Montres-de-luxe.com

IWC : une Portugieser en partenariat avec Orlebar Brown


Belle collab’ en cet été 2020 entre IWC et la marque de vêtements de luxe Orlebar Brown qui a donné lieu à la création d’une Portugieser Yacht Club (12.200 euros) et d’une collection de prêt à porter de neuf pièces estivales dédiées au Yachting et à l’été.




Hasard des partenariats et ironie du marketing, alors qu’Orlebard Brown est partenaire de James Bond, lui-même partenaire d’Omega, la marque de vêtements de luxe britannique collabore avec l’horloger suisse IWC.
 
Une collab’ qui a donné lieu au lancement d’une montre Portugieser Yacht Club et d’une collection de prêt à porter de neuf pièces estivales dédiées au Yachting et à l’été (deux boutiques à Paris, une à Madeleine et l'autre dans le Marais). Elle comprend notamment un blazer en tissu éponge blanc rehaussé d’un passepoil bleu et un polo en tricot de coton et soie.

Pièce phare de la collection, un short de bain avec imprimé photographique qui représente un voilier Solaris 55 au large de Porto Rotondo en Sardaigne. Ce design est un clin d’œil au partenariat récemment conclu entre IWC et le fabricant italien de voiliers de luxe, Solaris.
 
C’est à Londres que la marque Orlebar Brown voit le jour en 2007. Son fondateur, Adam Brown, revenait alors du Rajasthan où il avait été invité à fêter le 40ème anniversaire d’un ami. Sur les abords de la piscine de l’hôtel, il avait remarqué que le groupe, généralement bien habillé, se retrouvait pris au dépourvu en matière de tenues masculines en raison du choix limité de slips, shorts ou boxers de bain informes.

Alors qu’il se changeait pour enfiler des vêtements plus appropriés pour le repas, Adam avait alors réalisé les avantages qu’offrirait une tenue adaptée à la piscine comme aux moments de socialisation. Dix-huit mois plus tard, le premier short de bain Orlebar Brown était vendu.
 
Et porté en 2012 par James Bond (Daniel Craig) dans Skyfall ! D’ailleurs, cela donnera lieu à la création d’une collection 007 réalisée en partenariat avec EON Productions et qui s’inspire des tenues du plus célèbre des espions. Mais ceci est une autre histoire !
 
Conçu d’après le patron classique d’un pantalon de costume masculin, le short de bain Orlebar Brown (plus de 250 euros pour le maillot de bain IWC) se compose de 60 éléments et possède une ceinture façonnée en quatre parties, une fermeture à glissière et des boucles d’ajustement latérales qui garantissent une tenue optimale. Reconnaissable à ces boucles devenues une véritable marque de fabrique, ce classique d’Orlebar Brown est revisité à chaque nouvelle saison et bénéficie d’une garantie de 5 ans !
 
De son côté, l’horloger lance la Portugieser Yacht Club Chronographe Édition « Orlebar Brown » (réf. IW390704). Un modèle en acier (étanche à 60 mètres) doté d’un cadran bleu marine et sécurisé par une boucle déployante co-brandée à fixation latérale (sur bracelet caoutchouc). Il présente des notes blanches et rouges, deux couleurs récurrentes dans la gamme de produits Orlebar Brown.
 
Doté d’une fonction flyback, le calibre de manufacture IWC 89361 indique les heures et les minutes mesurées sur un unique guichet à 12h et offre une réserve de marche de 68h.

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Août 2020 | Lu 3847 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos