Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Cartier : une splendide montre Tonneau double fuseau horaire et squelette


La montre Tonneau est l’un des grands classiques de chez Cartier, au même titre que la Tank et la Santos, même si elle reste moins connue du grand public. Ce modèle né à l’origine en 1906, ce qui en fait l’une des plus anciennes montres de poignet au monde, revient l’année prochaine en « Collection Privée », en deux versions, dont ce somptueux modèle squelette et double fuseau horaire en platine ou or rose.



Voici deux complications qui se retrouvent rarement au sein d’une même montre : la fonction double fuseau horaire d’un côté et de l’autre, le squelettage. C’est tout l’intérêt de cette nouvelle montre Cartier présentée dans la « Collection Privée » (CPCP) de la marque, la plus exclusive du joaillier-bijoutier parisien.
 
Ce modèle de forme sera disponible en platine ou en or rose. Chacun sera produit dans une édition limitée à cent exemplaires pour le monde. On retrouve bien évidemment la forme caractéristique de cette montre emblématique de chez Cartier.
 
La solution de facilité aurait été d’équiper cette montre de deux petits calibres, mais ce n’est pas le chemin emprunté par Cartier. La marque a tenu en effet, à ce que cette Tonneau n’embarque qu’un seul et même calibre affichant l’heure simultanément dans deux endroits du monde.

C’est le mouvement 9919 MC à remontage manuel qui remplit cette mission avec ses 60h minimum de réserve de marche. Pour rester fidèle à la forme d’origine, deux prouesses techniques ont été réalisées. D’abord, et afin de respecter le design de la montre, tous les trains de rouage ont été alignés entre midi et 6h.
 
Ensuite, le mouvement, pour s’adapter au boîtier incurvé de la montre Tonneau, a subi une modification de structure et s’incurve à son tour. Les amateurs apprécieront ce tour de force. Le rouage est avec taillage incliné sur le barillet et le mobile d’échappement. Une préoccupation de confort et d’ergonomie qui préside à une prouesse d’horlogerie, et ce, sans compter le squelettage qui rend l’exercice encore plus périlleux ! La montre se plaque ainsi parfaitement au poignet.
 
Enfin, objet d’une recherche esthétique, les deux fuseaux ont été reliés, permettant à cet ensemble de composer un spectacle qui lie l’utile à l’agréable : lecture aisée de l’heure sur les ponts du squelette, réglage du deuxième fuseau, par pression sur la couronne à 4 heures et par saut d’une heure. A noter qu’il existe également une édition limitée de 20 exemplaires sertie baguette en platine.


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Décembre 2018 | Lu 763 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos