Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Tudor North Flag : un robuste calibre "manuf" pour une montre d'aventurier


Tudor a présenté à l’occasion de la Foire de Bâle 2015, une toute nouvelle montre, la North Flag, équipée d’un calibre « manufacture ». Une grande première pour la marque horlogère qui parvient à proposer son propre calibre mécanique automatique, COSC, réserve de marche de 70h, pour un prix défiant toute concurrence. Du pur Tudor.


C’est la toute première fois de son histoire que Tudor propose son propre calibre. Depuis la création de la marque par Hans Wilsdorf (fondateur de Rolex) en 1926, cela n’était jamais arrivé. C’est dire si cette année 2015 marque une étape importante dans l’évolution de Tudor… Désormais, son émancipation est totale. Elle vole de ses propres ailes et pour longtemps. Il y aura un avant et un après 2015.  
 
Fort logiquement, ce tout nouveau calibre se devait d’intégrer un tout nouveau modèle. C’est chose faite avec la North Flag. Une montre au design efficace qui va à l’essentiel (une lecture de l’heure claire et nette sans fioriture), mais surtout, un garde-temps d’aventurier capable de résister à tout –ou presque.  Comme le rappelle d’ailleurs la marque dans son communiqué, « c’est aux extrémités les plus froides et reculées de la planète, celles que les expéditions visitent, que les universités étudient, mais que l’homme n’habite jamais, qu’appartient l’âme de Turdor North Flag ». Le ton est donné.
 
Historiquement, et jusqu’à l’année dernière, les mouvements utilisés par la marque –issus de fournisseurs suisses exclusivement-, ont toujours dû atteindre un haut degré de fiabilité et de précision. Naturellement, le cahier des charges qui a présidé au développement des nouveaux mouvements Tudor n’a pas dérogé pas à ces exigences. Bien au contraire !

Plus concrètement, le calibre Tudor MT5621 équipant le modèle North Flag (mais également la nouvelle Pelagos cadran bleu), bénéficie ainsi d’une exceptionnelle réserve de marche de 70 heures. Le porteur peut par exemple poser sa montre le vendredi soir et la reprendre le lundi matin sans devoir la remonter. A noter que depuis quelques années et d’une manière générale, les réserves de marche des montres automatiques ont tendance à fortement augmenter (40 h étant l’ancien standard et 70h le nouveau).
 
Outre les fonctions heures, minutes et secondes centrales, il propose une date instantanée, visible au travers d’un guichet placé à 3 heures, ainsi qu’un indicateur de réserve de marche sous la forme d’un disque à 9 heures. Battant à une fréquence de 28’800 Alt/H ou 4 Hz, le calibre est régulé par un oscillateur à inertie variable avec spiral en silicium (amagnétique donc) et maintenu par un pont traversant, « gage de robustesse » assure la marque. Son système de remontage automatique est bidirectionnel et, première pour une Tudor, il est certifié par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) !
 
Au début des années 50, les membres de la British North Greenland Expedition portaient des Tudor Oyster Prince au poignet tout en conduisant une série d’expériences dans les conditions les plus hostiles que l’on puisse imaginer sur terre. Dans ce contexte, leurs montres, au même titre que le reste de leur équipement spécifique, prenaient une dimension d’instrument scientifique dont la fiabilité influençait de manière prépondérante la vie sur place. C’est dans cet esprit d’instrument scientifique que l’habillage hybride acier-céramique de cette Tudor North Flag a été pensé.

Ceci commence par le choix d’un boîtier anguleux (monobloc) avec bracelet en acier intégré dont le design n’est pas sans rappeler certains modèles des années 70. Ni trop grand ni trop petit, il tombe parfaitement sur le poignet avec ses 40 mm de diamètre. Ce garde-temps est bien évidemment étanche à 100 mètres. La couronne de remontoir est proéminente pour assurer une bonne préhension, elle est cependant allégée et affinée par sa forme conique. 

La lunette, aux terminaisons satinées circulaires, est composée de deux éléments. Céramique mate apparente sur sa tranche cohabitant avec acier brossé sur sa face supérieure. Le fond de boîtier, enfin, est ouvert sur le mouvement, visible au travers d’une glace saphir, un détail inédit pour Tudor mais qui prend tout son sens dans la mesure où il s’agit du tout premier mouvement « maison » de chez Tudor. .
 
Dans le prolongement de son habillage, le mouvement Tudor MT5621 propose lui-aussi des finitions mates par de larges surfaces sablées, agrémentées de détails colimaçonnées ou soleillées et par un rotor central ajouré. Une impression générale de technicité et d’efficacité qui ne laisse aucune place aux fioritures. On va à l’essentiel et au fonctionnel. Cette montre est un instrument, pas une horloge de salon.
 
Enfin, précisons que la North Flag est commercialisée en deux versions : l’une sur un bracelet en acier, satiné avec des faces inter-maillons polies. La seconde, est proposée avec un bracelet en cuir noir mat, structuré, avec surpiqure et doublure jaunes. Tous deux sont équipés de la boucle déployante Tudor dans une version satinée et polie.

​Spécificités techniques

Boitier monobloc de 40 mm, fond ouvert avec glace saphir et couronne vissés
Acier inoxydable 316L, finition satinée
Double lunette en acier et céramique noire mate
Couronne vissée, système de double étanchéité
Glace saphir anti rayure
 
Etanchéité 100 mètres (330 pieds)
 
Calibre MT5621, Manufacture TUDOR
Mouvement mécanique à remontage automatique bidirectionnel par rotor
Précision Chronomètre Suisse Officiellement Certifié par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres)
Stop seconde pour mise à l’heure précise
Indicateur de réserve de marche par disque
Oscillateur : balancier à inertie variable, micro-réglage par vis
Spiral amagnétique en silicium
Fréquence : 28 800 Alt/H (4 Hz
Diamètre total 33,8 mm
Épaisseur 6,5 mm
Empierrage 28 rubis

Fonctions : heures, minutes et secondes au centre
Date instantanée avec correction rapide sans plage de non correction
 
Réserve de marche : environ 70 heures
 
Cadran noir, finition mat
Index blancs avec matière luminescente blanche, réhaut noir avec minuterie blanche et marquage jaune pour des intervalles de 5 minutes
Aiguilles des heures et des minutes blanches avec matière luminescente blanche, trotteuse jaune et disque de réserve de marche noir et aiguille blanche peinte
 
Bracelets acier inoxydable 316L, finition satinée ou cuir noir piqué de coutures jaunes et avec doublure de cuir jaune sur boucle déployante et fermoir de sécurité


Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Avril 2015 | Lu 6436 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques