Bell & Ross X The Rake X Revolution Bellytanker


S’inscrivant dans la tendance des collaborations entre marques horlogères et magazines, voici une nouvelle édition limitée de deux chronos Bell & Ross baptisée Bellytanker au design original, réalisée avec l’aide de Wei Koh, le très dandy patron de The Rake et de Revolution. Cent pièces de chaque.



Depuis qu’Hodinkee a lancé la tendance, les collabs’ entre les magazines (online ou papier) et les marques horlogères sont de plus en plus courantes. Avec à chaque fois, la création d’une montre imaginée en partenariat avec le média et l’horloger.
 
Jusqu’à maintenant, toutes les éditions Hodinkee se sont très bien vendues avec même certains modèles qui ont été écoulés en quelques heures… Si The Rake et Revolution n’ont pas le même rayonnement que le site horloger américain, ces deux magazines singapouriens sont référents dans leurs univers respectifs : lifestyle tendance très dandy pour The Rake et horlogerie pour Revolution.

Wei Koh, le patron de ces deux revues, est une figure incontournable de la mode masculine ; immédiatement reconnaissable dans les soirées et les conférences de presse avec ses looks recherchés et très souvent, disons, décalés. C’est avec lui que B&R a imaginé ces deux chronos-date réalisés en deux éditions limitées de cent exemplaires.
 
Plus concrètement, il s’agit d’un chrono bicompax basé sur la collection Sport Heritage affichant dans ces deux versions des looks « tropicaux » ; rien à voir avec la géographie, le terme désigne simplement des cadrans qui semblent délavés ou patinés par les rayons du soleil… L’idée étant de présenter une montre neuve qui aurait déjà vécu quelques décennies.
 
Mais contrairement à une montre vintage tropicale à 80.000 euros que l’on laisse au coffre ou que l’on porte en quelques rares occasions, Wei Koh et Carlos Rosillo voulaient un garde-temps qui soit portable tous les jours à n’importe quel moment.

Dans cet esprit, deux modèles mécaniques automatiques sont nés de cette collaboration : une pièce avec boitier en bronze avec lunette brune et cadran doré associé à des compteurs bruns et l’autre en acier avec lunette et cadran havane avec compteurs marrons. La plus intéressante des deux étant sans conteste, la version bronze « stabilisé » (qui va peu s’oxyder) particulièrement séduisante.   
 
Au final, deux montres d’inspiration très militaires et d’aspect vintage qui devraient séduire les collectionneurs. On sent que derrière ces chronos, un véritable travail de réflexion a été mené entre le journaliste et la marque horlogère, ce qui n’est pas forcément le cas tout le temps ! Compter environ 3.700 pour l’acier et 4.400 euros pour la bronze.

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Mars 2019 | Lu 2472 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos