Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

De Bethune DB25GMT Starry Varius : des envies d'horizons lointains


A l’occasion de la sortie de son 29ème calibre maison, l’horloger suisse indépendant De Bethune présente pour la première fois une complication -GMT- au cœur d’une pièce emblématique, la DB25 Starry Varius, un garde-temps de 42 mm en titane de grade 5 poli, qui nous redonne des envies de voyager. Loin. Si loin. Plus loin.



Alors que le monde tourne au ralenti depuis dix-huit mois et la plupart des vols long-courriers restent cloués au sol, la manufacture horlogère suisse De Bethune a imaginé une montre de voyage. Petite sœur de la DB25 World Traveller introduite en 2016, ce nouveau modèle GMT a été baptisé DB27 Starry Varius.
 
« Quelle mouche m’a donc piqué de travailler sur une nouvelle montre GMT pendant que tous les pays du monde se fermaient. Je suis satisfait qu’elle soit maintenant terminée et que tous les nomades de la planète puissent enfin reprendre leur voyage avec certainement un regard différent sur notre monde » nous avoue Denis Flageollet, fondateur et maître horloger de De Bethune
 
Cette nouvelle référence incorpore tous les codes de collection DB25 Starry Varius, à savoir un boîtier en titane grade 5 poli (une spécialité De Bethune) de 42mm, un ciel étoilé accompagné de sa voie lactée, des cornes intégrées et ajourées et un fond saphir à vis nous laissant entrevoir le mouvement.

Partant du centre, le cadran indique la date sur le premier disque à l’aide de son aiguille sautante du quantième qui se règle via un correcteur à 6h. Les heures du premier fuseau horaire -sur 24h ou heure de référence-, sont marquées par la microsphère sur un mode « mystérieux » puisqu’elle semble léviter en apesanteur dans son couloir. Elle se règle dans les deux sens (horaire/anti-horaire) via la couronne.
 
L’heure locale, soit le second fuseau horaire, est indiquée par les aiguilles bleuies dont la courbure épouse le relief du cadran. L’aiguille des minutes reste naturellement coordonnée avec l’heure de référence tandis que l’aiguille des heures indique l’heure locale grâce au second fuseau horaire. L’heure locale se règle également par la couronne, dans les deux sens.
 
S’il est complexe par sa conception, ce mouvement mécanique GMT se veut très simple dans son utilisation. De fait, l’agencement des fonctions repose sur un mode concentrique. En premier lieu, on règle son heure de référence par la couronne, dite du domicile et indiquée par la microsphère sur le cadran de 24h.

Cette microsphère, signature technique de De Bethune depuis son développement de la phase de Lune tridimensionnelle, indique le jour et la nuit grâce à ses deux moitiés. L’une bleue, l’autre rosée, elle se retourne en passant à 6h et 18h progressivement imitant ainsi les lever et coucher de soleil.
 
En second lieu, il s’agit de régler son second fuseau horaire par l’aiguille des heures qui se commande par la couronne tirée en deuxième position.
 
Au centre du cadran incurvé, De Bethune propose une vision poétique de notre ciel de jour comme de nuit. Un soleil en or rose poli bombé au centre d’une gravure « rayonnement » sur la moitié du disque alors qu’une voûte céleste se dessine sur la partie en titane poli bleui (là encore, une spécialité de De Bethune).
 
Sur ce ciel nocturne miniature, une multitude de petites goupilles en or gris ont été chassées une à une avec délicatesse sur un cadran en titane bleui. La voie lactée est ensuite réalisée manuellement par de micro frappes laser et dépôt de feuille d’or 24 carats.

Visible grâce au fond en saphir, le verso du mouvement (à remontage manuel) dévoile le dernier balancier en titane avec inserts en or gris. Ayant la capacité de neutraliser les effets des variations de température grâce à son interaction avec le spiral, terminé par une courbe plate « De Bethune ».
 
Son aérodynamisme a également été travaillé de façon à diminuer au maximum la résistance de l’air. La roue d’échappement est réalisée en silicium pour la légèreté du matériau et afin d’augmenter la puissance du calibre.
 
Quant au régulateur, il est maintenu en entier par un système de triple pare-chute qui associe un pont en titane intégrant deux rubis en place par un système de ressort à lame venant appuyer sur les rubis. Visibles partiellement, les deux barillets accumulent 5 jours de réserve de marche grâce à un mécanisme d’autorégulation de l’énergie.


Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Juin 2021 | Lu 5490 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances