Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Zenith Elite 6150 : le retour


L’horloger suisse Zenith présente le modèle Elite 6150 (42 mm, acier, look vintage) équipé d’un nouveau mouvement manufacture : le calibre Elite 6150 à remontage automatique. Il s’agit en réalité de la version contemporaine du fameux mouvement de base Elite, conçu au début des années 1990. Un calibre extra-plat gratifié du titre de « meilleur mouvement de l’année » lors de sa présentation à Bâle en 1994 ! C’est donc ce mouvement qui revient en 2015 sur le devant de la scène, mais largement amélioré (réserve de marche de 100 heures !) Détails.


En réponse aux exigences du moment, les ingénieurs et concepteurs de chez Zenith ont choisi d’accroître les performances et la polyvalence de ce calibre qui affiche désormais une extraordinaire réserve de marche de minimum 100 heures, un diamètre élargi à 30 mm (pour prendre plus d’ampleur au sein du boitier) ou encore une seconde centrale directe. Quant à l’épaisseur, elle est de 3.92 mm !
 
Avec le modèle Elite 6150 (boitier acier de 42 mm ultra vintage) et son nouveau calibre Elite, l’horloger à l’étoile revient aux sources du savoir-faire traditionnel de la Maison : celui d’une véritable manufacture horlogère capable de concevoir des calibres compliqués aussi bien que des mouvements classiques fiables et précis. Pour ce faire, comme indiqué précédemment, elle remet donc sur le devant de la scène son fameux calibre de base Elite, présenté en 1994.
 
Si ce mouvement Zenith trois aiguilles est toujours considéré comme l’un des plus sûrs du marché, il demeurait jusqu’alors dans l’ombre de son illustre parent, le mythique chronographe El Primero. À tort, puisque ce mouvement robuste et polyvalent anime sans faillir depuis vingt ans aussi bien des montres extra-plates que des pièces serties de la gamme Zenith.
 
Elite. Un nom de baptême qui en dit long sur les ambitions de ce mouvement. Avec pour objectif d’offrir un complément de base robuste, fiable, précis et ultraplat à son fameux El Primero, le premier calibre Elite marquait déjà la volonté de Zenith d’être une manufacture créant l’ensemble de ses mouvements, des plus complexes aux plus ingénieux. Une rareté dans l’univers horloger, dès lors qu’à l’époque fort peu de maisons disposaient ne serait-ce que de leur propre mouvement de base. Initiée en 1991, l’étude de ce mouvement automatique ultraplat et modulaire donnera naissance, trois ans plus tard, au calibre Elite.
 
Premier développement de la marque à bénéficier de la conception assistée par ordinateur (CAO), ce mouvement polyvalent, également destiné à d’autres maisons, fut d’emblée décliné en plusieurs versions. Offrant une réserve de marche de plus de 50 heures (déjà supérieure à certains calibres actuels), ce « 11 lignes » était envisagé comme un produit de long terme, voué à des évolutions futures constantes. Lors de sa présentation à la foire de Bâle en 1994, il marqua instantanément les esprits. Les experts ne tarirent pas d’éloges sur ses nombreux atouts et relevèrent sa finesse exceptionnelle.
 
Ainsi, la presse spécialisée lui décerna-t-elle le titre convoité de « meilleur mouvement de l’année ». Malgré l’intérêt immédiat qu’il suscita et une réputation demeurée à la hauteur de ses indéniables qualités, le calibre Elite ne connut jamais la renommée du mouvement chronographe El Primero.
 
Aujourd’hui, avec pour objectif de faire du nouvel Elite 6150 le socle de nombreuses déclinaisons à venir, l’équipe de recherche et développement de Zenith s’est attachée à en perfectionner les caractéristiques essentielles et à en accroître les performances. Elle s’est notamment attelée à doubler son autonomie –jusqu’ici de 55 heures– grâce à l’adjonction d’un second barillet. Le nouveau calibre Elite 6150 dispose désormais d’une généreuse réserve de marche de plus de 4 jours (vous pouvez laisser votre Elite sur la table de nuit et porter votre chrono El Primero pendant tout le week-end).
 
Durant tout le processus de développement, l’épaisseur du mouvement a été au centre de toutes les attentions des techniciens, sa finesse originelle devant impérativement être préservée ! Pari tenu puisque, tous assemblés, ses 195 composants n’excèdent pas 3,92 mm d’épaisseur. Le diamètre du calibre a quant à lui été sensiblement agrandi, afin de correspondre aux tailles des montres contemporaines ( ce qui évite d’avoir un petit calibre perdu au sein d’un gros boitier) et d’offrir une base plus flexible à l’ajout, à l’avenir, de fonctions variées. Autre perfectionnement notable, la seconde, jusqu’alors positionnée à 9h, est désormais une seconde centrale directe, offrant ainsi une amplitude, une précision et une fiabilité accrues. Proposant ainsi les fonctions heures, minutes et seconde centrale, le calibre Elite 6150 bat à une fréquence de 28 000 alternances/heures.
 
Premier garde-temps à accueillir le nouveau calibre Elite, le modèle Elite 6150 présente un boîtier extra-plat entièrement redessiné, dont le diamètre de 42 mm, inédit chez Zenith, figurera un nouveau standard de la marque. Redessiné en forme de galet, ce nouveau boîtier en acier arbore des lignes déliées, dont la finesse est soulignée par des cornes effilées et légèrement inclinées. Étanche à 30 mètres, le boîtier révèle à travers son fond transparent, la mécanique en mouvement et le ballet de la masse oscillante, ornée de Côtes de Genève. Le cadran argenté est bombé et ponctué de très fines aiguilles bâtons. Dans un effet de trompe-l’œil, les index élancés, creusés en de délicates rainures, offrent une sensation de relief. Le tout est équipé par un bracelet en alligator doublé de caoutchouc, doté d’une  boucle déployante à trois lames.

Spécificités techniques

Mouvement Elite 6150, Automatique
Calibre : 13¼‘‘‘ (diamètre : 30 mm)
Épaisseur : 3,92 mm
Composants : 195
Rubis : 35
Fréquence : 28 800 alt/h (4 Hz)
 
Réserve de marche : min 100 heures
 
Fonctions : heures, minutes et seconde centrale
 
Boitier acier de 42 mm
Épaisseur : 10 mm
Verre saphir bombé et traité antireflet sur les deux faces
 
Cadran : argenté
Index des heures : creusés en rainures
Aiguilles : bâtons
 
Étanchéité : 3 ATM
 
Bracelet alligator noir avec doublure de protection en caoutchouc sur boucle déployante à 3 lames en acier

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Mars 2015 | Lu 7383 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques