Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Omega Seamaster Diver 300m : une édition limitée pour les JO de « Vancouver 2010 »


Alors que l’horloge du compte à rebours Omega détaillant le temps nous séparant des Jeux Olympiques d’Hiver de Vancouver en 2010 a été inaugurée le 12 février dernier au Canada, et va désormais indiquer la date emblématique de « Jour J moins 1 an » pendant le temps qu’il reste avant le démarrage de ces prochains JO d’hiver, la marque phare du Swatch Group, lance deux montres produites en séries limitées pour célébrer cet événement.


Omega Seamaster Diver 300m Vancouver 2010
Plus concrètement, l’Omega Seamaster Diver 300m « Vancouver 2010 » Edition Limitée se décline en deux versions de 41 mm et 36,25 mm de diamètre limitées à 2010 pièces (un clin d’œil évident à l’année des JO). Ces montres, précise le communiqué de la marque, sont équipées du calibre Omega Co-Axial 2500.

Ces « plongeuses » présentent un cadran blanc laqué contrastant avec la bague en aluminium anodisé rouge. Cette opposition de couleurs évoque, bien sûr, le drapeau canadien avec sa majestueuse feuille d’érable rouge tranchant avec la pureté du fond blanc.

Le cadran blanc est également évocateur de la neige et de la glace, éléments qui seront appelés à jouer un rôle central durant les Jeux d’Hiver de Vancouver.

Le lien unissant ces montres aux Jeux de 2010 est encore souligné par les anneaux aux couleurs olympiques formant le contrepoids de l’aiguille des secondes (un détail récurrent dans les séries spéciales JO de chez Omega).

Aiguilles et index sont revêtus de superluminova blanche qui, dans l’obscurité ou dans la pénombre, projette des reflets délicatement bleutés. Par ailleurs, la Seamaster Diver 300m « Vancouver 2010 » Edition Limitée présente nombre d’attributs spécifiques aux montres de plongée professionnelle, tels qu’une couronne unidirectionnelle, une valve à hélium et une étanchéité garantie jusqu’à 300 mètres.

Omega Seamaster Diver 300m Vancouver 2010
Le fond du boîtier est frappé du logo « llanaak » des Jeux de Vancouver 2010 représentant une statue faite de pierres empilées, telle que les représentants des Premières Nations canadiennes érigeaient pour saluer quiconque passant sur leur territoire. Le nom de ce logo, Ilanaak, provient d’un mot signifiant « ami » en inuktitut, l’une des langues inuit parlées au Canada.

Le fond du boîtier est également gravé du numéro de la montre produite en édition limitée (0000/2010).

Précisons enfin, que les Jeux de Vancouver 2010 verront Omega officier pour la 24e fois en tant que Chronométreur Officiel Olympique. La marque perpétue ainsi un héritage remontant aux Jeux Olympiques de Los Angeles de 1932.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Février 2009 | Lu 6052 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques