Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Baselworld : la réaction des organisateurs face au départ du Swatch Group


Suite au départ du Swatch Groupe de la Foire de Bâle, les organisateurs du salon viennent de publier un communiqué exprimant ses regrets quant au départ du numéro un mondial de l’horlogerie, tout en précisant qu’ils contredisent « avec véhémence l’article du NZZ, publié hier dimanche, qui affirme que les exposants n’auraient pas été informés du nouveau concept ».



Baselworld : la réaction des organisateurs face au départ du Swatch Group
Selon René Kamm, le PDG de MCH Group : « nous regrettons vivement la décision de Swatch Group. Ce retrait est d’autant plus surprenant qu’il arrive au moment où une nouvelle équipe de direction entre en fonction, avec de nouvelles têtes, un esprit novateur et une foule d’idées inédites ».
 
De son côté, Michel Loris-Melikoff, nouveau directeur général de Baselworld depuis le 1er juillet 2018, explique « que la transformation de Baselworld, d’une plateforme de commande également en une plateforme de marketing, de communication et d’événements attrayante, et ce dès 2019. De nombreux nouveaux formats et nouvelles idées seront présentés et mis en œuvre ».
 
Dans cet esprit, le hall 1 sera le centre névralgique de l’évènement (ce qui n’est pas nouveau). Plus précisément, le hall 1.0 Sud, qui n'a pas été utilisé l'année dernière, présentera les points forts des Ateliers: le meilleur de l’art horloger indépendant. Le hall 1.1 verra la création d’un espace intitulé «The Loop» qui accueillera une exposition consacrée à l’artisanat (« Métiers des Horlogers »).
 
Les exposants et visiteurs profiteront d’un large éventail de services de traiteur, allant de la restauration à emporter à la restauration 3 étoiles exclusive. Dans la foulée, les surfaces de restauration passeront de la périphérie vers le centre de l'action. Un autre point fort est le nouveau « Show Plaza » dans le hall 1.2, où seront désormais réunis les meilleurs fabricants de bijoux.
 
Un catwalk spectaculaire de 240 degrés muni de nombreux écrans LED permettra de mettre en scène les bijoux de manière inédite. Et Michel Loris-Melikoff d’expliquer : « cet espace sera également utilisé pour une journée de presse entièrement revue et un premier sommet des détaillants ».
 
Michel Loris-Melikoff annonce également des négociations intensives avec les hôteliers et restaurateurs bâlois pour trouver des solutions constructives. L'objectif est de conclure une charte avec des hôtels partenaires qui, en échange de la garantie d’un niveau de prix raisonnable, seront recommandés comme hôtels partenaires de la foire. Il faut dire que pendant la foire, et ce depuis des années, hôteliers et restaurateurs s’en sont donnés à cœur joie avec des prix défiants… l’imagination, prenant en « otage » les professionnels de l’horlogerie.
 
De plus, une nouvelle stratégie de communication utilisant des formats numériques offrira aux marques une vitrine pour leurs produits tout au long de l’année (les marques en ont-elle besoin ? Elles font ça très bien toutes seules depuis quelques années déjà).
 
En même temps, Michel Loris-Melikoff conteste énergiquement la description publiée dans la NZZ selon laquelle le nouveau concept a été mis en oeuvre sans consultation des exposants de Baselworld. La direction de la Foire affirme rencontrer « régulièrement aussi bien un comité des exposants suisses qu’un comité des exposants internationaux. Un recueil d'idées a été présenté au Comité Consultatif début mai. Le concept a ensuite été présenté dans ses grandes lignes aux représentants des exposants suisses fin juin avant d’être présenté au Comité Mondial le 4 juillet. Un haut responsable du Swatch Group était présent aux deux réunions du Comité ».
 
Et Loris-Melikoff d’ajouter : « bien entendu, j’ai reçu des suggestions à ces occasions et j’en ai pris bonne note. Toutes nos idées naissent en étroite concertation avec nos exposants. Pour Baselworld, le retrait de Swatch Group est bien sûr extrêmement regrettable. Toutefois, nous sommes convaincus de notre concept et nous le mettrons en oeuvre avec les autres acteurs clés du secteur ».
 
Michel Loris-Melikoff souligne encore qu'il s'attend à ce que les autres grandes marques horlogères suisses participent de nouveau à Baselworld en 2019 ;  certes mais quid de 2020, puisque de nombreux horlogers s’interrogent sur l’intérêt de dépenser des millions d’euros ou de francs suisses pour cet évènement (la facture globale du Swatch Group s’élevait, semble-t-il, aux alentours de 50 millions de francs suisses pour l’ensemble des marques).
 
Et Michel Loris-Melikoff de conclure : « nous voulons organiser le salon 2019 de la manière la plus attrayante possible, dans un nouveau style, une nouvelle façon de penser. C’est pourquoi j’espère qu’une édition 2019 réussie de Baselworld incitera Swatch Group à revenir sur sa décision. Personnellement, je serais très heureux de pouvoir entamer un dialogue avec Swatch Group ». Affaire à suivre.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Août 2018 | Lu 2135 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos