Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Fréret-Roy Cœur Ouvert « Nouvelle Vague » : une jolie montre « squelette » qui a tout d’une grande


L’horloger parisien Michel Fréret, qui tient la boutique Fréret-Roy près de la place Vendôme à Paris s’engage dans une nouvelle aventure. En effet, ce détaillant bien connu des amateurs de montres mécaniques –et dont les ancêtres sont dans l’horlogerie depuis le 17ème- lance une marque horlogère éponyme. Le premier modèle a été baptisé « Cœur Ouvert Nouvelle Vague ». Retour avec son concepteur, sur l’histoire de cette montre squelette d’un excellent rapport qualité/prix et au design séduisant.



Fréret-Roy Cœur Ouvert « Nouvelle Vague »
« Je suis un passionné… » confie d’emblée Michel Fréret. « Parfois, dans certain domaine, la passion est destructrice, mais parfois elle permet d’aller au-delà de soi-même, au-delà de ce que l’on aurait pu imaginer ou penser faire. Finalement, rien n’est jamais écrit ».

« Passionné d’horlogerie depuis mon plus jeune âge, poursuit l’horloger, j’ai d’abord parcouru le globe au service de grands groupes français de BTP et d’ingénierie pour lesquels j’ai développé ou « monté » de grands projets d’infrastructures, d’ingénierie électrique et de BTP en Afrique anglophone dans les pays les plus exotiques de ce continent (Ghana, Libéria, Zimbabwe…), au Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Libye, Yémen du Nord), en Asie (Inde, Bangladesh et Pakistan). Puis j’ai dirigé avec un plaisir certain des filiales au Mexique, en Espagne et au Maroc… Pendant plus de quinze ans »

« Mais ma passion pour l’horlogerie était la plus forte ! Il faut dire que depuis le 17ème siècle ma famille maternelle, la famille Roy, est active dans l’horlogerie en Suisse, à Couvet dans le Canton de Neuchâtel, où les Châtelains de Couvet les « de Roy » faisaient partie de notre famille. Une des branches de la famille Roy –la mienne en ligne directe– quitte la Suisse pour la France à l’aube de ce 19ème siècle. En 1802, le premier membre de la famille ROY venu de Couvet, mon quadrisaïeul Abraham-Henry Roy, protestant de son état, arrive à Rouen en Normandie. Il s’installe quelques années plus tard dans la vallée de l’Austreberthe –du nom d’une petite rivière bucolique – à une vingtaine de kilomètres de Rouen. La manufacture familiale est créée dès 1818 dans le village de Sainte Austreberthe ».

« C’est le fils d’Abraham-Henry, mon trisaïeul Henri-Julien Roy, dit Henri Roy, qui a laissé son nom à la manufacture, ajoute Michel Fréret. Il est le véritable fondateur de la dynastie horlogère de la famille Roy en France. Il a mis au point et créé vers 1860 sa première horloge monumentale et fondé sa société qui rayonnera sur toute la Normandie et aux confins de la Bretagne et de l’Ile de France, installant des centaines d'horloges de clochers. Il créera également nombre de pièces d’horlogerie de petit volume mais celles-ci ont toutes disparu... Enfin, à ce jour ! »

« En1997, avec le soutien de mon épouse Sophie, je décide de créer ma société de distribution d’horlogerie et à l’été 2005, nous ouvrons, à l’angle de la place Vendôme et de la rue de la Paix à Paris, notre propre boutique à l’enseigne afin d’y distribuer des marques atypiques (autrement dit pas « prévendues ») et de proposer des pièces de joaillerie originales (c'est-à-dire différentes du voisinage). Et, en fait, très rapidement j’ai décidé de me lancer dans la conception et la création de pièces de joaillerie, principalement des bagues, des pendentifs, et même des boutons de manchette avec mon propre design ou mon propre logo. C’est ainsi que j’ai décidé de déposer les noms et les modèles comme Puerto Vallarta ou Barcelonnette en souvenir de ma vie mexicaine, Cœur Ouvert, héritage de ma période « distribution d’horlogerie », où il m’avait fallu concevoir pour d’autres ou encore Egocentric nom qui traduit ce que chaque créateur a sa doute en lui… Mais avec humour et autodérision ! »

Courant 2009, l’idée a commencé à germer en moi, de présenter une petite collection de montres, toute simple et sans prétention, que je ne trouvais pas ou plus chez les marques que j’avais décidé de distribuer, montres à mon nom dans des prix permettant de « concilier le luxe et la raison » autre nom déposé auprès de l’INPI, qui nous appartient. C’est ainsi que dès septembre prochain, mes ou nos premières montres seront disponibles.

Pourquoi créer ma propre marque ? Tout simplement, parce qu’en tant que descendant en ligne directe d’une famille d’horlogers qui a fondé sa propre manufacture en 1818, cette idée s’est imposée naturellement. Même s’il aura fallu un peu de temps pour passer de l’idée à sa réalisation !

Pourquoi 1818 ? La mention de l’année 1818 est là pour rappeler que mes ancêtres fabriquent des pièces d’horlogerie à notre nom depuis 1818. Aucun concept marketing, un simple rappel d’une vraie légitimité. Rien d’inventé, l’authenticité est ma règle. La branche Roy est hélas éteinte, mais j’ai voulu lui redonner vie en mariant mes deux noms patronymiques Fréret (mon père) et Roy (ma mère). Encore aujourd’hui de l’horlogerie monumentale est fabriquée en Normandie sous le nom de cousins, les Biard-Roy ; les montres le seront désormais sous le nom de Fréret Roy.

La collection est baptisée A.O.C. pour « Appellation d’Origine Contrôlée » afin de bien assumer l’origine Suisse de la famille et de nos garde-temps. Nos montres sont fabriquées en Suisse, par une petite société indépendante, plus que centenaire, implantée dans le Jura Suisse. Une collection d’une dizaine de montres axées sur l’essentiel, dans la simplicité et l’élégance, mais pouvant aussi présenter quelques « petites complications entre amis ».

La première pièce -qui après les premiers sondages « grandeur nature » plait beaucoup- est un modèle atypique et très moderne baptisé « Cœur Ouvert Nouvelle Vague ». Nous avions déposé et utilisons depuis 1998 le nom « Cœur Ouvert » aussi bien en horlogerie qu’en joaillerie et le nom de ce nouveau squelette s’imposait de lui même… »

Le modèle que vous avez sous les yeux est le « Cœur Ouvert Nouvelle Vague », acier satiné et poli, diamètre 43mm, verre saphir antireflets. Calibre Unitas 6498 issu de la manufacture ETA, mécanique à remontage manuel, 48/50 heures de réserve de marche, dans une exécution squelette très moderne avec petite seconde à 6h, terminé en couleur noire, aiguilles luminescentes. Livré selon les desiderata du client et les options choisies avec bracelet cuir, caoutchouc, alligator, etc. et boucle ardillon ou déployante au choix.

Prix de lancement de ce modèle à partir de 2.000 euros, selon les options retenues, en souscription.

Boutique Fréret-Roy
28 Rue danielle Casanova
75002 Paris
Tél.: 01 55 35 07 37
Fax : 01 55 35 07 70

www.freret-roy.com

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Août 2011 | Lu 10529 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques