RICHARD MILLE


Richard Mille RM 017 Tourbillon : grande rigidité pour une extra-plate

La marque horlogère Richard Mille propose la Richard Mille RM 017 Tourbillon : une montre rectangulaire en or rose extra-plate (8.7 mm d’épaisseur) au design épuré. Un garde-temps d’exception, qui ne sera commercialisé qu’à 50 pièces pour le monde.


Richard Mille RM 017 Tourbillon : grande rigidité pour une extra-plate
« Symbolisant la volonté de la marque d’explorer sans cesse de nouveaux territoires techniques et esthétiques, la RM 017 tourbillon fait son entrée dans le monde horloger en s’imposant comme un modèle (…) à la croisée des chemins entre life-style et très haute horlogerie » souligne la marque dans son communiqué.

Cette pièce d’une grande complexité, dont la boite fait seulement 8,7 mm d’épaisseur, réalise en effet le tour de force d’allier la technique d’un mouvement tourbillon (à remontage manuel) à une architecture ultra contemporaine.

Rien n’a été laissé au hasard dans la conception de la RM 017 tourbillon. Chaque pièce a été pensée pour répondre aux objectifs de rigidité, de fiabilité et de précision voulus par Richard Mille. Ainsi, la platine de mouvement est réalisée en titane grade 2 avec revêtement PVD noir, « l’ensemble offrant une grande rigidité et une excellente planéité aux surfaces, essentielles au parfait fonctionnement du train d’engrenage » assure la marque.

Richard Mille RM 017 Tourbillon : grande rigidité pour une extra-plate
Et de préciser : « le contre pivot en céramique pour la cage du tourbillon est une autre réponse technique aux phénomènes d’usure et le résultat d’une étude approfondie des frottements et de leurs effets sur la longévité des composants ».

Toujours dans un souci de fiabilité optimale, la RM 017 tourbillon inaugure un système d’arrêtage à engrenage bloquant du barillet, système qui évite au ressort d’être en surtension lors du remontage et qui supprime tout risque de rebattement de l’échappement ».

La RM 017 tourbillon reprend l’indicateur de fonction développé par Richard Mille sur le modèle d’une boite de vitesse. Le mode sélectionné -remontage, neutre ou mise à l’heure- est affiché via une aiguille située à 4 heures.

Ce caractère technique très prononcé est renforcé par les finitions à la main des horlogers. Le boîtier (49.80 mm, 38.00 mm x 8.70 mm) à lui seul témoigne de l’attention portée au moindre détail, dans la fabrication de ses trois composants principaux : lunette, carrure et fond. Chaque boîtier brut demande ainsi 202 opérations d’usinage distinctes.

« Celui de la RM 017 tourbillon témoigne de l’approche globale de Richard Mille, dans laquelle mouvement et boîtier sont développés conjointement et en totale cohérence au service d’une rigidité et d’une performance optimales. Un thème cher à la marque dont toutes les montres, même les plus compliquées, peuvent s’accommoder d’une utilisation en conditions extrêmes » conclut la marque dans son communiqué.

La RM 017 tourbillon est une édition limitée numérotée à 50 exemplaires

Spécificités techniques de la Richard Mille RM017 Tourbillon extra-plat

Richard Mille RM 017 Tourbillon : grande rigidité pour une extra-plate
Calibre RM 017 : mouvement extra plat tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, indicateur de réserve de marche et indicateur de fonction.
Dimensions : 49.80 mm, 38.00 mm x 8.70 mm.

Platine de mouvement en titane
L’utilisation du titane grade 2 et le revêtement PVD noir confèrent une grande rigidité à l’assemblage et une excellente planéité aux surfaces, essentiels au fonctionnement parfait du train d’engrenage.

Réserve de marche : environ 70 heures.

Balancier à inertie variable
Le balancier à inertie variable avec ressort à courbe terminale (mis au point à l’origine pour les montres de poche) assure une plus grande fiabilité en cas de choc et lors du montage et du démontage du mouvement. Il garantit aussi une plus grande exactitude chronométrique à long terme.

Barillet à rotation rapide (un tour en 6 heures au lieu de 7,5 heures)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
- Le phénomène récurrent d’adhérence interne du ressort-moteur est considérablement réduit, ce qui améliore la performance,
- Le ressort-moteur possède une excellente courbe delta, avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.

Cliquet de barillet à recul progressif
Ce dispositif apporte un gain appréciable (environ 20 %) au remontage, surtout lorsque le ressort est peu armé. Il contribue également à une bonne répartition de la tension interne du ressort-moteur.

Système d’arrêtage à engrenage bloquant pour le barillet
Ce système évite au ressort d’être en surtension lors du remontage. Il supprime tout risque de rebattement de l’échappement.

Indicateur de fonction
Lorsque l’on tire sur la couronne, l’aiguille indique le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre, comme sur le sélecteur de changement de vitesses d’une voiture. Une aiguille à 4 heures affiche le mode sélectionné : W (remontage) – N (neutre) – H (mise à l’heure des aiguilles).

Contre-pivot en céramique pour la cage du tourbillon
Cette caractéristique découle de la volonté de réduire l’usure à long terme et constitue une réponse technique aux phénomènes tribologiques.

Vis spline en titane grade 5 pour les ponts
Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

Denture du barillet et du pignon de grande moyenne à profil de développante
Le profil en développante centrale de ces dentures exerce une pression selon un angle optimal de 20°, ce qui améliore l’efficacité de l’engrenage et compense les éventuelles variations d’engagement. Il en résulte une excellente transmission du couple et une nette amélioration du rendement.

Autres caractéristiques
- Dimension du mouvement : 31.25 x 29.45 mm
- Epaisseur : 4.65 mm
- Diamètre du tourbillon : 12.30 mm
- Diamètre du balancier : 10 mm
- Nombre de rubis : 23
- Balancier : en GLUCIDUR, à 2 bras et 4 vis de réglage, moment d'inertie 10 mg.cm2, angle de levée 53°
- Fréquence : 21’600 alternances par heure (3 Hz)
- Spiral : ELINVAR, de NIVAROX
- Dispositif antichoc : KIF ELASTOR KE 160 B28
- Pierres serties dans des chatons en or 2N
- Arbre de barillet en chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S), présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé

Boitier
Cette montre témoigne de la même attention au moindre détail par le grand nombre d’opérations d’étampage et de fabrication requises pour ses trois composants principaux (lunette, carrure et fond). Plus de 18 jours sont nécessaires pour le réglage des machines et plus de 400 heures de recherche technique et de dessin sont indispensables avant que la production ne puisse débuter. Chaque boîtier brut demande 202 opérations d’usinage distinctes. Le boîtier en trois parties est étanche à 30 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis cannelées en titane grade 5 et de rondelles en maillechort résistantes à l’usure.

Vis spline en titane de grande 5 pour le boitier
Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

Couronne dynamométrique en titane
Ce dispositif de sécurité permet d’éviter le remontage forcé, source de problèmes, tels que le bris de la tige ou la surtension du ressort du barillet.

Réhaut intérieur
Réhaut en fibres de carbone noir, avec des index remplis d’un matériau luminescent homologué.

Cadran
En saphir (0,30 mm d'épaisseur) traité antireflet (des deux côtés), protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure.

Glace
Côté lunette : en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflet (des 2 côtés)
Epaisseur : 1,15 mm
Fond du boîtier : en saphir traité antireflet (des 2 côtés)
Epaisseur : 1.05 mm au centre et 1.39 mm à la périphérie

Finition
Mouvement
- Anglages polis à la main
- Blocages polis à la main
- Sections fraisées microbillées
- Points de contact rodés et polis
- Pivots brunis
Pièces en acier
- Surfaces microbillées
- Anglages polis à la main
Roues dentées
- Moulures diamantées
- Décorations circulaires sur les faces
- Rhodiage (avant taillage de la denture)
- Les corrections sont minimales afin de préserver la géométrie des roues et leur performance

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Décembre 2010 | Lu 6394 fois