Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry


IWC rend hommage, une fois encore, à l’un des plus grands écrivains français du 20ème siècle et pilote passionné : Antoine de Saint-Exupéry. Cette année, la manufacture de Schaffhausen célèbre l’auteur du Petit Prince avec une nouvelle montre pilote antimagnétique éditée en série limitée. Après « Vol de nuit », c’est au tour de son roman paru en 1929, « Courrier Sud », de servir de point de départ à la création d’un nouveau garde-temps.


Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry
En 2006, IWC suivait déjà les traces de « Saint-Ex ». La coopération avec ses héritiers, ses petits-neveux Olivier et Frédéric d’Agay, a porté ses fruits.

L’écrivain pilote a depuis, trouvé une place d’honneur dans le plus important des musées de l’aviation française, le « Musée de l’Air et de l’Espace », du Bourget près de Paris, grâce notamment à une exposition permanente soutenue par IWC Schaffhausen.

Parmi les pièces exposées, les débris du P 38 Lightning avec lequel l’aviateur a sombré en mer, devant Marseille, le 31 juillet 1944.

L’édition spéciale de l’année dernière, la montre d’aviateur chronographe d’IWC, qui s’inspirait du roman d’aviation paru en 1931, « Vol de nuit », fait maintenant le bonheur de plus de 1931 collectionneurs !

Un exemplaire unique en platine de cette montre d’aviateur a d’ailleurs été adjugé aux enchères en octobre 2006 par Christie’s à New York pour 60.000 dollars. Le montant de la vente a ensuite été versé à l’organisation d’aide aux enfants, l’Association Vol de Nuit/Vuelo Nocturno de Buenos Aires, fondée par Frédéric d’Agay en 1991.

Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry

Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry
Antoine de Saint Exupéry et IWC Schaffhausen poursuivent cette année leur vol en commun. Une fois encore, c’est l’une des oeuvres de l’écrivain, le roman « Courrier Sud » paru en 1929 à Paris, qui sert de support à la montre d’aviateur automatic Edition Antoine de Saint Exupéry, limitée cette fois-ci au nombre historique de 1929 exemplaires.

Une montre automatique avec indicateur de réserve de marche, grande seconde, indication de la date rappelant l’affichage de l’altimètre d’un avion et gravure sur le fond. IWC produira 1178 exemplaires en acier fin, 500 en or rose, 250 en or blanc et un seul exemplaire en platine, qui sera de nouveau vendu aux enchères au bénéfice d’une œuvre caritative.

Si « Vol de nuit » décrit la difficile mise sur pied de la ligne postale aérienne sud-américaine et transatlantique, « Courrier Sud » décrit la vie d’Antoine de Saint Exupéry. Après sa formation de pilote militaire à Strasbourg et au Bourget notamment, il passe à 26 ans son brevet de pilote d’avion dans les transports publics et s’engage dans la société d’aviation Latécoère, dont le siège est à Toulouse.

Il commence par effectuer des vols Toulouse–Rabat, puis le trajet Toulouse–Casablanca–Dakkar. Son séjour d’une année en tant que commandant du poste de vol civil espagnol du fort Cap Juby sur la côte atlantique, est peut-être la période la plus heureuse de sa vie. Il prépare et équipe les machines de Latécoère entre deux vols, recherche et sauve des camarades qui ont dû atterrir d’urgence et pour lesquels il a parfois fallu payer une rançon de libération.

Une tranche de vie aventureuse et dangereuse, pendant laquelle sont nées bon nombre d’idées et de sujets que l’on retrouvera ensuite dans son oeuvre majeure, « Le petit Prince ».

Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry

Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry
Tous les témoignages évoquent sa fascination pour le Sahara, son respect pour les tribus du désert et son habileté à dialoguer avec elles, ses rencontres chaleureuses avec des camarades qui faisaient volontiers une petite halte auprès de lui. Mais c’est surtout là, dans une baraque en bois, qu’il trouve le temps d’achever son tout premier roman, « Courrier Sud ».

Un livre qui traite de ce rêve de l’humanité devenu réalité, voler: « Quelle clarté, d’un seul coup ! Le ciel, débarrassé de ses nuages, toutes les étoiles lavées de frais, comme neuves. La lune – la lune, la meilleure de toutes les lampes ! En bas, l’aéroport d’Agadir brille de tous ses feux, comme une publicité lumineuse. Rentrez chez vous, avec vos lumières, moi j’ai la lune ! » (Extrait des notes de travail pour « Courrier Sud »).

La manufacture horlogère IWC Schaffhausen, spécialiste depuis 70 ans dans la fabrication de montres d’aviateurs professionnelles, a également créé la seconde édition de la montre d’aviateur Antoine de Saint Exupéry.

Cette montre se distingue par son boîtier de 44mm et certaines caractéristiques de la première édition – cadran couleur tabac, grands chiffres arabes luminescents et aiguilles puissantes, luminescentes également la nuit.

L’indication de la réserve de marche fait son apparition sur le cadran. Ce dernier est de nouveau orné du paraphe argenté « A », la première lettre de la signature d’Antoine de Saint-Exupéry, mais cette fois à hauteur de l’indication de la date.

La montre est bien entendu pourvue de la protection antimagnétique classique avec un boîtier intérieur en fer doux, une couronne vissée, une étanchéité de jusqu’à 6 bars (60 m) et un verre en saphir bombé antireflets sur les deux faces.

Cette montre d’aviateur se porte avec un bracelet en cuir de buffle massif brun. Une nouvelle fois, elle est livrée avec une édition exclusive limitée du roman publié par Gallimard en 1929.

Spécifités techniques : Montre d’Aviateur Automatic Edition Antoine de Saint Exupéry

Une nouvelle montre d’aviateur chez IWC en hommage à Saint-Exupéry
Ref. IW3201

Montre d’Aviateur avec mouvement automatique et protection antimagnétique, indication de la réserve de marche, indication de la date et du jour de la semaine, édition spéciale limitée à 1929 exemplaires: 1178 en acier fin, 500 en or rose, 250 en or blanc, 1 en platine (non prévu à la vente)

Mouvement
Calibre 30140
Alternances 28 800/h / 4 Hz
Rubis 21

Réserve de marche 40 h
Remontage automatic

Boîtier
Matière platine, or blanc, or rose, acier fin
Verre saphir, bombé, antireflets
Couronne vissée

Etanchéité 6 bars (60m)

Diamètre 44mm
Hauteur 12,6mm

Poids
Montre en platine avec bracelet en cuir de buffle 191g
Montre en or blanc avec bracelet en cuir de buffle 156 g
Montre en or rose avec bracelet en cuir de buffle 150 g
Montre en acier fin avec bracelet en cuir de buffle 117 g

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Juin 2007 | Lu 15062 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques