Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Bremont : chronomètre MKIII Jaguar


L’horloger britannique Bremont poursuit le développement de sa collection Jaguar avec l’arrivée d’un nouveau modèle « trois aiguilles-date » baptisée MKIII Jaguar (boitier acier de 43 mm), doté d’un calibre mécanique automatique certifié chronomètre et d’un cadran qui rend hommage au compte-tour de ces mythiques bolides anglais. Compter 4.350 euros.



Cette nouvelle montre MKIII vient donc compléter la première série de Bremont MKI et MKII. Tout comme ses « grandes sœurs », elle est dotée d’un boitier de 43 mm (étanche 100 mètres). Elle affiche par ailleurs un cadran noir avec chiffres blancs, une date à 6h surmontée du logo Jaguar Heritage et d’un quadrant –non fonctionnel- avec zone rouge qui rend, bien évidemment, hommage aux fameux compte-tours qui équipaient les bolides britanniques.
 
Ce cadran évoque de belle manière l’univers automobile. A noter que les chiffres 5, 6 et 7 n’apparaissent pas afin de renforcer la ressemblance avec le compteur de ces voitures. Et c’est réussi. Les aiguilles, notamment celle des minutes, rappellent également celles qui se trouvaient sur les compte-tours et compteurs de vitesse de la Jaguar Type E.   
 
A l’instar des autres modèles de la gamme, la couronne de remontoir est gravée de l’ancien motif des pneus Dunlop qui équipaient autrefois les modèles Type E Lightweight. A noter que contrairement aux autres modèles, dans cette troisième version, le fond de boite est plein (le calibre automatique n’est donc pas visible) et arbore le logo Jaguar. 

Le boitier en acier inoxydable est entièrement fabriqué au Royaume-Uni par Bremont. Un verre saphir incurvé vient renforcer l’aspect vintage de la montre. Une fois encore, l’horloger britannique a utilisé sa technologie Trip-Tick -en trois parties- et son système antichoc breveté pour mieux protéger le mouvement mécanique automatique certifié COSC.
 
Comme le souligne Giles English, cofondateur de Bremont : « les montres de la collection Jaguar ont suscité un tel enthousiasme qu’il nous a paru logique de proposer un modèle qui soit disponible à un coût plus abordable. La MKIII s’inscrit dans le prolongement des modèles actuels et, grâce à ses courbes plus fines, son aspect est plus raffiné. »
 
Tout comme les montres MKI et MKII, la MKIII est montée sur un bracelet de type « course » perforé, dans le plus pur style des années soixante. Fourni avec un second bracelet en alligator.

La Jaguar Type E, conçue par l’aérodynamicien Malcolm Sayer, a été dévoilée au public devant le restaurant du Parc des Eaux-Vives lors du Salon de Genève, le 15 mars 1961 à 16 h 30. Son allure singulière et la promesse d’être alors « la voiture de série la plus rapide au monde » ont déclenché un engouement proche de l’hystérie collective. En tout, 500 modèles ont été commandés pendant la présentation.
 
Équipée d’un moteur de 3,8 litres, 6 cylindres, 265 CV inspiré des modèles de course, qui permettait à la voiture d’atteindre une vitesse de 240 km/h (150 mph), elle coûtait cependant moins de la moitié du prix d’une Ferrari ou d’une Aston Martin aux caractéristiques comparables. En effet, le prix de vente affiché du cabriolet était alors de 2 098 £ et celui du coupé de 2 197 £. Durant les quatorze années de sa production, la Jaguar Type E a connu différentes évolutions. Elle a d’abord été équipée d’un moteur de 4,2 litres jusqu’à la mise en place du moteur V12 de 5,3 litres. Elle était disponible avec une transmission manuelle ou automatique, et dans sa forme finale de Série 3, les coupés n’étaient plus proposés qu’en version familiale 2+2.
 
En tout, plus de 72.000 Jaguar Type E ont été construites, dont 12.000 vendues au Royaume-Uni ; le reste ayant été majoritairement destiné au marché américain. Elles ont fait le bonheur des plus grandes célébrités de l’époque, dont Frank Sinatra, George Harrison, Britt Ekland, Peter Sellers, Sir Jackie Stewart et George Best. Les cabriolets de la Série 1, appelés « planchers plats » (flat floor), s’arrachent aujourd’hui à plus de 100 000 £.

​Spécificités techniques

Chronomètre automatique BE-36AE COSC
Calibre 11 ½,25 rubis,
Balancier en Glucydur,
Ressort spiral Anachron,
Ressort principal Nivaflex 1,
28 800 bph,
 
Réserve de marche de 38 heures
 
Fonctions : heures/minutes/secondes. Date à 6 heures
 
Boitier 43 mm acier inoxydable poli et durci avec technologie Trip-Tick signée Bremont
Épaisseur: 13.85 mm
Entre-cornes: 22 mm
Fond de boite : acier inoxydable durci avec 5 vis en acier inoxydable.
Logo Jaguar Heritage.
Verre saphir doublement incurvé antireflet résistant aux rayures.
 
Cadran finition noire avec aiguilles en acier traité.
 
Étanchéité : 10 ATM/100 mètres.
 
Bracelet veau avec boucle ardillon en acier inoxydable.

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Décembre 2015 | Lu 10131 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos