Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

HYT : chez Chronopassion à partir du mois d’aout 2012


Les informations concernant HYT, marque horlogère avant-gardiste, arrivent au goutte à goutte… Normal, puisque le concept Hydro Mechanical Horologistes, repose sur une lecture du temps, disons, « hydraulique » !



HYT : chez Chronopassion à partir du mois d’aout 2012
Cette nouvelle marque de montres, HYT, sera officiellement lancée à l’occasion de Bâle 2012. Elle est dirigée par Vincent Perriard, un ancien de chez Concord et Technomarine.

L’idée : afficher le temps par le biais de liquides circulant dans un tube placé sur le pourtour d’un cadran de montre !

Comment ? plus concrètement, le mécanisme se compose de deux parties distinctes : tout d’abord, le système fluidique développé par l’entreprise suisse Helbling ; et ensuite, le calibre horloger proprement dit, réalisé par Jean-François Mojon et son bureau d’études Chronode.

Composé d’un capillaire – un tube de verre ultra fin – et de deux pistons à soufflets, il fait circuler dans un sens puis dans l’autre deux liquides non-miscibles, c’est-à-dire qui ne peuvent se mélanger. L’un, coloré par de la fluorescéine, se compose d’une solution d’eau et d’alcool. L’autre, transparent, contient un mélange huileux.

« Le principal enjeu tenait à la stabilité des fluides tant au niveau de la température que du déplacement du ménisque », explique Lucien Vouillamoz, ingénieur de formation, ancien physicien nucléaire et surtout, concepteur du système fluidique.

Et de préciser : « le ménisque, soit la zone de contact entre les deux liquides, repose sur le principe physique de la tension superficielle. Pour assurer qu’un fluide ne pénètre dans l’autre, la régularité du déplacement doit être parfaite en toutes circonstances. Des micropastilles en céramique percées d’un trou et placées à chaque extrémité du tube servent ainsi de freins fluidiques. Compte tenu du fait que l’échelle de mesure pour les liquides est celle du microlitre, soit le millième de millilitre, il a fallu recourir aux méthodes de travail et de fabrication propres à l’univers des nanotechnologies avec les impératifs de précision que cela représente. »

Le premier modèle, baptisé H1, sera fabriqué à 180 exemplaires (35.000 euros). En France, la marque sera commercialisée chez Chronopassion à Paris à partir d’août 2012.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Janvier 2012 | Lu 1604 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances