Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


La chemise en chambray : casual et chic à la fois


Quel est le point commun entre l’aristocratie française de la Renaissance, les cowboys, les marins de l’US Navy, les cols bleus, le casual friday et le tissu de chemise le plus à la mode ? C’est le chambray, bien sûr ! Souvent confondu avec le denim, à cause de son aspect délavé et de sa couleur, rappelons que le chambray n’a rien à voir avec votre jeans préféré. Le point commun entre le denim et le chambray ? Tous deux sont composés d’un fil de chaîne écru et d’un fil de trame bleu.



Mais le denim est une serge peu aérée et lourde -on distingue des côtes- tandis que le chambray est souple et respirant.
 
Le nom de cette toile indigo vient de son histoire. À l’origine, le chambray apparaît au XVème siècle. C’était une toile de lin blanche de grande qualité tissée à… Cambrai dans le royaume de France. Cette toile était aussi connue sous le nom de batiste et désignait un tissu luxueux dont on se servait pour la
confection... de chemises !
 
Pourtant, le chambray de la Renaissance n’a rien avoir avec notre chambray moderne ! L’histoire de notre chambray moderne commence au XIXème siècle. En quatre cent ans, ce tissu a perdu son caractère luxueux mais est demeuré synonyme de résistance et de praticité.

Ce tissu sera alors utilisé pour fabriquer des chemises peu chères et résistantes. D’un bleu assez foncé, elles possèdent des coutures doublées ou triplées et présentent de nombreuses poches qui se ferment d’un bouton, voire d’un rabat (lui aussi boutonné).
 
Elles sont massivement adoptées par les travailleurs nord-américains dès le début du XIXème siècle, comme le rapporte l’US Farmer’s Bulletin en 1831 : « For outdoor work in mild weather, choose a material such as chambray, which is durable, firm enough to prevent sunburn, yet lightweight enough to admit air and be fairly cool »*.
 
Le chambray est alors si populaire aux États-Unis qu’il devient le tissu officiel de l’uniforme des marins de l’US Navy de 1901 et ce, jusqu’à la Seconde guerre mondiale ! Les chemises militaires en chambray étaient alors à manches longues ou courtes, se portaient sur un tee-shirt blanc et s’accompagnaient d’un jeans réglementaire, d’un bleu plus foncé que les chemises.

Ces chemises, bien qu’ayant connu de nombreuses variations en quarante ans, avaient en commun une double surpiqure sur l’ensemble des coutures, une gorge surpiquée sur le torse et surtout, un seul bouton de col. En effet, les chemises en chambray d’ouvrier avaient souvent une patte de col prolongée qui se boutonnait à l’aide de deux boutons, afin de bien épouser l’arrondi du cou.
 
Démobilisés, les marins continueront à porter leurs chemises à la ville, mais surtout au travail. Résistante, pratique, capable de sécher la transpiration rapidement tout en masquant les tâches, la chemise en chambray est la préférée des ouvriers.
 
C’est d’ailleurs par cette chemise qu’apparaît en 1924 le terme de « blue-collar » ou cols-bleu désignant les travailleurs manuels par opposition aux « white collars » (cols blancs) : le journal Times de la ville d’Alden dans l’Iowa dit alors : « If we may call professions and office positions white collar jobs, we may call the trades blue collar jobs »**.

Outre sa couleur, ce qui distingue principalement la chemise en chambray, ce sont ses poches. Ce type de chemise en possède deux qui se boutonnent, parfois avec un rabat triangulaire ou en « w ».
 
A ce titre, la version la plus célèbre de cette chemise à poches est la “sawtooth pocket-shirt”, littéralement la chemise à “poches en dents de scie” ! C’est cette chemise qui habille les cowboys, dans les films. Souvent d’un bleu un peu passé, elle s’orne de boutons à pression de nacre blancs… La chemise parfaite si vous aimez les santiags.
 
D’autres variantes moins connues sont très recherchées par les collectionneurs de vintage, dont les modèles produits par Reliance, comme ceux de Big Yank shirts.

Ces chemises en chambray produites pour les travailleurs avaient la particularité d’avoir une poche cœur plus petite, la « cigarette pocket » : l’ouvrier pouvait alors y glisser ses doigts pour y attraper une cigarette, sans pour autant déboutonner la poche… Et la poche droite était plus grande, pour y ranger une boîte à tabac et du papier à cigarette !
 
Ce sera l’influence d’Hollywood, dans les années cinquante et soixante qui feront de la chemise en chambray une pièce à part entière de la garde-robe masculine. De la chemise de travailleur manuel, elle devient cool avec l’influence de James Dean, de Marlon Brando, de Clark Gable et bien d’autres : ce sont tous les séducteurs de l’âge d’or d’Hollywood qui se l’approprient.
 
Comme le jeans et le blouson de cuir noir, c’est le symbole de cette jeunesse en révolte, de cette virilité qui ne s’embarrasse pas -encore- de la bienséance. Dans les années 1990, la chemise en chambray envahit jusqu’aux bureaux des entreprises les plus strictes par l’intermédiaire du « Casual Friday » ou « Friday wear ».

En période de crise, le management à l’américaine voulait rendre le travail en entreprise plus « cool » : se présenter au bureau en étant relax devait avoir l’effet de motiver les troupes…

C’est à cette époque que Levi’s and Co envoya à 25.000 départements des Ressources Humaines américains une brochure de huit pages, nommée “A guide to Casual Businesswear”.
 
Aujourd’hui, la chemise en chambray est devenue une icône de la garde-robe des hommes. Bien sûr, on trouve toujours sa version classique coupée dans un tissu résistant. On la porte avec un jeans selvedge, des chukka en daim marron et c’est le parfait compagnon pour les week-ends où l’on se rêve propriétaire de ranch…

Cependant depuis quelques années, la chemise en chambray se fait plus habillée : sans gorge, sans poches, avec un col semi-cutaway, elle reprend les codes des chemises de ville, voire du soir.

On l’imagine alors portée avec un chino sur-mesure ou personnalisé, à pinces et ajusteurs latéraux et une paire de mocassins à mors : la parfaite tenue de la nonchalante élégance.
 
La chemise en chambray tient sa longévité de sa versatilité : bien sûr, elle accompagne toujours volontiers les bombers, les vestes en jeans ou les blousons de cuir, pour un parfait style workwear. Mais portée en version habillée, de luxe, pour accompagner un costume, elle apporte une légère insolence...
 
Raphaël Sagodira
 
*« Pour le travail en extérieur à la mi-saison, choisissez un drap comme le chambray, qui, tout en étant assez résistant et assez opaque pour protéger des coups de soleil, reste assez léger et suffisamment aéré ».
**« Si nous pouvons appeler les professions et postes en bureau les métiers de cols-blancs, nous pouvons appeler le reste les métiers de cols-bleus ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Octobre 2021 | Lu 416 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances