Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Arnold & Son Nebula 38 : la symétrie à l'honneur


La marque horlogère suisse aux racines anglaises Arnold & Son (groupe Citizen) vient de dévoiler une belle version de sa Nebula 38, qui arrive dans une version en acier de 38 mm avec un calibre ajouré et symétrique à remontage mécanique manuel (90h de réserve de marche). Le tout pour un prix de 15.000 euros environ.



Le modèle n’est pas nouveau chez Arnold & Son, mais c’est la première fois qu’il est proposé dans une version en acier après sa version en or rouge. Tout aussi séduisant d’ailleurs avec cette taille de 38 mm pour 8,91 mm d’épaisseur qui convient parfaitement à ce type de montre.
 
« La Nebula 38 acier exprime pleinement l’identité d'Arnold & Son, horlogerie suisse aux racines anglaises » indique le communiqué. Et d’ajouter : « son mouvement ajouré la raccroche à la grande tradition horlogère anglo-saxonne » alors que « ses méthodes de conception comme ses finitions sont ancrées dans le meilleur de la qualité helvète ».
 
Le nom « Nebula » a été choisi car le mouvement de ce garde-temps de type squelette « trois aiguilles avec seconde excentrée » ressemble à une étoile inversée, qui aurait explosé dans un ordre idéal, tous ses ponts convergeant du périmètre du cadran vers le centre comme autant de rayons, parfaitement symétriques.

Son cadran se résume à un réhaut laqué noir. L’œil est attiré par le calibre, son ordonnancement, ses strates, ses jeux de matières, ses pleins, ses vides et ses courbes. Le calibre à remontage manuel A&S5101 (90h de réserve de marche) est presque seul à s'exprimer !
 
Côté cadran, Nebula 38 égrène ses composants : pont de barillet en double, pont de couronne, ponts de rouage et pont de balancier. Et si tous ces ponts se répondent de part et d'autre des axes qui articulent le calibre, les éléments fonctionnels répondent eux aussi à ce jeu de miroirs.
 
Ainsi, la petite seconde à 7h a comme pendant le balancier. Techniquement différents, ces deux blocs adoptent toutefois une forme similaire pour parfaire l’équilibre du mouvement. Le tout en transparence puisque tous les ponts, les platines, les composants massifs sont ajourés. L’ensemble étant protégé par un verre saphir bombé (et plat côté fond de boite).
 
« La démarche qui consiste à disposer les structures d'un mouvement squelette en couronne, face vers l'intérieur est absolument unique » assure Arnold & Son qui a fait passer côté fond le mécanisme de remontage lié à la tige de couronne, « une implantation inhabituelle et ici entièrement justifiée par une notion de cohérence esthétique ».
 
Pour ne pas glisser vers l'illisible, la maison suisse a choisi de varier les couleurs, les finitions et les niveaux. Ainsi, côté cadran, tous les ponts sont à la même hauteur. Côté fond, la platine ajourée à l’extrême prend la forme de plusieurs arcs entrecroisés, intersection de cercles et d'ovales qui ne sont pas sans rappeler une voûte de cathédrale gothique.

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Mars 2020 | Lu 3713 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos