RICHARD MILLE


Richard Mille Chronographe Flyback RM 60-01 Régate : version 2016

Cette année, une fois encore, l’horloger Richard Mille était partenaire de la prestigieuse course Les Voiles de Saint Barth, qui se déroule chaque année aux Antilles. En 2016, à cette occasion, la marque a dévoilé son nouvelle série limitée RM 60-01 Régate. Un très imposant chrono tricompax flyback en titane qui affirme son statut de montre marine par ses codes couleurs, mais également par ses fonctions.


Animée par un calibre automatique RMAC2 en titane grade 5 et dotée de 55 heures de réserve de marche, d’un balancier à inertie variable et des fonctions chronographe flyback, calendrier annuel, grande date et UTC, la RM 60-01 (50 mm de diamètre / étanche 100 mètres) facilite la navigation grâce à sa lunette tournante spéciale, ponctuée des quatre points cardinaux et d’un disque gradué à 360° avec échelle des 24 heures.
 
Dans la pratique, l’utilisation de ce garde-temps repose sur deux éléments fondamentaux : la connaissance de l’heure locale et la position du soleil. Ensuite, pour calculer sa position, il faut commencer par diriger l’indicateur UTC en direction du soleil à l’aide du poussoir UTC situé à 9 heures. La deuxième étape consiste à tourner la lunette jusqu’à ce que l’aiguille UTC soit alignée avec l’heure locale gravée sur le pourtour de la lunette. Une fois ce réglage effectué, les graduations Nord, Sud, Est et Ouest sur la lunette seront alignées avec les quatre points cardinaux.
 
Comme le souligne la marque dans son communiqué, cette pièce se démarque des autres montres de navigation par sa faculté à s’orienter sans calcul supplémentaire aussi bien sur l’hémisphère nord que sur l’hémisphère sud. 
 
A noter que par mesure de précaution, les poussoirs du chronographe disposent d’un système de verrouillage et de déverrouillage rapide. Le fait qu’il suffise, pour verrouiller (flèche rouge) et déverrouiller (flèche verte) les poussoirs du chronographe flyback, de faire tourner la couronne bloquante, évite en effet toute manipulation accidentelle du chronographe.

Cette année, c’est Proteus, mené par Stu Bannatyne et propriété de l’Américain George Sakellaris qui a terminé en tête du classement des Maxi Yachts de la 7e édition des Voiles de St Barth. L’équipage s’est vu remettre cette RM 60-01 Chronographe Flyback Régate.

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Avril 2016 | Lu 988 fois