RICHARD MILLE


Richard Mille présente la RM 025, un chronographe de plongée à tourbillon…

Richard Mille a récemment présenté un tout nouveau modèle de montre, la RM 025, qui rompt résolument avec la forme traditionnelle des garde-temps de la marque, puisque celui-ci est rond ! Une explication, cette nouvelle pièce est tout simplement une montre de plongée chronographe naturellement dotée d’une lunette unidirectionnelle… Et d’un tourbillon !


Richard Mille présente la RM 025, un chronographe de plongée à tourbillon…
Ainsi, après avoir créé des montres capables d’affronter la terrible force d’accélération des bolides de Formule 1 (Richard Mille sponsorise le pilote brésilien Felipe Massa), la marque s’est intéressée aux profondeurs océanes pour développer la RM 025.

Cette nouvelle création est conçue pour répondre aux exigences spécifiques des amoureux de l’univers sous-marin.

Cette pièce ne ressemble, a priori, à aucune autre montre de la collection Richard Mille, tant par son apparence unique que par son aptitude à se jouer avec aisance du milieu le plus difficile de notre planète (elle est étanche à 300 mètres).

Cependant, elle possède incontestablement l’ADN de la marque. Effectivement, un seul coup d’oeil suffit pour se rendre compte que cette montre, bien que ronde, possède le boîtier caractéristique des Richard Mille. Et si ce dernier est rond, c’est pour d’évidentes considérations techniques. En effet, l’étanchéité de 30 atmosphères (300 mètres) requise pour les montres de plongée selon la norme ISO 6425 ne peut être garantie à une telle profondeur que par un boîtier de cette forme.

Richard Mille présente la RM 025, un chronographe de plongée à tourbillon…

La conception unique du boîtier en trois parties se fonde sur l’utilisation de vis dynamométriques qui sont individuellement et précisément ajustées sur la circonférence externe du boîtier et qui forment une jointure étanche dont la pression est répartie de manière uniforme sur tout le bord du boîtier. « Une précaution indispensable pour assurer l’étanchéité à long terme de la montre » précise la marque dans son communiqué.

Et d’ajouter que « ce dispositif est complété par l’intégration de cornes dans le système du boîtier à vis dynamométriques ainsi que par une couronne vissée et un nouveau dessin des poussoirs étanches ».

La lunette, constituée de trois parties, assemblées par 24 vis, est également caractéristique. Selon la norme ISO 6425, elle ne tourne que dans une seule direction (unidirectionnelle) afin d’éviter toute erreur dans le calcul du temps de plongée. D’autre part, le système de la lunette est vissé au boîtier afin de doter celle-ci d’une stabilité absolue destinée à prévenir un déplacement ou un relâchement. « L’utilisation unique de vis pour parvenir à cet objectif offre les conditions indispensables à un réglage parfait car la lunette n’est pas maintenue en position sous tension » affirme encore la marque. Pour une meilleure visibilité par faible luminosité, les repères des cinq minutes du premier quart d’heure en partant de 12 heures sont de couleur rouge.

Côté mouvement, cette montre est animée par le calibre RM 025, un mouvement chronographe à tourbillon doté d’une platine en nanofibres de carbone et développé à partir du calibre RM 008, qui s’annonce comme « l’une des plus remarquables constructions de chronographe du 21ème siècle ».

Plus concrètement, le calibre RM 025 parvient à allier deux extrêmes : la complication du tourbillon associée à la complexité d’un mouvement chronographe. Ce mode de création a donné naissance à de multiples innovations, comme le dessin et la fabrication de nombreuses pièces en titane à l’instar des leviers et de la roue à colonnes afin de réduire l’inertie et, ainsi, la consommation d’énergie de 50%. Il en résulte une importance diminution de la friction sur l’axe et l’élimination des sauts ou tressaillements de l’aiguille du chronographe pendant le démarrage et l’arrêt de la mesure du temps, ce qui améliore encore la précision de la montre.

L’assemblage et le réglage du chronographe de plongée à tourbillon RM 025 exigent de nombreux mois d’une tâche patiente et complexe que seuls de rares horlogers sont en mesure de mener à bien. Voilà pourquoi cette montre ne pourra être produite qu’à un nombre très limité d’exemplaires chaque année…

Disponibles en or rouge ou blanc 18 carats et titane, tous les modèles sont dotés de cornes en or rouge 18 carats et d’un bracelet de plongée vissé en caoutchouc.

Spécificités techniques du Chronographe de plongée à tourbillon Richard Mille RM 025

Richard Mille présente la RM 025, un chronographe de plongée à tourbillon…
CALIBER RM 025 :
Mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, fonction chronographe, indicateur de réserve de marche, indicateur de couple et sélecteur de mode.
Dimensions : diamètre 50,70 mm x 19,20 mm (au plus épais).

RESERVE DE MARCHE
Environ 70 heures (échelle numérique à gauche du barillet).

CHRONOGRAPHE (Roue à colonnes en titane)
L'architecture moderne de ce mouvement permet une disposition cohérente et rationnelle de ses composants. Elle évite les superpositions inutiles et fait appel à des solutions techniques pour optimiser l'utilisation des fonctions. Par exemple, la géométrie de la roue à colonnes a été étudiée afin de synchroniser de manière exemplaire la commande des différents leviers, également à long terme.

Cette synchronisation est essentielle pour assurer la précision de cet instrument de chronométrage. Cette nouvelle conception a été adoptée afin d’assurer la conservation des réglages et de garantir un parfait fonctionnement à travers le temps.

Utilisation : le poussoir à 8 heures permet de démarrer et d'arrêter la fonction chronographe.
Le poussoir à 10 heures sert à remettre les aiguilles à zéro.

BOÎTIER ETANCHE À 300 METRES
La montre est étanche à 30 atmosphères (300 mètres) selon les exigences de la norme ISO 6425 pour les montres de plongée. Ce résultat est obtenu par une construction unique en trois parties qui recourt à des vis dynamométriques qui peuvent être ajustées individuellement avec une grande précision tout autour de la circonférence externe du boîtier. Elles assurent ainsi une étanchéité absolue à long terme par la répartition uniforme de la pression sur le bord du boîtier. Ce dispositif est complété par l’intégration des cornes dans le système du boîtier à vis dynamométriques ainsi que par une couronne vissée et le nouveau dessin des poussoirs étanches. Les cornes de toutes les versions (or rouge et or blanc 18 carats ou titane) sont en or rouge 18 carats, dotées de vis pour fixer de manière sûre le bracelet de plongée en caoutchouc.

LUNETTE
Constituée de trois parties assemblées par 24 vis, la lunette tourne de manière unidirectionnelle selon la norme ISO 6425 pour éviter toute erreur dans le calcul des temps de plongée. Le recours à une fixation vissée supplémentaire pour assurer la lunette au boîtier lui confère une stabilité accrue et prévient tout déplacement ou relâchement. En outre, l’utilisation de vis permet un ajustement parfait car la lunette n’est pas maintenue en position sous tension. Pour une meilleure visibilité par faible luminosité, les repères des cinq minutes du premier quart d’heure en partant de 12 heures sont de couleur rouge.

INDICATEUR DE COUPLE
Il transmet une information sur la tension du ressort-moteur et permet d'optimiser l'utilisation de la fonction chronographe. En dessous de 53 dNmm, le ressort est trop détendu; en revanche, au-dessus de 65 dNmm, la tension excessive peut nuire au fonctionnement du mécanisme, voire l’endommager. Ces indications apparaissent sur l'échelle numérique à droite du barillet.

BALANCIER À INERTIE VARIABLE
Innovation majeure, ce type de balancier garantit une plus grande fiabilité en cas de choc ainsi que lors du montage et du démontage du mouvement. La précision s'en trouve améliorée à long terme. La raquette est supprimée pour permettre un réglage plus précis et reproductible.

BARILLET À ROTATION RAPIDE (un tour en 6 heures au lieu de 7,5)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
- Le phénomène récurrent d'adhérence interne du ressort-moteur est considérablement réduit, ce qui améliore la performance ;
- Le ressort-moteur possède une excellente courbe delta, avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.

CLIQUET DE BARILLET À RECUL PROGRESSIF
Ce dispositif apporte un gain appréciable (environ 20 %) au remontage, surtout lorsque le ressort est peu armé. Il contribue également à une bonne répartition de la tension interne du ressort-moteur.

SPIRAL
Dans le but d'améliorer les performances, de longues recherches ont permis de déterminer une courbe particulière pour le spiral afin de réduire le déplacement du centre de gravité pendant le fonctionnement.

ECHAPPEMENT
De conception nouvelle, cet échappement en ligne réduit le frottement.

MODULE DE MISE À L'HEURE MONTE SUR LE FOND DU BOÎTIER
Il présente les avantages suivants en termes de longévité et d'entretien :
- Ce module étant monté en dehors du mouvement, il peut être remplacé sans toucher à la platine lors d'une intervention ou d'une opération d'entretien;
- Le montage ou le démontage de ce module à partir du fond ne nécessite pas le retrait des aiguilles et du cadran.

SELECTEUR DE MODE
Un poussoir situé au centre de la couronne permet de sélectionner d'une simple pression le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre, comme sur le sélecteur de changement de vitesses d'une voiture. Une aiguille à 4 heures affiche le mode sélectionné : W (Winding, remontage) – N (Neutre) – H (Hands, mise à l'heure des aiguilles)

COUVERCLE DE BARILLET FERME PAR DES VIS EXCENTRIQUES
Cette caractéristique découle de la volonté de faciliter et de rationaliser l'entretien. Elle confirme la qualité de la conception mécanique.

SYSTEME AMELIORE DE MISE À L'HEURE (arrière du mouvement)
La friction d'engagement est remplacée par une friction de roulement ; l'opération de mise à l'heure est ainsi rendue plus fluide.

VIS CANNELEES EN TITANE GRADE 5 POUR LES PONTS ET LE BOÎTIER
Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l'assemblage.
De ce fait, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

PROFIL EN DEVELOPPANTE CENTRALE POUR LA DENTURE DU BARILLET ET LE PIGNON DE PETITE MOYENNE
Le profil en développante centrale de ces dentures exerce une pression selon un angle optimal de 20°, ce qui améliore l'efficacité de l'engrenage et compense les éventuelles variations d'engagement. Il en résulte une excellente transmission du couple et une nette amélioration du rendement.

AUTRES CARACTERISTIQUES
- Pont de centre en titane
- Diamètre du mouvement : 38,95 mm
- Épaisseur : 8,12 mm
- Diamètre du tourbillon : 12,30 mm
- Diamètre du balancier : 10,00 mm
- Empierrage : 38
- Balancier : en GLUCYDUR, à 2 bras, 20 vis de réglage.
- Moment d'inertie : 10 mg cm2, angle de levée 53°
- Fréquence : 21'600 alternances par heure (3 Hz)
- Spiral : ÉLINVAR, de NIVAROX
- Dispositif antichoc : KIF ELASTOR KE 160 B28
- Arbre de barillet : chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 +S), présentant les propriétés suivantes : inoxydable, antimagnétique, trempé

FINITION MOUVEMENT
- Anglage et polissage à la main
- Blocages polis à la main
- Sections fraisées microbillées
- Points de contact rodés et polis
- Pivots brunis
PIECES EN ACIER
- Surfaces microbillées
- Anglage et polissage à la main
ROUES DENTÉES
- Chanfrein concave avec outil diamant
- Décorations circulaires sur les faces
- Dorure (avant taillage de la denture)
- Les corrections sont minimales afin de préserver la géométrie des roues et leur performance

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Janvier 2009 | Lu 7355 fois