Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Le Régulateur Louis Erard x Konstantin Chaykin Dusk to Dawn : vade retro monstrum


Voici une montre qui combine à la perfection -une fois encore- le régulateur de Louis Erard avec l’univers totalement « barré » de l’horloger russe Konstantin Chaykin, connu et reconnu pour ses fameux garde-temps « Joker ». Un modèle réalisé en deux éditions limitées de 178 exemplaires (39 ou 42 mm de diamètre) qui devrait marquer cette fin d’année 2023. Compter 4.000 francs suisses.



On se souvient d’un Konstantin Chaykin assis timidement derrière sa petite table d’exposant lors d’un salon Belles Montres à Paris, ce devait être en 2012 ou 2013. Il ne parlait pas beaucoup -l’homme n’est pas le meilleur communicant qui soit- et il faut dire qu’à l’époque, personne ne prêtait beaucoup d’attention aux créations (telle cette Carpe Diem) de cet horloger russe !
 
C’était il y a dix ans. Depuis, Konstantin a fait son chemin et s’est fait un nom dans l’industrie horlogère. Pour rappel, sa marque fut créée en 2003. Sa spécialité ? Les montres de haute horlogerie « compliquées » et « complexes ».
 
Précisons également que Konstantin fut le premier horloger russe à produire des horloges et des montres-bracelets avec tourbillon et le premier au monde à fabriquer une horloge Computus indiquant les dates de la Pâque orthodoxe !

Au fil de sa (déjà longue) carrière, Chaykin a déposé près de cent brevets, soit plus que tout autre horloger au monde. L'ensemble de ses collections est basé sur les propres inventions de ce « maitre du temps ».
 
En 2010, Konstantin Chaykin est devenu le premier et, à ce jour le seul, membre russe de l'Académie Horlogère des Créateurs Indépendants (AHCI). De 2016 à 2019, il a été président de l'Académie et en 2017, ses montres furent pour la première fois présélectionnées pour le Grand Prix d'Horlogerie de Genève.
 
En 2018, la montre-bracelet Clown a reçu le Prix de l’Audace au GPHG. Les modèles Automaton Joker (2018), Minotaur (2021) et Harley Quinn (2022) ont également été présélectionnés. Enfin, en 2021, sa Martian Tourbillon est devenue la montre de fabrication russe la plus chère jamais vendue.

Bref, en trois décennies, Konstantin Chaykin s’est imposé comme l’un des « grands » du monde l’horlogerie contemporaine. C’est donc avec ce monsieur qu’a collaboré au printemps dernier, la marque horlogère Louis Erard, spécialisée dans la fonction régulateur. En cette fin d’année, on découvre donc les créations de cette seconde collab’.
 
La rencontre entre Louis Erard et Konstantin Chaykin a donné naissance à une étrange créature, cette fois-ci plus crépusculaire... Un monstre borgne ou cyclope, auquel la mécanique donne vie. La différence, c’est que cette fois, on ne regarde même plus l’heure, c’est l’heure qui nous regarde : l’heure est un œil, unique, grand, rond.
 
Ce regard cyclopéen reprend les éléments originels des fameuses Wristmons (monstres de poignet, le nom de la collection de Chaykin) et plus particulièrement de sa première Joker dont les yeux étaient constitués de disques blancs marqués d’un point, à la fois pupille et indicateur ; un véritable coup de génie !

On se souvient du précédent diptyque avec un tour de cadran vert sur la 42mm et du violet sur la 39mm, pour adoucir un peu le visage terrible, pour exorciser la peur, pour plaire à tout le monde. Suite au succès de cette première édition, Louis Erard et Konstantin Chaykin renouvelle leur collab’ avec « Dusk to Dawn ». Dans une version plus sombre…
 
La bouche cannibale du monstre s’est de nouveau mise à battre la seconde, son doigt vengeur pointant les minutes qu’il nous reste… Et son œil, sorte de maudit monocle aux veines explosées. Un nouveau monstre de poignet encore plus terrible que le précédent.
 
Si vous croisez cette montre ou ce monstre, ne la-le regardez pas. La légende dit que celui qui croise son regard à minuit pile, se transforme en pierre ou en limace, on ne sait pas encore...
 
Le Régulateur Louis Erard x Konstantin Chaykin est disponible en deux versions : boitier acier poli 42 mm ou acier sablé avec traitement PVD noir, 39 mm, plaque inférieure anthracite ou noire motif vagues soleillées, disque des heures blanc brillant avec pupille noire et sang rouge, disque des secondes en étoile noir mat, aiguille des minutes rouge brillant en forme de mains.
 
Sur bracelet en cuir de crapaud noir (par ABP Concept) avec points d’attache rouge et doublure en cuir de lapin rouge.
 
Deux variations en éditions limitées (deux fois 178 exemplaires) en coffret en diptyque (coffret limité à 28 exemplaires) ou quadriptyque (avec les deux premières versions, à 8 exemplaires).

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Septembre 2023 | Lu 5928 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail