Memovox Jaeger-LeCoultre : deux nouvelles interprétations contemporaines…


La « Grande Maison de la Vallée de Joux » a attendu la fin de la première décennie du 21ème siècle pour rééditer l’une de ses réalisations les plus emblématiques dans une interprétation contemporaine : la mythique Master Memovox. Cette année, la célèbre manufacture du groupe Richemont propose en plus d’une très belle version en or rose ou acier, un deuxième modèle inspiré par la Master Memovox International présentée à l’occasion du 125e anniversaire de la marque en 1958 et également connue sous le nom de Memovox Worldtimer...


Memovox Jaeger-LeCoultre : deux nouvelles interprétations contemporaines…
Selon la tradition, les nouvelles versions de cette montre seront animées par un mouvement (Calibre Jaeger-LeCoultre 956) descendant en droite ligne du premier calibre automatique de l’histoire de l’horlogerie doté d’une fonction réveil, dévoilé par la Manufacture en 1956.

Rappelons que la Memovox vit le jour au début des années 1950, à une époque où l’humanité tentait d’oublier les traumatismes du second conflit mondial et s’employait à construire un monde nouveau.

A cette époque, la planète n’apparaissait déjà plus comme une mosaïque de cultures différentes pour prendre la forme d’un tout où, au-delà des différences idéologiques, les hommes regardaient vers les étoiles et s’élançaient à la conquête du cosmos.

Le mot d’ordre était simple, il convenait d’aller toujours plus loin et toujours plus vite. Dans ce contexte, le temps devenait un bien chaque jour plus précieux et, quelle que soit sa sphère d’activité, l’homme moderne était tenu de le maîtriser, à l’instar de chacun des autres éléments de son existence.

L’invention du premier mouvement automatique doté d’une fonction réveil, le Calibre Jaeger-LeCoultre 815 s’inscrit naturellement dans cette perspective historique… D’ailleurs, les modèles Master Memovox de 2010 sont équipés d’un fier descendant de ce mouvement, inlassablement amélioré par les ingénieurs et les horlogers de la Manufacture pour répondre aux dernières exigences techniques.

Ces deux garde-temps sont donc équipés de la dernière génération du célèbre calibre automatique avec fonction réveil de Jaeger-LeCoultre, le 956. Présenté en 2008, « il démontre toutes les qualités requises d’un mouvement mécanique du 21e siècle en matière de précision, de fiabilité et de robustesse » indique le communiqué de la marque. « Il possède un grand balancier à inertie variable, un rotor monté sur des roulements à billes en céramique qui ne requièrent ni lubrification, ni entretien. Ses roues sont dotées de dents au profil novateur pour garantir un meilleur engrènement. Le Calibre Jaeger-LeCoultre 956 bat à une fréquence de 28 800 alternances par heure et il possède une réserve de marche de 45 heures. Enfin, il est équipé d’un dispositif d’ajustement rapide de la date ».

Le réveil automatique

Memovox Jaeger-LeCoultre : deux nouvelles interprétations contemporaines…
Dès le début des années 1950, Jaeger-LeCoultre considéra que l’évolution rapide des modes de vie dans une période où le succès s’accompagnait nécessairement de la volonté d’aller droit au but exigeait de pouvoir disposer d’une fonction alarme à la fiabilité irréprochable.

Tendu vers la concrétisation d’un objectif, l’esprit devait pouvoir se reposer sur une mémoire mécanique capable de se faire entendre afin de rappeler au moment opportun les nécessités contingentes.

C’est ainsi que la Memovox –soit la « voix de la mémoire »– partit à la conquête du public en 1950. Elle était dotée du Calibre Jaeger-LeCoultre 489, fabriqué par La Grande Maison de la Vallée de Joux.

La réussite rencontrée par ce modèle révolutionnaire incita les horlogers à poursuivre la même direction de développement et c’est ainsi qu’ils présentèrent une nouveauté mondiale en 1956 avec le premier mouvement automatique doté d’une fonction réveil, le Calibre Jaeger-LeCoultre 815.

Depuis ce moment, même le remontage de son garde-temps était assuré par une mécanique d’une fiabilité à toute épreuve, à la seule condition que la montre soit portée régulièrement. Et comment aurait-il pu en être autrement alors que les parcmètres faisaient leur apparition dans les rues des grandes villes et qu’un « P » remplaça opportunément la flèche du réveil sur certains modèles afin de rappeler par une discrète sonnerie le moment où il convenait de réalimenter en piécettes les ancêtres mécaniques des horodateurs.

Unanimement saluée par le public et avidement recherchée par les collectionneurs quelques décennies plus tard, cette invention entraîna dans son sillage un grand nombre de perfectionnements et de nouveautés.

Memovox Jaeger-LeCoultre : deux nouvelles interprétations contemporaines…
En 1959, le Calibre Jaeger-LeCoultre 825 ajoutait un guichet pour la date à 3 heures. En 1970, le Calibre Jaeger-LeCoultre 916 remplaçait la masse à butée par une masse à rotor et portait la fréquence des alternances du balancier de 21 600 à 28 800, une valeur toujours d’actualité pour les mouvements de haute précision.

En 1989, la Manufacture présenta le premier calibre de réveil accompagné d’un calendrier perpétuel, le Calibre Jaeger-LeCoultre 919, qui compte non moins de 350 composants et peut s’enorgueillir de posséder un timbre en bronze, une caractéristique unique dans l’industrie horlogère.

En 2005, la Master Grand Réveil se dote d’un double dispositif d’alarme inédit qui offre le choix entre un mode sonnerie et un mode vibreur pour être alerté en toute discrétion lors d’une réunion. Enfin, dès 2007, la Master Compressor Extreme W-Alarm est animée par le Calibre Jaeger-LeCoultre 912 doté de la fonction heure universelle ainsi qu’un affichage digital qui indique, en heures et en minutes, le moment exact où l’alarme retentira.

Si la mécanique a évolué en gardant ses caractéristiques essentielles, le style a conservé cette expression horlogère d’une suprême élégance. Les lignes fluides du boîtier, un diamètre de 40 millimètres, la finesse des cornes, le choix des matériaux –acier ou or rose 18 carats– concourent à conférer une pureté absolue au cadran argenté sur lequel évoluent les fines aiguilles des heures, des minutes et des secondes.

La présence des chiffres 6, 9 et 12 rythment le visage de la montre alors que le 3, comme le veut la tradition, s’efface pour laisser la place au guichet de la date. Le disque du réveil de la Master Memovox comporte la flèche symbolique qui indique l’heure de réveil choisie alors qu’il indique, sur la Master Memovox International, les villes et régions emblématiques de notre globe, dans une totale fidélité au modèle International créé pour le 125e anniversaire de la Manufacture. Frappé du nouveau logo Master Control, le fond plein assure une étanchéité à 5 atmosphères.

Les deux modèles Master Memovox sont disponibles en or rose 18 carats ou en acier, en série limitée pour la version International, à, respectivement 250 et 750 exemplaires.

Spécificités techniques de la Master Memovox Jaeger-LeCoultre

Mouvement :
• mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 956, manufacturé, assemblé et décoré à la main
• 28 800 alternances par heure
• 45 heures de réserve de marche
• 268 pièces
• 23 rubis
• 7,45 mm de hauteur

Fonctions :
• heures, minutes, seconde
• date, réveil

Cadran :
• argenté avec chiffres et index
Aiguilles :
• rhodiées ou dorées

Boîte :
• diamètre 40 mm, épaisseur: 14mm
• fond plein avec nouveau logo “ MASTER CONTROL” gravé
• étanchéité: 5 atm

Bracelet :
• cuir alligator avec boucle déployante

Références :
• Q1412430, or rose 18 carats
• Q1418430, acier

Spécificités techniques de Master Memovox International Jaeger-LeCoultre

Mouvement :
• mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 956, manufacturé, assemblé et décoré à la main
• 28 800 alternances par heure
• 45 heures de réserve de marche
• 268 pièces
• 23 rubis
• 7,45 mm de hauteur

Fonctions :
• heures, minutes, seconde
• date, réveil

Cadran :
• noir avec chiffres et index et décalque de villes
Aiguilles :
• rhodiées ou dorées

Boîte :
• diamètre 40 mm, épaisseur: 14mm
• fond plein avec nouveau logo « MASTER CONTROL » gravé
• étanchéité: 5 atm

Bracelet :
• cuir alligator avec boucle déployante

Références :
• Q1412471, or rose 18 carats
• Q1418471, acier

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Mars 2010 | Lu 8056 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques