Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Artcurial débute l'année à Monte-Carlo avec notamment deux belles F.P.Journe


Artcurial reprend ses quartiers d’hiver sur la Riviera, à l’hôtel Hermitage, du 15 au 19 janvier, au coeur de l’éternelle élégante : Monte-Carlo. Parmi les nombreux lots présentés, de la joaillerie, de l’horlogerie et des sacs et bagages. A noter la présence, notamment, de deux montres F.P.Journe dont les prix ne cessent d’augmenter sur le marché des montres de collection.



Pour cette nouvelle vente à Monaco, du côté des indépendants, François-Paul Journe sera en vedette avec l’une de ses premières pièces produites, une montre Octa Réserve de marche (lot 344).

Plus concrètement, il s’agit d’un garde-temps en or rose de 38mm avec calibre automatique 1300  avec rotor entièrement guilloché. Une pièce achetée chez Dubail en 2003 et estimée par Artcurial entre 50.000 et 80.000 euros qui devrait largement dépasser ces montants !
 
On remarque également la présence d’une autre montre F.P.Journe : un Chronomètre Souverain « full set » datant de 2006 (lot 148). Ce dernier est doté d’un boitier en or rose de 40 mm qui embarque un calibre mécanique à remontage manuel, le 1304. Là encore, l’estimation d’Artcurial semble très basse (15/25.000 euros) compte-tenu de la côte actuelle des montres de François-Paul Journe qui ne cesse de grimper…

L’autre vedette de la vente sera une Rolex Comex (lot 327). Après un record du monde établi en juillet dernier pour une référence 5514, Artcurial proposera le 17 janvier prochain un modèle qui sera certainement l’une des pièces les plus convoitées par les amateurs de Rolex.

Baptisée « The last One », cette référence 16610 de 2003 est une montre ayant appartenu au dernier plongeur scaphandrier de la Comex, cette dernière ayant vendu la branche plongée en 2020. Elle est estimée entre 60.000 et 80.000 euros.
 
Coté vintage, de nombreuses pièces seront au rendez-vous comme cette Speedmaster ref.2998-6 datant du début des années 1960. Lancée en 1959, la réf. 2998 est certainement l’une des plus recherchées de la gamme Speedmaster. Premier modèle à disposer de la lunette époxy noire, cette réf. est  reconnaissable à ses aiguilles de type Alpha. Estimée en 8 et 12.000 euros.

Les années 70 et les montres au design asymétrique seront aussi présentes avec notamment une belle Vacheron Constantin « Prestige de la France » estimation entre 6.000 et 8.000 euros ainsi qu’un modèle de la maison genevoise Alex Hüning (quasiment inconnu en France) en or blanc, diamants et cadran lapis lazuli (4.000 / 6.000 euros).
 
Le reste de la vente comprendra 70 montres environ, d’autres Rolex anciennes, vintage ou contemporaines, des Breguet, des Audemars Piguet, des Omega, des Patek Philippe, des Breitling, des Panerai, etc. A noter également la présence de quelques montres de poche et d’une sélection de pièces pour femmes.
 
Exposition publique :
Du 15 au 17 janvier 2022 à l’hôtel Hermitage à Monaco
Sur rendez- vous du 3 au 10 janvier 2022 à Paris
Vente aux enchères :
Joaillerie, le 17 janvier 2022 à 14h
Horlogerie de Collection, le 17 janvier 2022 à 18h
Le Temps est Féminin, le 18 janvier 2022 à 14h

Montres-de-luxe.com | Publié le Lundi 3 Janvier 2022 | Lu 6152 fois