RICHARD MILLE


Richard Mille Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-Ceramique : anticonformiste

Richard Mille poursuit le développement de ses garde-temps d’exception arborant une tête de mort. Du luxe allié à l’anticonformisme pour cette Tourbillon RM 52-01 Skull Nano Ceramique dotée d’un calibre manuel tourbillon et d’un crane en or rose. Edition limitée à 30 exemplaires pour le monde.


Richard Mille Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-Ceramique
La RM 52-01 Skull est la seconde pièce de la collection Skull (crâne en anglais) lancée en 2012. Avec ce nouveau garde-temps, la RM 52-01 reprend la symbolique de la tête de mort qui évoque un univers anticonformiste orienté vers la créativité et le développement, « dans lequel chaque montre conçue est un appel à une révolution horlogère » affirme la marque dans son communiqué.
 
Plus concrètement, ce modèle dispose du calibre tourbillon RM052 à remontage manuel, construit sur une platine en titane grade 5 traitée PVD. Le titane et son traitement PVD assure une grande rigidité, une excellente planéité des surfaces et est soumise à de nombreux tests de validation. Mais la comparaison avec la RM 052 s’arrête là : le crâne et l’arrière du crâne sont désormais sculptés dans de l’or rouge 5N et sont anglés à la main.
 
Pour le boîtier de la RM 52-01, la marque a utilisé une combinaison inédite de matériaux appelée nano-céramique. Avec les études menées sur les lunettes de la RM 055 et de la RM 011 Nitrure de silicium, la manufacture jurassienne a acquis une très grande connaissance des céramiques, une excellente maîtrise dans la conception de formes complexes mais est avant tout parvenue à développer des céramiques à la qualité sans commune mesure en réduisant à l’extrême la porosité de la matière brute.
 
Pour la RM 52-01, c’est le TZP qui a été choisi pour la lunette et le fond. Ce matériau à la masse volumique faible (6g.cm3) possède une exceptionnelle résistance aux rayures et a un coefficient de conductivité thermique très faible. Composé de Zirconium à 95 % stabilisé par de l’Yttrium, le TZP offre une parfaite finition de par son grain plus prononcé. La lunette et le fond peuvent ainsi être microbillés et les angles polis à la main par le polisseur.
 
Pour la carrure, Richard Mille a souhaité faire appel aux nanotubes de carbone qui ont démontré à plusieurs reprises leur capacité à protéger contre les chocs le mouvement tourbillon placé en son centre. Associé à un polymère noir, la carrure en nanotubes de carbone apporte un gain de poids sur l’ensemble de la montre. Ce boîtier tripartite très léger et d’un noir profond est assemblé au moyen de 20 vis spline en titane grade 5. La couronne dynamométrique traité DLC parfait cette construction.

Richard Mille Tourbillon RM 52-01 Skull Nano-Ceramique

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Août 2013 | Lu 2865 fois