Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


L.U.C. Flying T Twin : tourbillon volant extra-plat, du grand Chopard


En 2019, Chopard introduisait son premier mouvement automatique à tourbillon volant, le L.U.C 96.24-L. Ce calibre chronomètre d’une extrême finesse (3,30 mm), équipé de la technologie L.U.C Twin à deux barillets superposés et de fonctions d’une grande précision, dont un stop seconde, anime le nouveau garde-temps L.U.C Flying T Twin. D’un diamètre de 40 mm en or blanc éthique, ce modèle extra-plat ne sera produit qu’à 50 pièces numérotées.



En un quart de siècle d’existence, Chopard Manufacture n’a jamais cessé de témoigner d’une recherche constante d’innovation et de dépassement. Le développement de son mouvement automatique à tourbillon volant, le L.U.C 96.24-L, en est un exemple emblématique.
 
Pour rappel, un tourbillon volant est caractérisé par l'absence de pont supérieur. La cage du tourbillon n’étant tenue que par le pont inférieur, il semble donc « voler » en créant un effet de transparence à travers le mouvement.
 
Issu des développements du calibre premier de Chopard Manufacture, le L.U.C 96.01-L présenté il y a vingt-cinq ans, le L.U.C 96.24-L est d’une finesse similaire, soit seulement 3,30 mm, ce qui classe le modèle L.U.C Flying T Twin parmi les montres à tourbillon volant les plus fines du marché.

Fait rare sur un tourbillon, le mouvement L.U.C 96.24-L (189 composants) est équipé d’une fonction stop seconde qui permet une mise à l’heure précise. Cette précision est d’ailleurs certifiée par le COSC, comme en témoigne l’inscription « Chronometer » apposée sur le cadran sous le logo. Il est également Poinçon de Genève.
 
Grâce à ses deux barillets superposés, signalés dans le nom de la montre par l’adjonction du « Twin » en référence à la technologie Chopard Twin, le mouvement garantit 65h de réserve de marche et son remontage automatique s’opère par micro-rotor en or 22 carats dont la densité participe à la finesse du mouvement. Exécuté par les artisans de la Manufacture, chacun de ses composants est décoré de Côtes de Genève.
 
Cette nouveauté est faite d’un boitier de 40 mm (étanche à 30 mètres) en or éthique blanc. Son cadran de couleur bleue obtenue par traitement galvanique, fait d'or massif guilloché à la main avec en son centre un motif d'alvéoles, introduit dans la collection L.U.C en 2017 en référence au premier logotype de Louis-Ulysse Chopard symbolisant une ruche. 

Un motif azuré occupe le tour d'heures rythmé par des index rhodiés. Le chemin de fer et les appliques « L.U. Chopard », « Chronometer » et « Swiss Made » sont quant à eux dorés.
 
Pratiquée à 6h, une ouverture de grand diamètre offre une vue à travers le mouvement. Au-dessus de la cage de tourbillon est placée la petite seconde.
 
Pour compléter son allure, le boîtier de cette nouvelle série L.U.C Flying T Twin est monté sur un bracelet bleu en cuir d’alligator cousu à la main et doublé de cuir d’alligator cognac.


Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Novembre 2021 | Lu 6152 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances