RICHARD MILLE


Richard Mille – Le Mans Classic 2010 : 5ème édition

La prochaine édition du Mans Classic aura lieu du 9 au 11 juillet 2010. Richard Mille sera pour la
cinquième fois au rendez-vous, en tant que partenaire principal et chronométreur de l’épreuve, devenue l’un des plus belles manifestations de voitures de collection au monde. La marque dévoile à cette occasion une édition limitée RM 010 Le Mans Classic. Détails.


Richard Mille – Le Mans Classic 2010 : 5ème édition
Pour la cinquième édition du Mans Classic, Richard Mille présente un nouveau modèle en édition limitée : la RM 010 Le Mans Classic.

Cette montre possède un inédit affichage 24 heures situé à 2H. Un raffinement technique qui rend hommage au Mans Classic et aux quatre cents voitures et pilotes qui vont se relayer sur le Grand Circuit du Mans pendant 24 heures.

Naturellement, la RM 010 s’habille aux couleurs de l’épreuve historique avec un rehaut supérieur vert et un rehaut des minutes blanc, en fibres de carbone.

Ce garde-temps est doté d’un mouvement squeletté à remontage automatique intégrant un rotor à géométrie variable, « un concept exclusif Richard Mille, permettant d’adapter le remontage à l’activité pratiquée » précise la marque dans son communiqué.

Et d’ajouter : « chaque montre est entièrement assemblée et finie à la main : le boîtier, de forme tonneau, nécessite à lui seul 202 opérations d’usinages distinctes. La conception et la réalisation de la montre relèvent d’une approche globale du mouvement, du boîtier et du cadran. Une approche semblable à celle qui préside à la construction d’une voiture de course où châssis, moteur et carrosserie sont conçus en totale cohérence avec pour seul objectif une efficacité optimale ».

Richard Mille est partenaire principal du Mans Classic depuis la première édition en 2002. Cette épreuve internationale fait revivre sur le grand circuit du Mans, long de 13 kilomètres, plus de quatre-vingt ans d’histoire du sport automobile en accueillant sur la piste les voitures et les pilotes qui ont écrit la légende de la plus célèbre course au monde. L’épreuve devient aussitôt le rendez-vous de tous les amoureux d’automobile. 2002, 2004, 2006, et 2008… Les éditions s’enchaînent, battant à chaque fois des records d’affluence. Lors de chacune d’entre elles, Richard Mille est présent avec un team portant haut ses couleurs.

Depuis la première édition, l’implication de Richard Mille dans Le Mans Classic est à la mesure de sa passion pour la course automobile. De la Formule 1, où la recherche de la performance ultime est une source d’inspiration majeure pour la création de ses montres, aux voitures historiques de compétition dont il admire les mécaniques d’ingénieurs et les formes façonnées par l’artisan. Ses montres allient cette technicité extrême à un assemblage et une finition à la main.

Spécificités techniques de la Richard Mille RM 010 – Le Mans Classic 2010

Edition limitée à 150 exemplaires, disponible en titane, or blanc, or rouge

CALIBRE RM 005-S : mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes,
secondes, affichage 24 heures, quantième et rotor à géométrie variable.
Dimensions maximales : longueur 48 mm x 39,70 mm x 12,60 mm

ROTOR A GEOMETRIE VARIABLE
Bras en titane grade 2
Bordure en titane grade 2
6 positions de réglage par des vis en titane grade 5
Ailettes en or blanc 18 carats à teneur élevée en palladium
Segments en alliage de tungstène et cobalt
Roulements à billes en céramique
Unidirectionnel, avec remontage dans le sens contraire des aiguilles de la montre
Ce concept exclusif Richard Mille permet d’adapter le remontage automatique à l’activité pratiquée. Selon l’une des six positions choisies, l’inertie du rotor est modifiée, accélérant le processus de remontage si les mouvements du bras et de la main sont moindres ou le ralentissant en cas de gestes plus soutenus. Cette invention permet ainsi d’optimiser le mécanisme de remontage du mouvement.

RESERVE DE MARCHE
55 heures.

AFFICHAGE 24 HEURES
Heures, minutes, secondes, date. Affichage 24 h à 2 heures.

PLATINE, PONTS ET COQ EN TITANE
Pour ces composants, l’utilisation du titane grade 2 et le revêtement PVD noir confèrent une grande rigidité à l’assemblage et une excellente planéité aux surfaces, essentiels au fonctionnement parfait du train d’engrenage. La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des essais de validation, afin d’optimiser leur résistance.

SYSTEME DE DOUBLE BARILLET
Il contribue à améliorer la stabilité du couple à long terme. Son nombre de tours étant plus élevé, la denture, les roulements et les pivots subissent moins de pression et de frottement et les performances en sont améliorées.

BALANCIER A INERTIE VARIABLE
Le balancier à inertie variable garantit une plus grande fiabilité en cas de choc et lors du montage et du démontage du mouvement. La précision s’en trouve améliorée à long terme.

AFFICHAGE DE LA DATE
Semi-instantané, dans une ouverture verticale à 7 heures. Le disque du calendrier en saphir est traité antireflet sur les deux faces.

VIS CANNELEES EN TITANE GRADE 5 POUR LES PONTS ET LE BOITIER
Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

BOITIER
Il a fait l’objet d’une année de recherche et de développement. Pour chaque boîtier, les trois composants principaux -lunette, carrure et fond- requièrent 68 opérations d’étampage. Ce processus nécessite un réglage des machines de 8 jours pour la lunette, 5 jours pour la carrure et 5 jours pour le fond. En amont, 120 heures ont été nécessaires pour établir une méthodologie de ces opérations : 130 heures pour les plans d’outillage et 180 heures pour la mise en oeuvre. Chaque boîtier brut demande 202 opérations d’usinage distinctes. La conception et la réalisation de la montre relèvent d’une approche globale du mouvement, du boîtier et du cadran. C’est pourquoi, l’ensemble est construit selon des spécifications extrêmement rigoureuses, comme un châssis et un moteur de Formule 1. Ainsi, la suppression du cercle d’emboîtage et la fixation du mouvement au châssis au moyen de 4 vis en titane et de silentblocs (ISO SW) attestent de l’absence de compromis sur la qualité de réalisation. Le boîtier en trois parties est étanche à 50 mètres, grâce à trois joints toriques en nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis cannelées en titane grade 5 et de rondelles en maillechort résistantes à l’usure.

REHAUTS INTERIEURS
Réhaut supérieur vert en fibre de carbone, avec des index remplis d’un matériau luminescent
homologué, réhaut des minutes blanc en fibre de carbone.

COURONNE
En titane grade 5 microbillé, avec joint torique double et collier en Alcryn.

CADRAN
En saphir (0,40 mm d’épaisseur) traité antireflet (des deux côtés), protégé par 8 brides en silicone
insérées dans les rainures supérieure et inférieure.

GLACE
Côté lunette : en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflet (des 2 côtés).
Epaisseur : 1,20 mm
Fond du boîtier : en saphir traité antireflet (des 2 côtés)
Epaisseur : 1 mm au centre et 1,73 mm à la périphérie

AUTRES CARACTERISTIQUES
- Dimensions du mouvement : 30,25 x 28,45 mm
- Epaisseur : 4,33 mm
- Nombre de rubis : 32
- Arbre de barillet en acier AP 20
- Balancier en Glucydur, à 3 bras, moment d’inertie 4,8 mg.cm2, angle de levée 53°
- Frequence : 28 800 alternances par heure (4 Hz)
- Spiral : Elinvar, de Nivarox
- Assemblage des index : Triovis n° 2
- Dispositif antichoc : INCABLOC 908.22.211.100 (transparent)
- Pierres de la roue d’échappement : Rubifix (transparent)
- Tige de remontoir à 3 positions : remontage manuel, réglage de la date, mise à l’heure

FINITIONS MOUVEMENT
- Platine et ponts sablés humide, traités PVD
- Anglage et polissage à la main
- Blocages polis à la main
- Pivots brunis
- Moulures polies au diamant, côté pont
- Pignons avec piqûres
- Roues biseautées, sablées et rhodiées

PIECES EN ACIER
- Surfaces microbillées au saphir
- Anglage et polissage à la main
- Vis et fentes biseautées et polies, pointes arrondies et polies

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Avril 2010 | Lu 5526 fois