RICHARD MILLE


Richard Mille RM 029 : calibre automatique squelette Grande Date

Alors que le Salon International de la Haute Horlogerie ouvrira ses portes la semaine prochaine à Genève (Suisse), la marque Richard Mille vient de présenter en avant-première l’une de ses toutes dernières créations : la RM 029 (disponible en titane, or blanc ou or rose 18 carats) qui bat au rythme du calibre automatique squelette RMAS7 avec grande date.


Richard Mille RM 029
La finalisation du processus de squelettisation de ce nouveau calibre a nécessité dix mois « car il ne pouvait y avoir de compromis quant à la capacité du mouvement à résister aux chocs » assure la marque dans son communiqué.

Cela signifie que de nombreuses versions de la platine en titane squelettée ont été étudiées et testées, et ce avec la plus grande attention, pour que finalement soit validée la meilleure découpe.

Le boîtier (48 mm x 39.70 mm x 12.60 mm) renferme un mouvement automatique avec grande date,
inspiré de la RM 011 et équipé du rotor à géométrie variable. Cette conception exclusive Richard Mille permet d’adapter le remontage automatique de la RM 029 au niveau d’activité de celui qui la porte.

Les bras du rotor sont en titane grade 2, avec des ailettes en or blanc 18 carats ajustables selon six positions. Le segment est en or gris et les billes du roulement à billes sont en céramique pour une meilleure durabilité. La platine, les ponts et le coq en titane grade 5 et le revêtement Titalyt confèrent une grande rigidité et une excellente planéité aux surfaces, essentielles au fonctionnement parfait du train d’engrenage. Le pont de réserve de marche est traité PVD noir.

Richard Mille RM 029
« L’élimination des problèmes dus aux chocs externes a fait l’objet d’une attention particulière » souligne encore le communiqué de la marque. Ainsi, l’axe du balancier est équipé d’un Incabloc aux deux extrémités : côté cadran et côté mouvement. Le calibre RMAS7 comprend 32 rubis et a une fréquence de 4Hz.

Le balancier est à inertie variable. Innovation majeure, ce type de balancier garantit une plus grande fiabilité en cas de chocs et lors du montage et du démontage du mouvement. La précision s’en trouve améliorée à long terme.

L’index de la raquette est supprimé. Le réglage plus fin et répétable de l’inertie est rendu possible directement sur le balancier par 4 masselottes orientables.

La conception et la réalisation de la montre suivent une approche globale pour le boîtier, le cadran et chaque pièce du mouvement. C’est pourquoi, l’ensemble est construit de manière harmonieuse, selon des spécifications extrêmement rigoureuses, comme un châssis et un moteur de voiture de Formule 1. Ainsi, le cercle d’emboîtage est supprimé et le mouvement est fixé au châssis au moyen de 4 vis en titane et de silentblocs (ISO SW). Ceci met en évidence l’absence de compromis sur la qualité de réalisation.

Le boîtier de la RM 029 nécessite 47 opérations d’étampage dont 21 de frappe, 4h d’usinage et 255 opérations de fraisage. Une journée est nécessaire pour la terminaison. Il s’en suivra un contrôle qualité minutieux de 45 minutes.

Le boîtier en trois parties est étanche à 50 mètres, grâce à trois joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis cannelées en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure.

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Janvier 2011 | Lu 2117 fois