Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Blancpain Bathyscaphe : la famille s'agrandit avec une pièce plus petite


Cette année, Blancpain agrandit donc sa famille de « plongeuses » Bathyscaphe présentée à l’origine en 2013, avec l’arrivée d’un modèle plus petit, doté d’un boitier en acier de 38 mm. Une montre avec un beau cadran bleu qui se rapproche du modèle original et qui s’inscrit dans la tendance actuelle de pièces moins imposantes. Une « Bathy » qui pourra séduire autant une clientèle masculine que féminine.



La Bathyscaphe de chez Blancpain est une belle montre de plongée contemporaine d’inspiration vintage. Le seul problème était que jusqu’à maintenant, elle n’était proposée qu’en 43 mm. Ce qui la rendait un peu grosse au poignet, notamment pour un garde-temps qui se revendique de la fin des années 50.
 
Cette année, et pour la première fois, la Bathyscaphe entre en catalogue dans une version plus petite dotée d’un boitier en acier de 38 mm (anciennement utilisé pour les femmes). Soit 5 mm de moins que sa grande sœur. Une grande première -si l’on ne tient pas compte de la série limitée de 30 ex. en cadran gris réalisée l’année dernière pour le magazine Revolution- qui permet à la marque de se rapprocher de la taille du modèle d’origine. A noter également une épaisseur ramenée à 10,77 mm vs 13,4.
 
Le cadran de cette « trois aiguilles / date » étanche à 300 mètres arbore une splendide teinte bleue qui évoque, bien évidemment, les fonds marins. Les aiguilles rectangles révèlent le look traditionnel des anciennes montres. Comme toute « plongeuse » de ce nom, elle est équipée d’une lunette unidirectionnelle qui tourne dans le sens antihoraire. La pastille luminescente située sur la lunette est un repère pour les plongeurs. Elle permet un alignement avec l'aiguille des minutes et définit ainsi le début du temps de plongée. Quant à la trotteuse, elle fait office d’indicateur de fonctionnement. 

La lunette en acier est dotée d’un insert en céramique bleue avec des index en Liquidmetal. « Cet alliage métallique est reconnu pour sa résistance à la déformation et sa stabilité sur le long terme » assure la marque dans son communiqué. 
 
La Fifty Fathoms Bathyscaphe embarque dans les grands fonds, le calibre 1150 qui, avec ses deux barillets montés en série, offrent une autonomie de 100 heures tout en garantissant une énergie constante. Ce mouvement est visible grâce à un fond saphir qui permet d’admirer la masse en or massif revêtue de NAC (un alliage de platine) et sculptée en forme de logo Blancpain en relief.
 
Ce mouvement est doté d’un spiral en silicium. Innovation pour l’industrie horlogère de ces dernières années, le silicium offre plusieurs avantages : sa faible densité le rend plus léger, il est plus résistant aux chocs et ne réagit pas aux champs magnétiques. « Grâce à ses propriétés, le spiral bénéficie d’une géométrie quasiment parfaite qui a pour conséquence d’améliorer l’isochronisme du mouvement et donc, la précision de la montre » assure encore la marque dans son communiqué.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Janvier 2017 | Lu 1800 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos