Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public


La manufacture horlogère suisse Jaeger-LeCoultre a présenté lors du dernier SIHH, qui s’est tenu mi-janvier à Genève, une nouvelle gamme d’instruments de plongée professionnels baptisée Master Compressor Diving Navy SEALs issue d’un partenariat avec le corps d’élite éponyme… Des montres racées et sportives qui confirme que JLC est capable de se distinguer autant dans les modèles classiques que dans les pièces plus « casuals ».


Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public
Chaque plongée est une confrontation, un combat, une lutte contre et dans un milieu magique, sublime mais finalement hostile et peu naturel à l’être humain.

Pouvoir se fier entièrement à son équipement est alors primordial, une condition sine qua non d’autant plus grande lorsqu’il s’agit de réaliser de délicates et silencieuses missions.

Avec sa boîte ultra-résistante en titane grade 5, sa lunette unidirectionnelle, son étanchéité poussée jusqu’à 1000 mètres, la ligne Master Compressor Diving de Jaeger-LeCoultre vise à répondre aux exigences les plus extrêmes en matière d’instrument de plongée.

Aussi, est-il naturel que les plongeurs professionnels, ceux pour qui chaque plongée relève de l’exploit et du dépassement des limites, aient choisi ces garde-temps (les heureux hommes !). Confrontant sans cesse la pertinence de ses dernières innovations avec des experts, à l’instar du recordman de plongée libre Patrick Musimu, la manufacture Jaeger-LeCoultre a ainsi signé un partenariat avec les United States Navy SEALs –l’unité d’élite des nageurs de combat de l'armée américaine.

Pour sceller cet accord placé sous le signe de l'exploit, la ligne Master Compressor Diving s'est enrichie de trois séries limitées à la lunette céramique microbillée et gravées du sceau Navy Seals -un aigle dont les serres brandissent un trident : la Master Compressor Diving Alarm Navy SEALs ; la Master Compressor Diving Chronograph GMT Navy SEALs et l’emblématique Master Compressor Diving Pro Geographic Navy SEALs.

Alliant performances et endurance, l’équipement de haute technicité des Navy SEALs est à l’image des exploits de ces soldats qui sont parmi les meilleurs au monde. Tout leur équipement est ainsi soumis à des tests très rigoureux qui viennent sanctionner leur qualité.

Ultrasophistiquée, garantissant une étanchéité à des profondeurs records, dotée d'avancées techniques inédites qui accroissent simultanément la sécurité et le plaisir d’utilisation, la ligne Master Compressor Diving Navy SEALs procède de la même volonté d’exception et de résistance, et ce, même lors d’utilisations dans les milieux les plus extrêmes.

Rappelons que la collection Master Compressor Diving de Jaeger-LeCoultre a été lancée en 2007. Réponse technique aux sévères critères NIHS 92-11 (ISO 6425) établis par l'industrie horlogère suisse, cette gamme « ne se contente pas de satisfaire aux exigences de résistance aux chocs, d’étanchéité minium à 100 mètres ou de sécurité avec la présence d'une lunette tournante unidirectionnelle, mais érige ses performances exceptionnelles comme norme » souligne la marque dans son communiqué. « En effet, les trois modèles Master Compressor Diving répondent aux standards imposés tout en les dépassant en tous points ».

La lunette unidirectionnelle en céramique high-tech ultra résistante et microbillée, est ainsi protégée des mauvaises utilisations pour garantir une sécurité parfaite, les chiffres et index frappés surdimensionnés et l’utilisation de superluminova offrent une excellente lisibilité dans les milieux les plus sombres, tandis que la forme du boîtier, dont les contours sont conçus pour résister à la pression élevée des grandes profondeurs, permettent d’assurer une parfaite étanchéité à 300 ou à 1000 mètres, selon les versions.

La saga des montres de plongée Jaeger-LeCoultre

Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public
Il y a un demi-siècle déjà, Jaeger-LeCoultre accomplissait une oeuvre de pionnier pour assurer la sécurité des plongeurs.

En 1959, la manufacture présentait sa Memovox Deep Sea, première montre de plongée de l’histoire à incorporer une fonction alarme destinée à signaler de manière acoustique le moment du retour vers la surface.

Cette innovation faisait alors du Calibre Jaeger-LeCoultre 815 à remontage automatique et fonction réveil l’un des plus emblématiques de son époque.

En 1965, un nouveau perfectionnement de ce principe voyait le jour et donnait naissance à la légendaire Memovox Polaris, dotée d'un boîtier à triple fond dont les couches superposées servaient de caisse de résonance afin de diffuser le son de manière optimale, en évitant qu'il soit étouffé par la combinaison du plongeur. L'impressionnante liste des montres de plongée porteuses de la signature Jaeger-LeCoultre s’allongea ensuite avec la Master Marina Barracuda de 1968, le Chronographe de plongée Memovox de 1969, la Memovox Polaris II de 1970 ou encore la Master Mariner Deep Sea de 1972.

Ces premières réalisations possédaient déjà deux caractéristiques majeures, si révolutionnaires qu'elles figurent désormais comme un minimum requis dans les spécificités techniques des montres de plongée fabriquées par la manufacture : une grande lisibilité d’abord, garantie par l'imposant diamètre de la montre et complétée désormais par des chiffres surdimensionnés luminescents, et un haut niveau d‘étanchéité assuré par le système breveté Piquerez Compressor, l'ancêtre des couronnes et des clés de compression qui équipent les modèles actuels.

La nouvelle collection Navy SEALs offre aux plongeurs le choix entre trois fonctions complémentaires…

…répondant chacune à sa manière à leurs besoins : profondimètre avec heures universelles, alarme ou chronographe associé à l'affichage d'un second fuseau horaire. Tous ces modèles s'accompagnent de deux bracelets, l'un en cuir au design vintage, en titane, en caoutchouc moulé ou en caoutchouc articulé et l'autre en Cordura noir, ultra-résistant, parfaitement adapté à la pratique de la plongée.

Master Compressor Diving Alarm Navy SEALs

Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public
La Master Compressor Diving Alarm Navy SEALs se distingue par son boîtier en titane grade 5 d'un diamètre de 44 millimètres, unique dans la collection. Elle est animée par le Calibre Jaeger-LeCoultre 956 qui intègre les dernières avancées techniques de la manufacture et reprend un demi-siècle plus tard l'association qui avait scellé le succès des Memovox Deep Sea, à savoir la fonction alarme présentée sur un mouvement à remontage automatique.

Sur un cadran d’une grande sobriété, les différentes informations prennent leur place de façon claire et lisible : aiguilles des heures et des minutes au centre, ainsi que l’aiguille des secondes faisant office d’indicateur de marche, obligatoire sur une montre de plongée, la date dans un guichet à 3 heures, et enfin le triangle luminescent indiquant l'heure de la fonction réveil, qui se règle au moyen d'un disque rotatif pour garantir une lisibilité parfaite.

Comme les autres pièces de la collection, cette série limitée de 1500 pièces possède un boîtier en titane et une lunette de plongée unidirectionnelle en céramique microbillée sur une structure en acier.La Master Compressor Diving Alarm Navy SEALs est étanche à 300 mètres.

Master Compressor Diving Chronograph GMT Navy SEALs

Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public
Les ingénieurs de la manufacture considèrent que la fiabilité et la sécurité d’une montre de plongée représentent une exigence incontournable.

Cela les a conduits à garantir une étanchéité de 1000 mètres sur la version en titane, limitée à 1500 pièces et de 300 mètres sur la version en or rose, limitée à 500 exemplaires de la Master Compressor Diving Chronograph GMT Navy SEALs.

Cette montre appartient au cercle très fermé des garde-temps conjuguant la fonction chronographe à un second fuseau horaire.

Le nouveau mouvement mécanique à remontage automatique, le Calibre Jaeger-LeCoultre 757, possède une fréquence de 28 800 alternances par heure et une réserve de marche de 65 heures.

Le cadran en noir et blanc offre une parfaite lisibilité malgré le nombre d’informations qu’il dispense : heures et minutes au centre, affichage des fonctions chronographes par la seconde au centre, le compteur des heures à 9 heures et celui des minutes à 3 heures. L'indicateur de marche prend la forme d'un disque dont la rotation présente l’alternance d’une partie blanche et d’une partie noire striée de blanc.

Inspiré par le principe hometime/traveltime breveté par Jaeger-LeCoultre, le second fuseau horaire indiqué par une aiguille squelettée se complète d'une indication jour/nuit qui apparaît dans un hublot situé à 12 heures. La couronne à 3 heures est encadrée de deux poussoirs revêtus de caoutchouc noir et dotés des ailettes de compression emblématiques de la ligne, poussoirs qui commandent le chronographe. Cet instrument a un diamètre de 46,3 mm.

Master Compressor Diving Pro Geographic Navy SEALs

Master Compressor Diving Navy SEALs : des instruments de plongée d'un corps d'élite pour le grand public
En 2007, la Master Compressor Diving Pro avait créé l’événement et suscité un immense engouement dans le monde de la montre de plongée grâce à son profondimètre mécanique qui donnait au boîtier un profil si caractéristique.

Avec cette version exclusive Navy SEALs avec lunette en céramique microbillée, limitée à 300 pièces en or rose et étanche à 300 mètres, Jaeger-LeCoultre affirme une nouvelle fois le caractère exceptionnel de son système de profondimètre.

Doté d'une membrane sensible à la pression aquatique exercée sur sa tête métallique, cet instrument transmet l’information à un râteau qui, à son tour, la transmet à une aiguille. La profondeur peut ainsi être lue sur une échelle logarithmique, très détaillée sur les 40 premiers mètres, et disposée sur le réhaut, autour du cadran.

Instrument technique par excellence, ce garde-temps évolue au rythme de la plongée du nageur en lui fournissant constamment et instantanément l’indication de sa profondeur. Sur un cadran noir, les chiffres et les index frappés sont revêtus d’un traitement luminescent blanc, à l'instar des aiguilles squelettées.

Le design joue avec la carte de la plus grande lisibilité avec, sous son verre saphir bombé de dureté 9, un jeu de noir, de blanc et d’or rose, avec ses aiguilles et indications luminescentes tandis que ses couronnes, équipées de clés de compression surmoulées de caoutchouc noir, et son capteur en acier PVD noir renforcent la sobriété du design de ce garde-temps.

Garde-temps précieux par sa matière, il l’est aussi par ses fonctions en indiquant la date, la fonction heures universelles ainsi qu’un indicateur de marche. Il suffit ainsi de positionner la ville emblématique de tout fuseau horaire dans un guichet disposé à 6 heures pour que l'heure s'en affiche immédiatement sur un cadran rond de 24 heures situé à 9 heures. Sa précision est assurée par le mouvement à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 979, à 28 800 alternances/heure et 48 heures de réserve de marche.

Navy Seal : des missions délicates dans les milieux aquatiques les plus divers

Ce corps d'élite de l'armée américaine se compose de soldats aguerris aux qualités physiques et au mental exceptionnels, tous entraînés à effectuer des opérations particulièrement délicates. Au cours d'une formation reconnue pour son extrême exigence, formation qui comprend notamment la fameuse « semaine en enfer » au cours de laquelle les aspirants dormiront de six à huit heures en tout, ils suivent un entraînement physique -plongée, reconnaissance, camouflage, méthodes de déplacement et une formation théorique sur les courants, les vagues et le positionnement, afin de se préparer à intervenir dans les milieux aquatiques les plus difficiles.

L’histoire de cette unité discrète de nageurs de combat, dont l’acronyme SEAL signifie SEa, Air et Land, remonte à la seconde guerre mondiale, durant laquelle le commandement de l'armée américaine constitua en 1943 un groupe de volontaires sous le nom de « Navy Combat Demolition Units ».

Ce groupe avait pour tâche d'identifier les installations militaires à détruire afin de sécuriser le débarquement de l'US Marine Corps lors de la reconquête progressive des atolls du Pacifique. Ses membres ouvraient ainsi la voie aux Marines et construisaient les infrastructures nécessaires à la poursuite de la guerre, telles que terrains d'aviation, installations portuaires ou ponts.

Pendant la guerre de Corée, l'unité adopta le nom d'Underwater Demolition Teams (UDTs). Une nouvelle mutation intervint au cours des années 1960, avec une subdivision en deux unités distinctes, la première étant affectée à la flotte du Pacifique et la seconde à la zone Atlantique.

A l'instar de leur désignation, leur mission s'est progressivement transformée à l'issue de la guerre froide pour élargir leur domaine d’intervention. Ces commandos de la marine américaine sont ainsi devenus des unités d'élite formées à intervenir dans toutes sortes de milieux hostiles, comme la lutte antiterroriste par exemple.

Spécificités techniques de la collection Master Compressor Navy SEALs

Master Compressor Diving Pro Geographic Navy SEALs
Mouvement : mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 979, manufacturé, assemblé et décoré à la main
28 800 alternances par heure
48 heures de réserve de marche
274 pièces
29 rubis
7,30 mm de hauteur

Fonctions : heure, minute, date indicateur de marche
2e fuseau sur 24h à 9h indicateur de profondeur par aiguille

Cadran : noir, chiffres et index frappés et luminescents échelle du profondimètre gris-blanc-gris, luminescente date: blanc décalqué sur fond noir indicateur de marche: noir avec décalque blanche

Aiguilles : heures et minutes: trapèzes dorées, squelettées, luminescentes

Profondimètre : dorée avec indicateur triangle traité super luminova

Couronne :
1 couronne – surmoulée de caoutchouc noir – à 2h équipée de clé de compression pour la mise en marche de la montre, le réglage heure, minute, la synchronisation et le réglage du 2e fuseau
1 couronne – surmoulée de caoutchouc noir – à 4h équipée de clé de compression pour la selection du fuseau horaire
caisson à capteur de profondeur: à 9h, avec capteur en acier PVD noir

Boîtier :
Ø 46,3 mm en or rose 18 carats, avec lunette de plongée en céramique (structure acier) gravure Navy SEALs sur le fond
verre saphir bombé, dureté 9
étanche à 30 atm

Bracelets :
Cuir vintage, caoutchouc moulé ou caoutchouc articulé. Et également remis avec la montre comme bracelet alternatif, un bracelet de plongée en Cordura® noir

Références :
sur cuir: Q1852470
sur caoutchouc articulé: Q1852740
sur caoutchouc moulé: Q1852670

Master Compressor Diving Chronograph GMT Navy SEALs
Mouvement : mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 757, manufacturé, assemblé et décoré à la main
28 800 alternances par heure
65 heures de réserve de marche
285 pièces
41 rubis
5,65 mm de hauteur

Fonctions : heure, minute, date chronographe: compteur heure, compteur 30 minutes, seconde au centre indicateur de marche second fuseau horaire avec indicateur jour/nuit

Cadran : noir, chiffres et index frappés et luminescents date: blanc décalqué sur fond noir
indicateur de marche: disque noir et blanc luminescent

Aiguilles : heures et minutes: trapèzes, squelettées, luminescentes
autre: acier ou laiton, rhodié ou blanc

Couronne :
1 couronne – surmoulée de caoutchouc noir – à 3h équipée de clé de compression pour la mise en marche de la montre, le réglage heure, minute, date ainsi que le réglage du 2e fuseau
2 poussoirs – surmoulée de caoutchouc noir – à 2h et à 4h équipés d’ailettes de compression pour les fonctions du chronographe

Boîtier :
Ø 46,3 mm en titane grade 5, ou en or rose 18 carats, avec lunette de plongée en céramique
(structure acier) gravure Navy SEALs sur le fond
verre saphir bombé, dureté 9
fond vissé
étanche à 100 atm pour la version en titane grade 5 et à 30 atm pour la version en or rose 18
carats

Bracelets : cuir vintage, titane, caoutchouc moulé ou caoutchouc articulé. Et également remis avec la montre comme bracelet alternatif, un bracelet de plongée en Cordura® noir

Références :
Or rose, série limitée à 500 pièces
sur cuir: Q1782470
sur caoutchouc articulé: Q1782770
sur caoutchouc moulé: Q1782670

Titane grade 5, série limitée à 1500 pièces
sur cuir: Q178T470
sur caoutchouc articulé: Q178T677
sur caoutchouc moulé: Q178T670
sur titane: Q178T170

Master Compressor Diving Alarm Navy SEALs
Mouvement : mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 956, manufacturé, assemblé et décoré à la main
28 800 alternances par heure
45 heures de réserve de marche
268 pièces
23 rubis
7,45 mm de hauteur

Fonctions : heure, minute, petite seconde date, réveil réhaut tournant interne

Cadran : noir, chiffres et index frappés et luminescents
date: chiffres blancs décalqués sur fond noir
indicateur de marche: disque noir et gris

Aiguilles :
heures et minutes: trapèzes, squelettées, luminescentes

Couronne :
1 couronne – surmoulée de caoutchouc noir – à 2h équipée de clé de compression pour le remontage du réveil, son réglage et pour le réglage de la date rapide
1 couronne – surmoulée de caoutchouc noir –à 4h équipée de clé de compression pour la mise en marche de la montre ainsi que le réglage de l’heure

Boîtier :
Ø 44 mm en titane grade 5, avec lunette de plongée en céramique (structure acier) gravure Navy SEALs sur le fond
verre saphir bombé, dureté 9
fond vissé
étanche à 30 atm

Bracelets : cuir vintage, titane, caoutchouc moulé ou caoutchouc articulé. Et également remis avec la montre comme bracelet alternatif, un bracelet de plongée en Cordura® noir

Références :
Titan grade 5, série limitée à 1500 pièces
sur cuir: Q183T470
sur caoutchouc articulé: Q183T770
sur caoutchouc moulé: Q183T670
sur titane: Q183T170

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Janvier 2009 | Lu 9372 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques