Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Portrait de Pierre-Olivier : les belles mécaniques pour passion


Pierre-Olivier est un jeune homme poursuivant de brillantes études en design. Il est amoureux des belles mécaniques. Autant horlogères qu’automobiles ! Le sport-auto étant sa seconde passion (après les montres), rien d’étonnant à ce qu’il ait rejoint l’équipe de Stéphane Romecki, jeune coureur automobile de talent en catégorie VdeV.


Pierre-Olivier, à gauche, en compagnie de Stéphane Romecki
Votre toute première montre ?

Ma passion a commencé à naitre lorsque mon père s’est offert sa Rolex GMT II. J’avais dix ans et nous faisions alors le tour des boutiques le samedi après-midi.

Ensuite, j’ai voulu avoir une montre digne de ce nom pour mes dix-sept ans. Je souhaitais une automatique, plongeuse et montée sur bracelet acier. Mon choix s’est porté sur une Yema Sous-Marine YMHF-301.


Votre tout dernier achat ?

Il s’agit d’une Junghans Max Bill Automatic (avec la date). Un cadeau de noël de mes parents. J’adore cette montre. Elle est en parfaite complémentarité avec ma Yema… C’est son exacte opposée !

Votre prochain achat ?

Cela fait déjà un moment que j’ai cette montre en tête, et je pense que ce sera une Rolex Sea-Dweller 16600. Je suis fou de cette montre, elle est « superlative » sans le montrer. Elle représente une superbe aventure humaine qu’est la découverte du monde sous-marin.

Êtes-vous plutôt un acheteur réfléchi ou compulsif ?

Etant étudiant je suis obligatoirement un acheteur réfléchi ! Par contre, à l’avenir, sans la contrainte financière, je pense que je serai un acheteur plutôt compulsif. En effet, je fonctionne au « coup de cœur ».

Quelles sont les trois caractéristiques indispensables pour qu'une montre vous plaise ?

Tout d’abord son esthétique, puis ensuite son mouvement, et enfin son histoire. En effet, une montre doit d’abord plaire esthétiquement. C’est ce qui nous attire en premier lieu. Ensuite, je regarde le mouvement. Sa noblesse. Et enfin, quelque chose d’important pour moi, c’est l’histoire qui entoure l’objet. Car, derrière les montres, il y a toujours des hommes. Et même si certaines marques n’ont pas la noblesse du mouvement, l’histoire humaine qui est derrière peut largement rattraper et compenser ce déficit de reconnaissance.

Portrait de Pierre-Olivier : les belles mécaniques pour passion
Plutôt montres modernes ou montres vintages ou de collection ?

Je n’ai pas de préférence. Là encore, jJe marche au coup de cœur. Je suis aussi passionné par le monde automobile et pour moi, une montre, c’est comme une voiture... Si elle est belle, elle traversera les âges. C’est pourquoi j’aime autant la Rolex Sea-Dweller, les Rolex vintage, les créations de De Bethune ou de Speake-Marin.

Vos achats, en neuf ou d'occasion ?

J’ai deux montres bracelets, ma Yema et ma Max Bill. Les deux m’ont été offertes. Il s’agit d’achats neufs. Maintenant, ma prochaine étant je l’espère une Sea-Dweller 16600, l’achat sera forcément d’occasion (ndlr : ce modèle n’est plus commercialisé par Rolex).

Vos trois marques préférées ?

Pas facile… Je dirai Rolex, De Bethune et Urwerk. Mais je ne suis pas sectaire. Par exemple j’adore ce que Benjamin Muller est en train de sortir avec sa marque MBenjamin. J’admire aussi Patek Philippe et Lange & Söhne. Et je trouve que Jaeger-le-Coultre est une marque impressionnante avec tout une gamme entièrement manufacturée en interne.

Enfin, pourquoi faire partie de Passion Horlogère ?

J’ai voulu rentrer dans Passion Horlogère pour deux raisons : la première, pour vivre ma passion autrement que derrière un écran d’ordinateur ou en feuilletant un magazine. La seconde, pour partager. Je suis quelqu’un qui adore échanger et discuter avec des gens de tous horizons. Pour moi c’est ce que permet une passion. Elle regroupe des gens ayant eu des parcours différents.

D’ailleurs, ce sont les mêmes raisons qui m’ont poussé à aider Stéphane Romecki, pilote en sport-auto. C’est ce qui me plait dans Passion Horlogère ? Echanger, s’entraider, passer de bons moments avec des personnes que je ne connaissais pas il y a quelques mois et qui sont aujourd’hui des amis. Et cela me permet de découvrir d’autres domaines que l’horlogerie ou l’automobile, comme par exemple la photographie. Un passionné est rarement exclusif. Il a de nombreux centres d’intérêts et aime les partager. C’est toute la richesse de Passion Horlogère.

Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Juin 2011 | Lu 1846 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos