Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Omega Seamaster Diver 300 m : la « James Bond 007 » revient toute vêtue de noir


Omega vient de présenter la toute dernière version de la Seamaster Diver 300 m « James Bond », une montre qui devrait une fois encore, autant séduire les admirateurs de l’illustre espion que les amateurs de montres de luxe (qui peuvent être les mêmes soit dit en passant !). Toute de noir vêtue, cette nouvelle pièce s’annonce comme la plus élégante de la série des Seamaster produites depuis 1995…


Omega Seamaster Diver 300 m « James Bond 007 »
N’en déplaise aux fans de Rolex, depuis une décennie, depuis le film Goldeneye plus précisément, l’agent secret 007 au service de Sa Majesté porte une montre Omega Seamaster !

Ceci étant, la marque phare du groupe Swatch vient d’annoncer dans un communiqué, qu’elle s’apprêtait à commercialiser le nouveau modèle qui sera porté à l’écran par Daniel Craig alias James Bond dans le 22ème épisode de la série intitulé Quantum of Solace (sortie prévue en novembre 208).

Cette pièce s’annonce comme la version « la version la plus élégante produite à ce jour ». Et comme le souligne le communiqué d’Omega, « ceux qui s’attendent à une version classique de la montre de James Bond à la traditionnelle lunette bleue auront une surprise de taille ! » Et pour cause, cette nouvelle montre de plongée présente en effet un cadran noir poli et laqué aux index plaqués d’or noir comprenant des inserts en superluminova blanc.

Omega Seamaster Diver 300 m « James Bond 007 »

Omega Seamaster Diver 300 m « James Bond 007 »
Les aiguilles des heures et des minutes sont également plaquées d’or noir. L’aiguille centrale des secondes, dont la pointe et le symbole « 007 » formant le contrepoids sont tous deux de couleur rouge, ce qui ressort parfaitement sur le cadran noir.

Le boîtier de 41 mm de diamètre aux surfaces brossées et polies est en acier inoxydable.

Le bracelet, spécialement conçu pour les montres « James Bond », contribue à rendre ce garde-temps immédiatement reconnaissable. Le verre saphir bombé est quant à lui inrayable et antireflets.

La nouvelle Seamaster Diver 300 m « James Bond » est dotée d’une réserve de marche de 48 heures, son mouvement automatique calibre Omega 2500 est équipé de l’échappement Co-Axial –une technologie réduisant les frottements et permettant de maintenir une performance chronométrique optimale à long terme– et du balancier-spiral sans raquette, autre élément améliorant encore la stabilité de la marche dans le temps.

Omega Seamaster Diver 300 m « James Bond 007 »
Chronomètre officiellement certifié, ce garde-temps possède de plus toutes les caractéristiques et fonctions essentielles aux montres de plongée professionnelle.

Son étanchéité est assurée grâce au fond de boîtier vissé présentant le médaillon « 007 » et à la couronne en acier inoxydable, vissée également et présentant le symbole Omega.

Autres caractéristiques propres à ce garde-temps : la lunette unidirectionnelle et sa bague en aluminium noir ainsi que la valve à hélium permettant aux atomes de ce gaz d’échapper durant la phase de décompression –une caractéristique particulièrement utile aux plongeurs professionnels opérant dans des caissons de plongée. Et naturellement, comme son nom l’indique, cette montre est étanche jusqu’à 300 mètres.

Cette pièce est présentée dans un coffret en cuir noir dont la doublure intérieure évoque les smokings portés avec élégance par James Bond... Of course !

Attention : cette Seamaster rendant hommage au long partenariat unissant Omega au plus illustre des agents secrets au monde ne sera produite qu’à 10.007 exemplaires ! (sortie prévue dans le courant de l'été 2008).

Omega Seamaster Diver 300 m « James Bond 007 »
L’année dernière, lors de la vente Omegamania organisée par Antiquorum, le dernier des 300 lots, la véritable montre Seamaster Planet Ocean portée à l’écran par Daniel Craig, le nouveau James Bond, a été adjugée à un acheteur britannique qui n'a pas voulu dévoiler son identité mais qui a tout de même payé l’incroyable somme de 250 250 francs suisses (152 000 euros).

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Mars 2008 | Lu 63720 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques