Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Des bracelets "arty" chez Seiko cette année


A l’occasion de la dernière Foire de Bâle, les visiteurs ont pu admirer dans les vitrines de l’horloger japonais Seiko des splendides bracelets faits sur-mesure pour le modèle Grand Seiko Black Ceramic Limited Edition. Ces strap « arty » sont issus d’une collaboration avec deux grands photographes nippons, Daido Moriyama et Nobuyoshi Araki. De pures merveilles.



Très belle collab’ cette année entre l’horloger japonais Seiko et deux des plus belles figures de la photographie japonaise : Daido Moriyama et Nobuyoshi Araki. En effet, ces deux artistes ont accepté de prêter deux de leurs clichés chacun pour qu’ils soient reproduits sur le cuir des bracelets double-tour des nouvelles Grand Seiko Black Ceramic Limited Edition.
 
Et le résultat est des plus réussi. Non seulement les straps se marient parfaitement aux garde-temps, mais en plus ils sont beaux, et le fait qu’ils soient en format double-tour renforce le côté arty et décalé de ces bracelets. Les deux clichés de Moriyama sont ceux d’un chien en noir et blanc et des jambes gainés de bas résilles très sexy. Ceux d’Araki représentent des fleurs (symbole de vie) dans la nature.   
 
Rappelons que les deux version chronos de ces Grand Seiko seront commercialisées à partir de juin 2016 tandis que les versions GMT sortiront le mois prochain, en juillet 2016. Dans les deux cas, un bracelet supplémentaire identique mais simple tour sera fourni en cadeau. 

Marquée par les changements spectaculaires du Japon dans les décennies suivant la seconde guerre mondiale, Daido Moriyama* contribue à l’invention d’un langage visuel nouveau, voulant saisir les mutations d’une société nippone qui oscille entre tradition et modernité. Après des études de graphisme à Osaka, il décide de se consacrer à la photographie et rejoint Tokyo en 1961. Il est influencé par les photographes d’avant-garde de l’agence Vivo. À la même période il découvre William Klein et Robert Frank ; c’est notamment d’eux qu’il tient sa manière de capturer ses sujets en mouvement se servant de l’appareil photo comme d’un véritable prolongement du corps. Ses images d’avant-garde, transgressives et pulsionnelles reflètent la contestation et la prise de conscience japonaise.
 
Figure incontournable de la photographie contemporaine japonaise, Nobuyoshi Araki** est connu mondialement pour ses photographies de femmes ligotées selon les règles ancestrales du Kinbaku -l’art du bondage japonais-, pratique qui puise ses origines au XVe siècle. Pour ce grand plasticien de la photographie, « photographier est avant tout une façon d’exister ». Empreint de poésie et de recherche plastique, l’oeuvre d’Araki repose également sur une expérimentation incessante. Ainsi les codes et stéréotypes du médium sont revisités par l’artiste qui intervient sur ses propres négatifs ou recouvre parfois ses images de calligraphies ou de peinture, dans un geste audacieux, souvent teinté d’humour.
 
*Expose à la Fondation Cartier jusqu’au 5 juin 2016
** Expose au Musée Guimet jusqu’au 5 septembre 2016




Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juin 2016 | Lu 1343 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos