RICHARD MILLE


Richard Mille RM 039 Tourbillon Aviation E6-B Flyback : instrument pour pilotes fortunés

Avec la RM 039 Tourbillon Aviation E6-B Flyback, l’horloger Richard Mille change de registre et d’univers. La marque investit cette fois-ci le monde de l’aéronautique, un domaine classique dans les montres de luxe, mais encore jamais exploré par Richard Mille. Résultat ? Un garde-temps équipé de titane, de nanofibres de carbone, d’aluminure de titane orthorhombique (nid d’abeille), d’ARCAP ou bien encore de carbure de tungstène…


Richard Mille RM 039 Tourbillon Aviation E6-B Flyback
La montre aviateur RM 039 Aviation E6-B apporte aux pilotes la quasi-totalité des informations présentes sur la fameuse règle de calcul E6-B inventée dans les années 30 aux Etats-Unis par le lieutenant naval Philip Dalton.

Cette règle, intégrée sur la lunette tournante bidirectionnelle, permet ainsi de lire et de calculer la consommation de carburant, les temps de vols, la vitesse au sol, l’altitude densité, l’influence des vents et de convertir rapidement des unités de mesures (Naut / KM / Gallons/ Liters/Feet / KG / LBS).

Le calibre tourbillon RM039 possède également une aiguille UTC, un mode décomptage, une date surdimensionnée à 12 heures et un sélecteur de fonctions. Il anime également un chronographe flyback au dessin exclusif. Rappelons que cette complication (un classique de la montre d’aviateur) permet aux pilotes de bénéficier d’un dispositif pratique et rapide lorsqu´ils doivent chronométrer successivement différentes durées dans diverses directions. Ils peuvent ainsi relever, sans perdre de temps, le top départ des signaux émis par les balises radio sans avoir recours à une multitude de manipulations.

« En réunissant toutes ces fonctions au cœur de la RM 039, les applications de la règle de calcul E6-B sont démultipliées et en font un outil encore plus adapté pour le pilote » assure le communiqué de la marque. Ainsi, lors de la phase de préparation d’un vol, la règle E6-B se veut comme « l’outil le plus précis pour déterminer la consommation de carburant nécessaire et l’altitude densité (essentielle pour le décollage et l’atterrissage) ». Le fait que la règle E6-B ne nécessite aucune source d’alimentation en fait un instrument extrêmement sûr en vol pour les pilotes, même de nos jours.

La conception du mouvement tourbillon chronographe Flyback a demandé de nombreuses années de recherche et de développement. Cette complication, inédite chez Richard Mille, possède 740 pièces (!), 58 rubis et une réserve de marche d’environ 70 heures visible à 2 heures. Elle intègre aussi le nouveau mécanisme de tige-couronne breveté présenté sur la RM 037 et qui protège le mouvement des influences extérieures.

La RM 039 Aviation E6-B est une série limitée de 30 pièces disponibles en titane avec cornes en titane.

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Juillet 2012 | Lu 2672 fois