Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Blancpain Bathyscaphe : céramique plasma grise et cadran bleu


La plongeuse de chez Blancpain au design vintage, la Fifty Fathoms Bathyscaphe arrive cette année pour la première fois dans une version dotée d’un boitier en céramique plasma grise de 43 mm. Cette montre de plongée étanche à 300 mètres et dotée d’un calibre mécanique automatique (120h de réserve de marche) arbore également un très beau cadran bleu.



Voici donc une montre de plongée qui par son design évoque clairement les années 50/60 mais qui par ses matières (céramique plasma) et sa technicité (silicium), fait bel et bien partie du 21ème siècle.
 
Inspirées par le sous-marin d’exploration abyssale du suisse Jacques Piccard, les montres de plongée Bathyscaphe de Blancpain voient le jour dès la fin des années 50 avec déjà, des modèles pour hommes et femmes. Imprégnées de ces pièces historiques, les nouvelles Bathyscaphe proposent une réinterprétation de ces deux modèles d’origine avec l’intégration bien sûr, des dernières innovations techniques.
 
Cette trois aiguilles/date de plongée embarque donc un boitier de 43 mm en céramique plasma grise. Rappelons que cette méthode de production (mise au point par Rado) permet à la céramique de prendre une teinte métallique. Ce qui n’altère en rien les fabuleuses propriétés de ce matériau quasi inrayable, inaltérable et anallergique. A noter que la lunette en céramique plasma grise également, arbore un insert en céramique bleue et des index en Liquidmetal.
 
Le beau cadran bleu soleil, qui rappelle bien évidemment les fonds marins, est complété d’aiguilles qui évoquent le look traditionnel des anciennes montres de plongée ; quant au quantième, il s’affiche dans un guichet placé à 4h30. Fidèle à la version Bathyscaphe originale, l’index luminescent situé sur la lunette permet d’assurer la lisibilité du temps de plongée.

Comme toute montre de plongée digne de ce nom, chaque modèle est doté d’une lunette unidirectionnelle qui tourne dans le sens antihoraire par petits crans ; elle permet de calculer les temps de plongée de même que des temps courts, inférieurs à une heure. Lors de la plongée, la seconde (indispensable) fait office d’indicateur de fonctionnement.
 
Cette montre est munie du calibre 1315. Celui-ci se distingue par ses trois barillets montés en série offrant au mouvement une autonomie de 5 jours (!) tout en garantissant une énergie constante. Ce calibre est de surcroit visible à travers le fond saphir ; il est doté d’un spiral en silicium. Véritable innovation pour l’industrie horlogère, le silicium offre plusieurs avantages.

Sa faible densité le rend particulièrement léger, l’un des autres atouts de celui-ci étant sa forte résistance aux chocs et enfin, ce matériau est amagnétique. Grâce à ses propriétés, le spiral bénéficie d’une géométrie quasiment parfaite, ce qui améliore l’isochronisme du mouvement et donc, la précision de la montre. Ce calibre est muni d’un balancier en glucydur doté de vis micrométriques réglantes en or à têtes carrées.
 
Cette montre existe avec deux options de bracelets. Le NATO avec trois passants ou la version toile de voile (notre préférée, le Nato commençant à devenir quelque peu galvaudé).

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Avril 2016 | Lu 2051 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos