’y être commis selon la même mise en scène que celui sur lequel il enquête à Edimbourg.

La tempétueuse île de Lewis, au nord de l’Ecosse, semble sortie d’un autre temps : on se chauffe à la tourbe, on pratique le sabbat chrétien, on parle la langue gaélique. D’autres traditions particulières y perdurent, comme cette expédition organisée chaque été, qui conduit un groupe d’hommes sur l’îlot rocheux inhospitalier d’An Sgeir où ils tuent des milliers d’oiseaux nicheurs destinés à la consommation.

Dix-huit ans auparavant, Fin a participé à ce périlleux voyage initiatique. Il a ensuite quitté l’île et n’y est jamais revenu. Retourner là-bas, c’est retrouver un ami d’enfance, un premier amour, quelques camarades d’école de sinistre mémoire ; c’est surtout prendre le risque de laisser surgir les souvenirs, de découvrir à quel point on n’a rien oublié…

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Janvier 2012 | Lu 493 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos