Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Alpiner Extreme : elle arrive -enfin- sur bracelet acier


Alpina poursuit le développement de sa collection Alpiner Extreme avec l’arrivée, cette année, quatre nouveaux modèles : deux nouvelles déclinaisons limitées à 888 pièces chacune du Regulator Automatic et deux nouvelles variantes de la version Automatic. La grande nouveauté de ce printemps ? Trois d’entre elles se parent d’un bracelet intégré en acier et la quatrième d’un strap en caoutchouc.



Trois des nouveaux modèles présentés sont montés sur un bracelet intégré en acier. Spécialement conçu pour la ligne Alpiner Extreme, il se dispense d’un premier maillon qui, souvent, vient artificiellement élargir la boîte. Alpina a fait le choix de maillons transversaux, avec un long maillon central très étiré, garantissant ainsi beaucoup de souplesse et donc de confort.
 
Le bracelet étant l’une des parties les plus exposées de la montre, la maison lui a offert une finition brossée. La boucle, qui a déjà passé tous les tests de robustesse, reste identique : déjà déployante sur le bracelet caoutchouc, elle le demeure sur sa version acier.

Côté cadran, Alpina a préservé la signature emblématique de la ligne Alpiner Extreme. Sa surface est frappée d’un motif triangulaire inspiré du logo de la maison, repris sur le contrepoids de l’aiguille des secondes pour la version Automatic –rappel des sommets enneigés chers à Alpina.

Régulateur ou trois aiguilles centrales, tous les index sont appliqués et luminescents au même titre que toutes les aiguilles. Seule la date est présente à 3h sur l’Alpiner Extreme Automatic, quand l’Alpiner Extreme Automatic Regulator lui préfère la disposition si singulière de ses trois compteurs, avec les heures à 10h, les secondes à 6h, et une grande aiguille centrale pour les minutes.
 
La première Alpiner Extreme Automatic Regulator (vraiment très belle) est conçue autour de ce nouveau bracelet en acier. Il est ici accompagné d’un cadran bleu et de compteurs soleillés gris. Les nuances sont franches mais sans rupture.

Deux modèles d’Alpiner Extreme Automatic sont équipés du bracelet acier. Pour le premier, la couleur grise de son cadran évoque le gris brossé du bracelet. La seconde version lui préfère un cadran bleu marine, dont on retrouve une touche sur le grip de la couronne.

Le quatrième et dernier modèle est l’Alpiner Extreme Automatic Regulator sur bracelet caoutchouc : son cadran noir y est allié à deux compteurs noirs avec aiguilles et index argentés. 

Si ces garde-temps ont tous quelque chose de différent, ils ont aussi un large patrimoine commun. Le plus évident : ce robuste boîtier en acier, véritable signature esthétique de la ligne Alpiner Extreme.
 
Refusant de choisir entre rond et carré, sa géométrie impose un format coussin atypique de 41 mm par 42,5 mm de côté. La couronne placée à 3h, bien protégée par deux protections latérales, est munie d’un grip caoutchouc cranté pour offrir une prise en main parfaite. Chaque couronne est d’ailleurs vissée, afin de garantir une étanchéité de 200 mètres. 
 
Toutes ces nouveautés Alpina disposent d’un mouvement automatique visible par un fond ouvert. Il s’agit du calibre AL-525 pour les modèles à trois aiguilles (28'800 alt./h) et du calibre AL-650 pour les modèles Régulateur (28'800 alt/.h). Leurs réserves de marche ? Standard, avec 38 heures.

Collection à découvrir chez Emile Leon à Paris. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Avril 2023 | Lu 5372 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail