Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Breguet : trois questions à Lionel a Marca, PDG de cette maison de haute horlogerie


Alors que la maison Breguet (Swatch Group), vient de présenter un nouveau double tourbillon d’exception et qu’elle est présente dans le film Le comte de Monte-Cristo avec Pierre Niney, le PDG de la marque Lionel a Marca revient en trois questions sur l’importance des métiers d’art horlogers et les mouvements « manufacture » au sein de collections Breguet.



Pourquoi est-ce important pour Breguet de perpétuer la plupart des Métiers d’Art horlogers oubliés ?
Lionel a Marca : si une marque doit en être le gardien, c’est bien Breguet ! 250 ans de savoir-faire… Abraham-Louis Breguet était le créateur de l’horlogerie moderne.
 
Lors du rachat de la marque par le Swatch Group, Nicolas G. Hayek avait d’ailleurs remis en avant le guillochage alors que cette technique était oubliée. Aujourd’hui, la maison compte l’un des plus grands ateliers de guillochage de l’industrie horlogère.
 
Nous formons aussi en interne nos artisans puisqu’aucune école n’existe pour plusieurs Métiers d’Art. Cet héritage est essentiel afin de perpétuer l’horlogerie de demain.
 
Lire aussi : Lionel a Marca, nouveau patron de Breguet

Nous parlons ici des Métiers d’Art mais Breguet reste avant tout une manufacture horlogère qui réalise l’ensemble de ses mouvements…
Lionel a Marca : chez Breguet, nous faisons l’ensemble de nos mouvements au sein de notre manufacture située à La Vallée de Joux.
 
Notre atelier Hautes Complications compte d’ailleurs des passionnés dédiés à la réalisation de calibres nécessitant une grande expérience tels que des tourbillons, des équations du temps ou des répétitions minutes.
 
Nous avons également un atelier de restauration des montres anciennes où nos artisans doivent maîtriser également des techniques du passé. Ce besoin d’excellence reflète tout simplement notre envie d’honorer tant nos clients que l’histoire que représente Breguet.
 
En 1801, Abraham-Louis Breguet lançait une montre de poche munie d’un tourbillon, luttant contre la gravité terrestre et offrant une plus grande précision. Aujourd’hui, ce mécanisme n’est plus ut ile à la précision de la montre, comment expliquez -vous le fait qu’il fascine toujours autant ?
Lionel a Marca : c’est l’art de la beauté horlogère qui domine. La technicité derrière cette réalisation mais aussi la fascination.
 
Observer un tourbillon fonctionner est comparable au battement du cœur. Et puis, un garde-temps est un objet de désir, notre objectif est de continuer à fasciner et faire rêver les gens, n’est-ce pas un joli défi ?

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juillet 2024 | Lu 3528 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail